AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (jude) dead men tell no tales.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: (jude) dead men tell no tales.   Ven 7 Avr - 18:24

judith lisa sykes
in a world ruled by the dead, we are forced to finally start living
The Day Will Come When You Won't Be.
nom : sykes, le nom d'un père légué à sa progéniture, le souvenir d'une période plus civilisée. plus personne ne se présente par son nom de famille maintenant. prénom : judith, lisa, bien qu'elle a plus régulièrement répondu au surnom de jude donné par ses proches. actuellement, ils sont peu à s'adresser aussi familièrement à elle. âge : vingt-et-un ans, même s'il lui semble parfois que des siècles se sont écoulés depuis le début de l'épidémie et la fin de l'humanité telle qu'on la connaît. date et lieu de naissance : 20 février 1996, lafayette, louisiane. il lui est arrivé de quitter quelques fois la ville, mais elle n'est jamais allée plus loin qu'un ou deux états. elle le regrette encore aujourd'hui. l'idée de mourir sans avoir vu le monde, aussi pourri puisse-t-il être à présent, la hante perpétuellement. nationalité : américaine pure et dure. origines : américaines, même si elle a probablement d'autres racines ailleurs. situation civile : aseptisée, autant dire qu'avec la menace permanente des zombies, les romances ne sont guère sa priorité. même si elle ne s'interdit jamais un batifolage, parce qu'après tout on ne sait pas quand la mort viendra réclamer son dû. orientation sexuelle : pansexuelle, elle a toujours su qu'elle était attirée par les deux sexes, jude a d'ailleurs avoué ça relativement tôt à sa mère, et elle n'en a que très peu parlé avec son père. sa sœur savait, son frère aussi. mais même à l'époque, elle n'était pas du genre à se caser et cela rendait difficile de suivre ses relations. aujourd'hui, on peut dire qu'elle se contenterait de quelqu'un à peu près sain d'esprit, avec un zeste d'humour, capable de comprendre son besoin d'indépendance et, surtout, vivant. ancien métier : jude avait terminé ses études générales, tout juste entamé un cursus dans le domaine médical lorsque les premiers événements ont eu lieu. de fait, elle n’a jamais eu la prétention de se considérer comme une « étudiante en médecine. » ce qu’elle sait actuellement, elle l’a appris sur le tas. tout juste assez de théorie pour ne pas sectionner une artère par accident. et encore. ancien lieu d'habitation : lafayette, louisiane, always and forever.  camp actuel : lafayette, presque depuis le début grâce à son père. on a tendance à dire qu'elle a été privilégiée, la gamine, parce qu'elle n'a pas connu les traumatismes de la route. et c'est peut-être vrai. groupe : bury me there. crédits : gallifreys et random tumblr.  

just survive somehow.

