AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (ash) there's no way back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: (ash) there's no way back   Mar 22 Aoû - 22:30

there's no way back  
Ash ft. Demetrius

Une fois à l’étage, Demetrius avait barricadé la porte. Il sortit de la penderie deux grands draps avec un trou au centre. « Prends ça… » Les rôdeurs ne montaient pas. « Bouge pas ok… » Demetrius prit son courage à deux mains et rouvrit la porte : ils sortaient tous de la maison. Sauf quelques uns. Il descendit rapidement, les tua et tira deux de leurs corps jusqu'en haut. Leur peau se détachait de leur corps putrides. Il s'y reprit à plusieurs fois, mais il réussissa à les amener dans la chambre. Il referma la porte au cas où passa sa tête pour enfiler le drap : comme un poncho.  « Pose pas de questions… Fais-moi confiance ! »

Et sans plus attendre, il enfila une des deux paires de gants posés sur la commode et utilisa le sang ainsi que les boyaux des deux rôdeurs pour peindre complètement le tissu blanc. L’odeur était insoutenable, à plusieurs reprises il dut s’arrêter à cause des hauts de cœurs. Une fois complètement recouvert, il regarda Ash : « De toute façon… Soit on reste et on meurt voir pire soit on part et on prend le risque de mourir. » Il l’embrassa avant d’ouvrir la fenêtre pour descendre le long de la gouttière.

Il prit soin à ce que son aimé ne se fasse pas plus mal, s’assurant tout le temps que ce dernier pouvait résister à la descente. Au sol, il soupira de soulagement en se rendant compte que les rôdeurs n’étaient pas encore là. Il regarda Ash une dernière fois.

« On peut le faire ! » Oui. Il voulait y croire. Il ne s’était pas sentit aussi vivant depuis… Depuis la mort de Sasha. « Je t’aime. »

Souffla-t-il avant d’attraper sa main et de se frayer un chemin vers la brèche qui n’était qu’à quelques pâtés de maisons. Il ne servait à rien de se retourner. Il n’abandonnait rien ici n’est-ce pas… ? Demetrius y avait souvent pensé et n’avait jamais osé demander à son compagnon. Parce qu’il avait trop peur de la réponse. Est-ce qu’Ivy disait la vérité sur ce qu’ils ont fait à Ash ? Passait-il de maison en maison comme une catin ? Cette idée le répugnait autant qu’il lui donnait la rage pour partir de cet endroit maudit.
Se frayer un passage n’était pas facile, ils étaient proches de la sortie, à quelques mètres. Les rôdeurs étaient plus attirés par le bruit. Ils n’avaient pas encore repéré mais du coin de l’œil : Demetrius constata que les Horsemen reprenaient petit à petit l’avantage. Il les entendait:

« On va les retrouver ces fumiers ! Ils ne doivent pas être loins! » Suivit d'un : « Ils sont là ! »

Son cœur s’accélére, mais il ne devait pas céder à la panique. Il ne pouvait pas. Alors il raffermit son emprise sur la dextre d’Ash et continua d’avancer. Les barrières passées : il constata qu’ils étaient plus nombreux qu’il ne l’avait escompté. Tant mieux en un sens, cela allait compliquer la tâche de c eux qui les poursuivaient. Ils devaient trouver un plan… C’est en regardant plus loin qu’il vit une masse sombre. Ils allaient devoir s’aventurer dans la forêt. Doucement, il sortit Ash des rangs pour le mener vers ce qui serait leur sanctuaire s'ils arrivaient vivants à atteindre la lisière.
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Dim 3 Sep - 22:39