(001), c’est ringard, mais Judith, elle aimait les vieilles chansons. c’était le genre de fille à écouter un peu de nouveau son, et pas mal de trucs poussiéreux qui revenaient finalement au goût du jour après quelques décennies. et oui, elle adorait Hey, Jude des Beatles. (002), pendant les premières semaines, pendant même les premiers mois, elle était paumée la gamine. pas certaine du lendemain, pas certaine du jour présent. c’est grâce à son père qu’elle a réussi à survivre à l’épidémie qui a frappé Lafayette, parce qu’elle peinait à réaliser que ce qui se passait ne découlait pas d’un cauchemar. son père lui a sauvé la vie et malgré tout, elle a encore l’impression qu’il ne la voit pas par moments. (003), elle a toujours aimé la Louisiane, même si une partie d'elle rêvait de découvrir le monde. elle connaît Lafayette presque comme sa poche, les Sykes étaient également plutôt reconnus grâce au poste de shérif occupé par son père. (004), d'ailleurs, avoir un père shérif n'était pas une sinécure : les autres gamins avaient tendance à se méfier d'elle, à ne pas oser faire les quatre cent coups avec elle, alors que Jude a toujours eu cette âme un peu rebelle, un peu sauvage. (005), pour autant, on lui aurait donné le bon dieu sans confession. on le lui donnerait encore, si elle avait pas cette mine sombre et si quelqu'un croyait en un dieu, quelque part au milieu de ces zombies. (006), au camp de Lafayette, Judith a d'abord occupé le poste de nettoyeuse, un peu pour prouver à son père qu'elle pouvait se débrouiller sans lui, beaucoup pour se prouver à elle-même qu'elle pouvait reprendre sa vie en main. y'avait aussi cette raison, inavouée, qu'elle ne se sentait pas d'utiliser ses théories en médecine. mais finalement, certaines personnes ont su la convaincre du contraire et aujourd'hui, elle fait de son mieux en tant qu'infirmière. (007), elle n'a pas les mains qui flanchent, Jude, elle a le regard qui traîne un peu partout. elle n'est pas bête, même si elle ne cause pas tellement de ce qui lui passe par la tête. mais elle a toujours un sourire quelque part, l'espoir qu'un jour ce cauchemar cesse, que sa famille soit réunie. elle est l'optimisme teinté de désespoir. (008), elle n'était ni douée en musique, ni particulièrement en sport. à dire vrai, elle rechignait même pendant les courses d'endurance. Jude elle aimait bien lire, dessiner dans les marges de ses cahiers pour donner plus de valeur à ses cours. c'était une bonne élève, pas que ça serve à grand-chose maintenant. (009), dans le fond, elle est comme ses parents : c'est une survivante. elle a eu nettement plus de chance que sa mère, ou encore que son père, elle n'a pas été confrontée à beaucoup de situations de crise. elle n'a pas été forcée à faire certains choix. mais elle veut s'en sortir, elle veut que ceux auxquels elle tient s'en sortent. elle veut survivre.(010), Judith ne reste pas coincée dans le passé, elle avance quoi qu'il en coûte. elle sait que passer des heures à regretter l'avant-apocalypse ne servira à rien, qu'il faut apprendre à vivre dans ce nouveau monde, sans pour autant perdre de vue ce qui fait que l'on est humains. elle reste profondément empathe, entièrement humaine. (011), elle a pris des cours de français à l'école, à la fois par curiosité et par sincère affection de la culture française. elle aurait aimé voir Paris, sa tour Eiffel, se perdre dans des villages, apprendre les coutumes locales. un doux rêve, maintenant.
   
liens recherchés
(F), groupe indifférent + le premier amour scellé d'amitié

   
idéalement, il s'agit d'une jeune femme de vingt-et-un ans, mais elle peut avoir un peu moins ou un peu plus (deux ans maximum) pour coller. il s'agit de la meilleure amie de Judith, celle vers laquelle elle s'est tournée lorsqu'elle s'est rendue compte qu'elle ne voulait pas perdre sa virginité. rester encore un peu une enfant, sans doute. elle était perdue et ce soir-là, elle s'est rendue compte de plusieurs choses : elle pourrait toujours se reposer sur sa meilleure amie, les peines de cœur passent bien mieux avec un pot de glace et elle était tout autant attirée par les filles que par les garçons. elles ont échangé quelques baisers, sans jamais passer à l'étape supérieure. la suite de leur histoire est laissée à l'imagination. la meilleure amie peut avoir quitté la ville, ce qui explique qu'elles se soient éloignées, ou encore changé pendant leur adolescence ce qui les aurait poussées à prendre de la distance parce qu'elles n'arrivaient plus à se comprendre. mais en un sens, elles savent l'une et l'autre qu'en dépit des différences ou de la distance, elles pourront toujours compter l'une sur l'autre.


   
(F/M), groupe milice + la fautive

   
avant Juin 2016, date à laquelle Judith rejoint l'équipe médicale du camp, elle a été Nettoyeuse. et elle a surtout tenté de dissimuler qu'elle avait des connaissances médicales, parce qu'elle n'avait pas confiance en elle et jugeait que le peu qu'elle savait ne pourrait aider personne. cette personne a vu l'un de ses proches mourir devant une Judith paralysée par la peur, que ce soit lors d'une tournée de routine pendant un nettoyage ou des suites d'une blessure à laquelle Jude aurait assisté et à laquelle elle n'aurait pas réagi. elle a eu peur, elle a douté et ça a coûté la vie de quelqu'un. un geste qui aurait pu être pardonné s'il ne s'était pas avéré, peu de temps après l'incident, qu'elle avait les capacités d'empêcher ça. le milicien (ou la) estime qu'elle aurait pu empêcher la mort de son ami si elle avait pris ses responsabilités. si elle n'avait pas joué les gamines. et ça se ressent dans le moindre regard qu'il lui adresse, dans sa façon de la juger silencieusement, dans les remontrances qu'il n'hésite jamais à lui faire. il lui en veut. peut-être même au point de la stigmatiser, mais toujours en suivant scrupuleusement les règles - et qui sait, en les transgressant quand personne n'est dans le coin.


Dernière édition par Judith Sykes le Mer 19 Avr - 4:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Ven 7 Avr - 18:24

les liens féminins
parce que les filles, c'est des princesses
aspen sykes
quarante-six ans rock in the road © fassylover.
C’est le genre de mère que n’importe quelle gamine voudrait avoir, Aspen. Le bonheur de ses enfants passe avant le sien ; elle aime son mari, trouve le temps d’être présente pour sa famille tout en construisant l’avenir en tant que physicienne et biologiste en énergies renouvelables. Lorsque sa deuxième fille, Elise, se fait enlever, elle resserre les rangs alors que son mari déserte dans une fièvre obsessionnelle. Elle assiste, impuissante, à la séparation de leur couple, pendant que le shérif fait tout ce qui est humainement en son pouvoir pour retrouver leur fille. Oubliant malheureusement dans le processus que la peine touche aussi les siens. C’est durant cette période que le lien mère-fille se solidifie, devient indestructible. Aspen et son dernier-né, Luis, sont à des kilomètres du foyer familial lorsque l’épidémie touche Lafayette. Il se passe des mois, des mois interminables avant que la mère et la fille ne soient réunies. Judith n’a jamais perdu espoir. Et pourtant, quand elle retrouve sa mère lors d’une escapade illégale, elle se voit obligée de performer une opération difficile sans assistance médicale. C’est les mains ensanglantées qu’elle entend les confessions d’une Aspen fatiguée : Luis a été tué par d’autres survivants, elle-même s’estime brisée et incapable de passer les tests d’entrée au campement. Elle lui demande de garder le secret pour ne pas affoler le reste de la famille, le temps qu’elle mette de l’ordre dans ses affaires… et Judith quitte une deuxième fois sa mère, la laissant en sécurité dans leur ancienne demeure. Rongée par ce dont elle ne peut parler, par le fait que sa mère ait préféré rester en arrière, elle décide de retourner la voir pour essayer de la faire changer d’avis le lendemain. La suite de cette histoire n’est bonne pour personne. C’est un monde cruel. Un monde où la mort n’est jamais la fin. Un monde où une fille a été obligée d’enterrer sa propre mère des suites d’une hémorragie interne.

   
emma brown
dix-neuf ans bury me here © smoaks.
Son amitié avec Emma date de la création du camp, ou presque. Elles se sont naturellement liées, sans difficultés particulières et presque comme si elles avaient été faites pour s’entendre. Petit à petit, jusqu’à ce qu’Elise revienne dans sa vie, Judith s’était mise à considérer la Brown comme une petite sœur d’adoption. Quand il a fallu réinsérer la gamine fantôme au tableau de famille décomposé, leur amitié en a été altérée sans pour autant perdre son essence de confiance et de compréhension mutuelle. Emma et Jude sont proches, c’est un fait indéniable. Peut-être trop au goût de certains, qui observent les deux jeunes femmes avec curiosité. Mais qui pourrait prétendre entretenir une relation normale dans ce nouveau monde ? Judith a de l’affection et de l’estime pour son amie, elle a tendance à vouloir la protéger lorsqu’elle est blessée et si elle le pouvait, elle lui éviterait probablement toutes les souffrances qui risquent de lui arriver un jour. Parce qu'un sourire comme ça ne devrait jamais disparaître.

kara winfield
vingt-six ans bury me here © fassylover.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.

primrose morales
trente-cinq ans the good man © carole71.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.

sierra nieves
trente-et-un ans bury me here © fassylover.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.

prénom nom
âge groupe crédit avatar.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.

prénom nom
âge groupe crédit avatar.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.
   


   
pour rajouter un lien:
 


Dernière édition par Judith Sykes le Ven 28 Avr - 16:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Ven 7 Avr - 18:24

les liens masculins
parce que les garçons , c'est des chevaliers
alekseï milkovich
trente-et-un ans the good man © ishtar.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.