there's no way back  
Ash ft. Demetrius

Encore sous le choc de la scène s'étant déroulé sous tes yeux, tu laisses Demetrius prendre les commandes. Ça a souvent été comme ça entre vous, bien que tu sois le chef officiel de ce qui était devenue votre communauté. Maintenant il n'y a plus de hiérarchie,plus de secte. Vous êtes seuls et cette pensée te terrorise. Tu n'as pas l'habitude d'avoir tant de libre arbitre, tu as toujours été enchaîné par les règles d'un clan ou les directives d'un père trop stricte. Tu n'as même pas le temps de protester que Demetrius a déjà quitté la sécurité de la chambre. Celle où vous avez dormit ensemble ces derniers jours, celle que t'apportait un minimum de normalité dans cette nouvelles vie morbide. Tu suis les ordres de Demetrius sans poser de question, tel un robot en mode automatique. Le draps autour de toi, l'odeur te paraît insoutenables. Plusieurs hauts le cœur t'obligent à poser ta main sur tes lèvres avant de t'approcher de la fenêtre ouverte pour inspirer la brise extérieur. Glissant contre la gouttière, tes pieds touchent finalement le sol. Tu tentes de te concentrer sur la proximité de la forêt plutôt que sur les cris des Horsemen. Cela devrait te réjouir et pourtant aucune émotion n'arrive à te secouer les tripes. Les flammes dansantes de l'arène attirent ton regard et ce sont les mots de Demetrius qui t'obligent à détourner les yeux. "Oui, on peut le faire" Un semblant de confiance en toi, en votre chance de survie. Tu as eu le même sentiment dans le passé, alors que tu avais des plans pour votre communauté. Tu ne te laisses cependant pas anéantir par ces tristes pensées et te concentre sur la main du brun enlacée dans la tienne. Cela te redonne un semblant de courage. "Je t'aime aussi...Et j'ai confiance en toi" Parce que sans lui, tu ne serais jamais partit.Tu n'en aurais pas  eu la force.

Tu cours, connaissant le chemin le plus rapide et probablement le plus sûr pour atteindre la brèche. Étrangement, tu te sens plus vivant à chaque pas, ayant enfin l'impression de reprendre ton destin en main. La pression de ta dextre contre celle du médecin se resserre en entendant les mots des Horsemen. Ils vous cherche. Cette idée te glace le sang, tu sais très bien ce qu'ils feront s'ils mettent la main sur vous. Hors de question qu'ils fassent du mal à Demetrius, pas une nouvelle fois. Il semble enfin se remettre de ses blessures.

Alors que ta respiration commence à être saccadée, tu t'arrêtes net en voyant le nombre de rôdeurs. Ils sont trop nombreux, vous n'y arriverez jamais. Cette certitude s'empare de toi alors que Dem s'entête à tirer sur ta main pour te faire avancer. T'as la trouille Ash, et t'oses même pas l'avouer. "Dem...Ça va pas marcher..." Tu n'as pas le temps de terminer ta phrase que la voix distincte d'un Horsemen te parvient aux oreilles. Maximus, tu le reconnais directement. "Oh non pas lui..." A croire que tu crains le blond bien plus que les mâchoires de ces morts. Alors tu lances un autre regard vers le médecin et reprends une marche rapide pour t'éloigner le plus possible de cet enfer. "Les laisse pas s'enfuir! Je les veux vivants!!" Tu accélères la cadence alors que ton pied glisse sur le sol mouillé pour t'étaler de tout ton long. Le poids de ton corps sur ton bras ravive la douleur de la blessure faite plus tôt dans la journée et tu ne peux empêcher un grognement sortir de tes lèvres. L'un des rôdeurs se tourne vers toi, visiblement intéressé. Tu te relèves rapidement alors que le macchabée attrapes le draps de ses mains putrides. Tu n'as pas d'autre choix que de laisser ton vêtement pour sortir de son emprise. "Cours!" Vous n'êtes plus très loin maintenant. Quelques mètres et la forêt  sera votre cachette." Ils n'iront pas trop loin. Maximus ne s'aventurera pas dans la forêt!" A peine cette phrase terminée qu'une balle frôle ta jambe et la voix du Horsemen résonne "Personne ne s'échappe! Tu connais la règle Ashton!" Oui tu l'as connais, mais cette fois tu ne les laissera pas t'intimider.

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Dim 10 Sep - 21:22

there's no way back  
Ash ft. Demetrius

Il était hors de questions qu’ils meurent ici alors qu’ils avaient une chance. Demetrius voulait tenter le tout pour le tout. Oui, son plan était suicidaire mais il pouvait marcher. Ils n’avaient rien à perdre. Dans le pire des cas ils se feraient dévorer mais n’était-ce pas un sort plus clément que ce que réservaient les Horsemen s’ils les rattrapaient ? Ils devaient saisir l’opportunité qui s’offrait à eux. Il en allait de leur survie. Oui, ils allaient devoir réapprendre à vivre : surtout Demetrius. Il n’avait pas encore fait son deuil. S’ils réussissaient ce soir : ils pourraient trouver un moyen de se venger. De tous les tuer. De faire exploser ce putain de clan qui a tué sa fille. A croire qu’il n’était tout simplement pas fait pour être père. Cela était la deuxième fois qui perdait un enfant. Une fois de trop. Son aimé lui affirma qu’il avait confiance en lui. Alors il sourit :

« Il n’y a donc aucune raison pour que ça ne marche pas. Maintenant, on se casse d’ici. Tu ne t’arrêtes pas ok ? Sous aucun prétexte ! »

Même si cela voulait dire partir sans lui. Tant pis. Demetrius n’aurait pas la force de se battre à nouveau s’ils tombaient entre les mains de ces enfoirés. Il ne pourrait tout simplement pas. C’était donc maintenant ou jamais. Courant le plus rapidement possible vers la brèche, le temps était contre eux. Tout semblait vouloir les tuer à n’en pas douter par les paroles des tarés derrière eux.

« Tais-toi et cours ! Ne te retourne pas ! »


Ce n’était pas le moment d’hésiter. Il fallait foncer. Sans réfléchir : une chose exceptionnelle pour le médecin. Il avait entendu la réflexion d’Ash mais il s’en moquait. Ils étaient tous pareils à ses yeux. Tous logés à la même enseigne dans son cœur de père meurtris. Si les rôdeurs ne les tuaient pas tous aujourd’hui il s’en chargerait ! Mais tout son plan tombe à l’eau quand son aimé tombe : entraînant avec lui la fin du subterfuge. Demetrius jura et attrapa à nouveau la main de l’ancien leader pour le tirer. Dès qu’ils furent sortis, il éloigna Ash de la horde. Seuls quelques individus décidèrent de les suivre : le feu et les cris des Horsemen semblaient être bien plus intéressants qu’eux. Derrière eux, les jurons s’étaient arrêtés. Avaient-ils abandonnés ? Demetrius ne voulait pas se retourner pour le savoir. Arrivé à la lisière, il fit la courte échelle à Ash :

« Dépêche-toi ! On y est presque ! Un dernier effort ! » Les grognements derrière eux se faisaient de plus en plus forts. Ash était blessé, il devait être mis en sécurité en priorité. Il se chargerait des créatures une fois son compagnon dans l’arbre à l’abri.  


made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Lun 18 Sep - 23:31

there's no way back  
Ash ft. Demetrius

Courir. S'éloigner du camp qui a prit ta fille et ta liberté. Tu réalises finalement ce que ça signifie, tu vas quitter cet endroit où chaque heure passée aurait pu t'être fatales. Elles l'ont été pour ta fille. Le destin de Sasha a été celé au moment même où elle a mis les pieds dans cette arène. Tu le savais et pourtant ton cœur n'a pas supporté la perte. Tu as donné ton temps aux Horsemen alors que tu aurais pu les détruire. Tu leur as prêté main forte alors qu'ils sortaient chercher des vivres. Pourquoi ? Pour avoir l'impression d'appartenir de nouveau à quelque chose ? Pour avoir le sentiment d'être important ? Au départ pour combler le manque de ta fille et de ton aimé ... Plus tard pour ne pas penser à la distance difficile que le brun imposait ? Tu es incapable de répondre à ses questions alors que l'adrénaline s'empare doucement de toi. Enfin, un espoir de s'en sortir. Tous les deux. Parce que même s'il t'a demandé de continuer sans lui, tu en serais incapable. S'il se faisait attraper par les Horsemen, tu ne le laisserais jamais derrière... Quitte à risquer de couler avec lui.

Ton pied glisse, les mâchoires claquent, la balle file dans les airs. Pourtant, tu ne te décourages pas et attrapes la main du médecin alors qu'il t'aide à te relever. Il est bien plus fort que toi, l'a toujours été. Vous arrivez enfin à prendre de l'avance, vous distancez les hommes à votre poursuite. Les cris se font plus lointains. Tu es à bout de souffle et pourtant la vitesse de ta course ne se réduit pas. C'est votre seule chance, votre seule porte de sortie. Les doigts entremêlés dans ceux de l'Amish, tu puises ta force dans la chaleur de sa paume alors que les muscles de tes jambes ne demandent qu'à se reposer.