harry runsewe
vingt ans the good man © D.S.R.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.


rajat pavakhem
trente-et-un ans bury me here © avengedinchains.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.

randy lee
quarante-deux ans the good man © fassylover.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.


reggie reinhart
vingt-sept ans not fade away © tag.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.

samuel forrester
trente-quatre ans rock in the road © .liloo_59.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.


saul vasarely
trente-huit ans the good man © bonnie.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.

prénom nom
âge groupe crédit avatar.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.

prénom nom
âge groupe crédit avatar.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Praesent euismod scelerisque congue. Cras rutrum metus sit amet libero luctus ultrices. Cras tempus fringilla urna, a finibus enim ullamcorper ac. Etiam mauris eros, pretium et turpis suscipit, porta elementum nibh. Curabitur eu mauris porta, sagittis sem sit amet, mollis libero. Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum Curabitur id gravida leo. Morbi gravida erat vel nunc facilisis semper. Mauris dictum purus ac posuere laoreet. Etiam enim tortor, aliquam nec sapien non, volutpat venenatis ante. Aenean ut fringilla sapien. Mauris sed interdum nisi. Nam nec ligula a turpis volutpat scelerisque luctus vel sapien. Etiam consectetur ex sed tristique condimentum.


pour rajouter un lien:
 


Dernière édition par Judith Sykes le Ven 21 Avr - 1:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Ven 7 Avr - 18:24

gestion des rps
pour toujours savoir où on en est.
les rps en cours
parce qu'on a pas encore fini ces rps là.
titre du rp, nom du joueur
titre du rp, nom du joueur
titre du rp, nom du joueur

les rps terminés
hop, ceux là, ils sont finis.
titre du rp, nom du joueur
titre du rp, nom du joueur
titre du rp, nom du joueur

les rps prévus
la liste d'attente.
nom du joueur
nom du joueur
nom du joueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Dim 9 Avr - 15:25

bon chère collègue infirmière, we need to talk. :hola: :hola:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Dim 9 Avr - 22:27

indeed we do. :vladimir:
aloooooors, outre le fait qu'ils vont être, probablement, amenés à travailler ensemble, t'avais des idées particulières ou on s'fait un joli brainstorming ? :pervers:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Lun 10 Avr - 0:32

alors non j'avais pas vraiment d'idée derrière la tête Arrow
mais on peut commencer par simple: quand rajat est arrivé à lafayette (juillet 2016) si judith était déjà là, elle aurait pu être celle qui lui aurait fait faire un rapide tour des lieux? genre un brieffing sur leurs ressources, ou se trouve quoi, tout ça? (ça aurait pu être marrant vu qu'elle est beaucoup plus jeune quoi lui :mdr: "alors non ... monsieur ... c'est pas ici les bandages ... "). après rajat est pas difficile à vivre et les gens l'aiment bien (ou le tolèrent) en général donc j'pense qu'on peut se faire un petit positif sympa si judie est réceptive. :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Lun 10 Avr - 0:51

je te MPote, mon tout beau. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Lun 10 Avr - 14:51

Bonjour. :flirt:

je viens un peu en touriste, mais avec l'idée d'un lien positif. J'me dis, elles sont jeunes, elles sont fortes, elles pourraient être potes. :gaa: Après on peut travailler en brainstorming et tout, rajouter du piment sur les spaghettis. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Nathalie Emmanuel
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 195
▴ multi-comptes : /
▴ points : 604
▴ sac : un appareil photo numérique, un carnet, un stylo, une bouteille d'eau, un couteau de cuisine
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Ven 12 Mai - 3:00

TOC TOC TOC  Je viens squatter dans le coin pour un lien ! :hola:

A vrai dire j'ai remarqué ton lien recherché amour scellé d'amitié et je trouvais que ça aurait pu coller à mon perso, sauf juste pour un élément : Olivia a un an de trop par rapport à ce que tu demandes comme age du perso recherché. Parce que sorti de ça, bah ça aurait pu coller. Elle a quitté Lafayette un an de 2014 a 2015, avant l'arrivée des militaires, parce que besoin de s'évader. Elle pourrait tout aussi bien s'éloigner d'elle pendant l'adolescence à cause d'une mésentente bien adolescente ^^  Enfin après si tu veux vraiment que les deux ans de différences soient respectées, bah ça sera mort pour ce lien.