Tu ne réfléchis pas alors que Demetrius t'aide à grimper. Pour une fois, tu mets ton cerveau en pause et tu écoutes simplement ses directives. Tes mains agrippent la branche alors que tu grimpes le plus haut possible. "Viens!" En équilibre, tu lui tends la main pour l'aider à ton tour. Les rôdeurs ne sont pas tout près, vous avez le temps de vous mettre tout les deux à l'abri. L'écorce humide sous tes semelles, tu arrives cependant à le tirer avant que le danger ne vous atteigne. Par prudence, tu regardes en l'air et pointe une branche plus en hauteur. "Elle semble plus solide. Et on sera moins en vue là haut..." Sans attendre son approbation - et après un baiser sur la joue - tu places ta main sur la branche en question et parviens à te hisser sans trop de problèmes. "C'est parfait ici. Le feuillage nous cache et les rôdeurs finiront par se dissiper". Tu n'entends plus Maximus ni ses hommes. Ils ont dû abandonner alors que vous vous éloigniez trop du camp. Encore une main tendue vers le médecin, une nouvelle promesse silencieuse que vous êtes tous les deux contre le monde. "Merci..." Pour beaucoup de choses. T'avoir sorti de cet endroit. Avoir confiance en toi. Te sentant enfin en sécurité, tu l'enserres doucement de tes bras en fourrant ton visage dans son cou. Là, tu te sens chez toi.

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Sam 23 Sep - 0:36

there's no way back  
Ash ft. Demetrius

Demetrius savait qu'ils pouvaient le faire, ils allaient survivre parce que la mort ne semblait pas encore enclin à ouvrir ses bras. Un autre jour peut-être. Mais pas aujourd'hui. Ils allaient tenter leurs chances et se moquer d'elle en lui glissant entre les doigts. Les Horsemen étaient sur leurs talons : ils ne devaient pas tarder sans quoi ils perdraient leur seule chance. C'est pourquoi quand Ash tomba : il s'empressa de le relever. Ne lui laissant pas le choix. Il ne l'abandonnerait pas. Plus jamais. Il faisait partit de ces hommes qui ne faisaient jamais deux fois les mêmes erreurs. Non pas parce qu'il était plus intelligent, mais parce que son instinct de survie prenait toujours le pas et lui faisait faire des choses dont même lui n'avait pas idée.
Main dans la main, les jambes de Demetrius le portait loin de ce qui avait été l'endroit de supplice de sa fille. Sasha était son enfant oui et il regrettait de ne pas lui avoir dit plus de fois qu'il l'aimait. Il ne se remettrait jamais de sa mort. Quelque chose s'était éteint chez lui quand elle a rendu son dernier souffle. Ash avait dû le comprendre et le doc savait qu'il allaient vouloir en parler à un moment ou à un autre. Il n'était pas du genre à causer, mais il le faisait bien souvent pour les beaux yeux de son aimé. Parce qu'il n'y avait pas beaucoup de choses qu'ils ne feraient pas pour lui.
Lui faisant la courte échelle : maintenant qu'ils avaient échappés aux horsemen, ils devaient échapper aux walking deads et ce n'était pas encore gagné ! Il attrapa sa main et se hissa à son tour pour se mettre à hauteur. Demetrius eut à peine le temps de reprendre son souffle qu'il réalisa que cela s'était joué à quelques secondes prêts. Un peu plus et ils finissaient comme dîner aux rôdeurs. Il leva sa tête et regarda les branches qui se découpaient dans l'obscurité. Il prit une longue inspiration et suivit Ash dans les hauteurs. Ils devaient en effet monter pour se mettre en sécurité : cacher leur odeur également. Avec un peu de chances les choses partiront tôt ou tard. Enfin posé, il laissa sa tête tomber contre le tronc et ferma les yeux pour reprendre sa respiration. Les grognements et les sons macabres que faisaient les zombies en bas couvraient presque la voix d'Ash.