Mais j'ai d'autres choses a proposer comme roue de secours :tongue:

Ton perso est infirmière, elle était peut être dans le coin lorsque la mère d'Olivia et Jessie est morte en décembre 2015 a l’hôpital. En se réveillant en zombie, elle a mordu un des frères Griffin. Bon du coup les deux ont fini avec une balle dans la tête. Mais je sais pas, peut être que ton perso aurait été présente. Et a voir ce que ça aurait pu faire. Elles aurait pu être amie avant ça, ou pas se piffrer mais bon je verrais pas port de négatif entre les deux.

Autre possibilité, pour un projet d'études durant ses études de journalisme, Olivia est passée a l’hôpital pour interviewer le personnel de l’hôpital, et observer. La première rencontre aurait pu se passer à ce moment là.  

Hum sinon Jude est super pote avec la cousine d'Olivia, Emma, cette cousine sur laquelle Olivia veille aussi. Le lien pourrait peut être être lié à cette personne en commun, donc la cousine, du moins la première rencontre, sûre,  peut être liée à ça, et après à voir vers quoi diriger les choses.

Bon après c'est peut être un peu floues mes idées parfois ^^ On peut aussi faire un mix entre plusieurs idées.

Enfin si des idées autres te viennent, n'hésites pas ^^ On peut aussi partir sur un truc complètement à l'arrache. enfin là tout de suite je vois pas, mais ça peut être possible je pense ^^ On peut aussi attendre et voir après.  

voilou :ange: J'espère que certaines idées t'éclaireront :):
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Lun 15 Mai - 4:54

@olivia griffin coucou ma toute beeeeelle ! I love you

alors, très franchement, même si l'âge est un chouilla important, ça ne me dérangerait pas de changer pour toi ! :titcoeur: sachant que Jude était quand même une gamine un peu plus mature, s'imaginer qu'elle avait comme meilleure amie une autre enfant de trois ans son aînée ne serait pas si dramatique. et puis il suffirait qu'Olivia ait fait sa poussée de croissance assez tardivement, c'tout. :bg: Judith avait quatorze ans, Oli dix-sept normalement (à quelques mois près) donc en plus, ça expliquerait pourquoi elles n'auraient pas voulu aller plus loin. se donner le temps, sachant qu'à l'époque Jude venait tout juste de comprendre qu'elle aimait les filles et qu'en plus elle venait de refuser de "donner sa fleur" à son petit ami actuel (2010 donc). concernant la querelle adolescente, je viens d'avoir une petite idée. Olivia ayant suivi par la suite un cursus en journalisme, j'imagine qu'elle a toujours eu un goût pour la curiosité un peu trop prononcé ? :hihi: et en 2012, Elise disparaît, c'est un peu le chaos dans la vie des Sykes, ça en parle dans les journaux locaux, à la police, ça fait tout un foin dont Judith ne veut absolument pas parler. je ne sais pas si la relation romantico-amicale avec Olivia aurait continué de prospérer pendant ces deux années, notamment parce que Jude a des problèmes d'indépendance ( Arrow #peurdel'engagement #polyamoureuse ) et que ça leur permettrait de, peut-être, garder l'occasion de retrouver cette proximité plus tard et de l'explorer différemment. :cute: mais dans ma tête, même si elles n'ont pas été plus loin dans leur début d'amourette, elles ont pu rester amies. se retrouver séparées par les études de journalisme d'Olivia, le changement d'école donc, les premiers pas de Judith dans la vie d'adulescente. et Olivia aurait pu commettre l'irréparable à ses yeux : s'intéresser de trop près au drame "Elise", poser les mauvaises questions au mauvais moment (s'inquiéter en somme pour elle, mais s'y être prise de façon maladroite et dans un timing déplorable, malgré elle :haa: ) et, selon toute vraisemblance, Judith lui aurait dit d'aller faire ses articles ailleurs. :kill: à ce moment-là, on peut envisager une réelle cassure dans leur relation, Judith n'ayant jamais vraiment tenté de renouer ou d'entendre les explications d'Olivia, Olivia se perdant dans ses nouvelles études et finissant par quitter Lafayette parce qu'elle se sentait étouffer. en un sens, voir sa meilleure amie prendre son envol, partir découvrir le monde, ça n'aurait fait que rendre Jude plus amère. c'était aussi son rêve (leur rêve de gamines, peut-être) et elle se retrouvait toute seule, à l'arrivée, laissée pour maintenir une famille qui partait à vau-l'eau. :dead:

maintenant, reste à savoir comment ça serait depuis l'épidémie. :cuute:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Nathalie Emmanuel
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 195
▴ multi-comptes : /
▴ points : 604
▴ sac : un appareil photo numérique, un carnet, un stylo, une bouteille d'eau, un couteau de cuisine
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Mer 17 Mai - 23:42

Je comptais te répondre ici, mais je vais t'envoyer un mp pour pas spoiler trop certaines choses qui me viennent là pour des possibilités . bon je pousse pas trop, parce que mine de rien je veux pas trop prévoir non plus comme ça d'avance trop vite sans savoir ce qui est possible :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : herman tommeraas
▴ inscrit le : 24/02/2017
▴ messages : 268
▴ points : 1252
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Jeu 1 Juin - 2:03

Coucou ♥️ je me permets :brille:

Judith était nettoyeuse avant si j'ai bien compris, elle a pu connaitre Irvin, ils ont pu bosser ensemble ? :flirt:
Et puis, elle n'a que deux ans de plus que lui, donc ils ont pu se connaitre d'avant, non ? ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Ven 2 Juin - 3:17

@olivia griffin du coup je te rajoute sous peu I love you (et à chaque fois que je te vois, je repense à cette chrono :mdr: )

@irvin bennett BIJOUR I love you permets-toi, permets-toi, c'est fait pour. :héé:
alors effectivement, elle a été Nettoyeuse pendant quelques mois avant qu'une attaque sur le camp ne la pousse à aider des blessés et que, forcément, on remarque qu'elle avait des notions et qu'elle se fasse proprulser gentiment à l'infirmerie. :no: c'pas comme si elle avait le choix, ceci dit. Arrow donc effectivement, ils ont pu faire des binômes à l'époque ! :hii: le premier jour, Jude a failli se faire bouffer et Reggie lui a filé un coup de main, ce qui l'a entraînée plus tard à apprendre quelques trucs auprès de lui pour éviter ce genre de futurs désagréments. Arrow (au cas où, si ça peut t'aider à trouver d'autres liens ?)
concernant l'avant épidémie, c'est fort probable qu'ils se soient connus aussi ! :titcoeur: (rien à voir, mais bicurieux ça me fait tellement penser à Scream :mdr: "the virgin and the bicurious" Arrow ) Judith allait à quelques fêtes sans être "populaire" pour autant, même si elle avait sa petite côte et qu'on la connaissait souvent comme étant "l'une des filles du shérif" (et "la" fille quand Elise a disparu) :hm: sur le papier, Irvin et elle ont quelques points communs (des inutiles, comme le fait qu'ils étaient bons élèves :mdr: ) ou encore le fait qu'ils sont francs, très attachés à leur famille/amis, qu'ils ont du mal avec les figures d'autorité masculines (l'adolescence n'a pas aidé Jude à garder le côté complice de l'enfance, mais elle s'entend relativement bien avec son père :lilheart: ) enfin bref !

je pense que y'aurait moyen qu'ils aient pu se connaître et sûrement avoir de bons termes ! :red: (ça me fait penser que si Kennedy doit arriver, on pourra aussi voir un lien avec elle si ça te chante :radis: ) Jude n'est pas prise de tête, dans le fond. ceci dit, je pense qu'Irvin pourrait ne pas comprendre qu'elle ait de bonnes relations actuellement avec des gens de la milice et du conseil, ou qu'elle se satisfasse de la façon dont le camp est géré alors qu'il a quand même vu sa mère se faire expulser. :colère: pour le moment, elle est neutre, elle ne voyait que l'intérêt de réunir sa famille (mais sa mère est morte hors des murs, son petit frère aussi et Elise vient de s'enfuir pour voir le monde Arrow au final il ne reste que son père qui est pro-militaires :mdr: ) mais elle va être forcée de choisir un camp à force. :haa:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : herman tommeraas
▴ inscrit le : 24/02/2017
▴ messages : 268
▴ points : 1252
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Ven 2 Juin - 13:55