"Je ne te laisserais plus jamais." Il n'y avait pas besoin de le remercier non. Il ouvrit ses bras quand Ash s'approcha et il le serra contre lui. "Je t'aime. N'en doute pas. Jamais ok ?" Il embrassa ses cheveux : "Je sais où on peut aller. Il y a un campement, j'ai vu des maisons dans les bois. Peut-être qu'elles ne sont pas habitées." Il ferma les yeux : "Tu as été mordu ? Ils t'ont griffé ?"

made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Dim 24 Sep - 21:16

there's no way back  
Ash ft. Demetrius



Enfin dans un semblant de sécurité, tu réalises que l’horreur est derrière toi, derrière vous. Les grognements des macchabés sont un rappel constant que vous n’êtes pas totalement hors de danger, mais vous n’êtes plus prisonniers des Horsemen. C’est d’ailleurs un mot que tu pourras doucement effacer de ton vocabulaire, bien qu’une blessure y restera gravée a jamais. Tu fermes les yeux pour effacer le visage de Sasha, oublier la panique dans ses yeux et la douleur sur ses traits. Toi qui t’étais promis de la protéger, tu as été frappé par l’impuissance lors de la situation. Tu ne pouvais rien faire. Chaque gestes rapprochaient ta fille d’une mort certaine et le moindre de tes mouvements pouvait accélérer le procédé. Alors tu cales ton visage contre le cou de Demetrius pour te concentrer sur le positif : Vous êtes en vie. Tous les deux, contre vent et marées. "Je ne te laisserais plus jamais." Tu restes silencieux et te contentes de resserrer ton étreinte. Cela doit faire plus d’un an qu’il a quitté votre communauté, un an que t’as vie a basculé dans un chaos sans nom. Il serait mentir de dire que tu ne lui en as pas voulu, que tu n‘as pas maudit son nom alors que les nuits devenaient trop longues. Pour la science il avait voulu partir. Il avait dit qu’il serait de retour et bien que tu lui ai demandé de rester il ne t’a pas écouté. Tu te souviens encore de la terrible sensation en voyant les hommes revenir…sans Démétrius. Ils n’ont pas eu besoin de parler car tu savais déjà la suite : le médecin n’avait pas survécu. S’en ai suivis des jours de deuil sans pouvoir mettre un trait sur l’Amish. Et voilà qu’il était réapparu, sortant de nulle part alors que tu t’y attendais le moins. Tu lui as demandé de rester à Lafayette et encore une fois il n’en a fait qu’a sa tête. Il a joué avec le feu et s’est brulé…entrainant Sasha avec lui. "Je t'aime. N'en doute pas. Jamais ok ?" Oh oui tu en as douté. Quand son regard plein d’incompréhension s’est pose sur toi. Quand il ne semblait pas vouloir te faire confiance, te demandant même si tu étais avec les Horsemen. Il continue de parler, expliquant ses plans pour un nouvel endroit. Recommencer sans se retourner, voilà une superbe idée. Tu hoches la tête négativement a ses questions, tu vas bien, juste cette morsure de chien dont il s’est déjà occupé.

Tes prunelles bleues se posent dans les siennes et tu souffles à demi-mots, prenant enfin la parole "Même si je n’ai pas pu la sauver ? " Tu n’as pas besoin de préciser qui, votre cœur souffre du même manque. "Avant d’aller ou que ce soit…je veux qu’on parle de ça. Parce que je sais que tu m'en veux Dem" Tu soupires en baissant les yeux, effrayé de ce qu’il pourrait répondre. Après tout, vos retrouvailles ont loin d’avoir été aussi belles que tu l’aurais espéré. " Je n’étais pas avec eux. Je ne l’ai jamais été. Je ne sais pas ce que tu t’imagines mais je n’ai pas apprécié le temps passe avec les Horsemen. J’ai vu le sort qu’ils reservent a ceux qui tentent de s’enfuir…c’était suicidaire. J’ai fait profil bas en attendant qu’on m’oublie. J’avais de plus en plus de liberté jetais…." Tu soupires en hochant la tête de droite à gauche. Il te fallait juste quelques semaines supplémentaires. " Tellement prêt du but"


made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Mar 3 Oct - 18:37

there's no way back  
Ash ft. Demetrius

La question d’Ash durcit immédiatement son regard alors qu’il rouvre ses yeux. Le doc voulait penser à l’avenir, à ce qui les attendait : mais non. Cela était trop demandé à celui qui semblait comme un poisson dans l’eau parmi les Horsemen. Oh oui il avait maintes fois pensé qu’Ash faisait partie de ces ordures et une part de lui doutait encore de sa sincérité quand il disait que ce n’était pas vrai. Qu’il avait fait ça pour survivre. La vraie question était pourquoi ramenait-il ce sujet ? Ce n’était pas le moment