@Judith Sykes,
En effet, ils ont pu être binôme par moment avant Jude ne finisse à l'infirmerie de force :gaa: du coup quand Irvin doit aller se faire soigner je l'imagine la vanner en la traitant de lâcheuse xD D'ailleurs il va devoir y aller à l'infirmerie après l'attaque en cours :èé:

J'ai pensé très fort à scream en écrivant qu'il était bicurieux ouais :hihi: du coup ouais ils pouvaient se connaitre de quelques soirées et du fait qu'elle est la fille du chérif. Irvin aurait pu lancer des piques à ce sujet xD Il a jamais été fan de la police xD Surtout qu'il buvait de l'alcool alors qu'il n'avait pas 21 ans (il a toujours pas l'âge, mais bon l'alcool ne coule plus trop à flot là T.T XD), donc je le vois bien sortir des trucs genre "tu vas le dire à ton papa qu'on picole ?" un peu provocateur xD

Kennedy devrait arriver bientôt :hihi: mais ouais un truc à trois c'est bien :hola:

Ouais Irvin il ne comprend pas que les gens se laissent berner par le conseil et la milice, il les a jamais aimé, mais depuis que sa mère a été virée du camp c'est pire. Il pourrait être de ceux qui essaient de lui ouvrir les yeux au sujet de la milice, en évoquant leur façon arbitraire de tuer les gens (cf machin pratt dans l'intrigue d'avance xD) et le fait que leur façon de faire n’empêche pas le camp de se faire attaquer, plusieurs fois. :vladimir: xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Mar 6 Juin - 0:50

@Irvin Bennett désolée pour le retard I love you
effectivement donc, binômes et après Irvin la charrierait de son abandon. :mdr:
j'espère que Jude sera en état de le soigner après l'intrigue en cours :vladimir: faut juste espérer qu'elle n'ait pas la main trop lourde pour se venger :hihi:

si ça pouvait le rassurer à l'époque, elle essayait vraiment de ne pas se faire connaître comme "la fille du shérif" donc bon :mdr: par contre elle lui aurait sûrement renvoyé ses piques, sans animosité, mais cash Arrow en mode tu m'cherches, tu m'trouves, mais ça veut pas dire que j't'apprécie pas Arrow et puis vu qu'elle était plus vieille, elle se serait pas privée. :hola: puis les remarques du style "tu vas le dire à ton papa qu'on picole ?" il aurait eu droit à du "seulement si tu tiens pas ton alcool et que tu le rends sur mes chaussures, Bennett." Arrow

ouuuuuh hâte de voir Kennedy arriver ! :creep:

ça sera des discussions intéressantes :perv: Jude elle tente de rester impartiale, de voir les bons et les mauvais côtés. Arrow crois-moi qu'elle a pas apprécié qu'ils butent Pratt, mais bon. :no: elle se demande souvent s'ils auraient tenu aussi longtemps sans les militaires. :no:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : herman tommeraas
▴ inscrit le : 24/02/2017
▴ messages : 268
▴ points : 1252
MessageSujet: Re: (jude) dead men tell no tales.   Jeu 22 Juin - 3:31

@Judith Sykes, je suis encore plus en retard T.T pardon é.è

Ow Pauvre Jude T.T Elle va pas faire de mal à Irvin quand même :èé: il est trop mignon (ou pas xD)

Mdr j'aime bien l'idée des piques cash, mais pas en mode méchant xD ça fait une certain complicité, c'est mignon, un peu plus comme un jeu quoi  :hihi:

Elle est là Kenny :perv:

Je pense qu'Irvin peut entendre le point de vue de Jude, après tout, il a déjà le point de vue de Kennedy, donc il est habitué à la version positive au sujet du conseil et de la milice ... mais il approuve pas quoi xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(jude) dead men tell no tales.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» John Marston - Red Dead Remption ( facile )
» [FS] Sega Naomi The House of the Dead 2 cart + sense board
» Inscription: Red Dead Redemption
» Topic sur Tales of Symphonia
» [FINI] Left 4 Dead 2 - Soirée succés en mode versus
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: Save the last one. :: and then there were none :: we survive together-
Sauter vers: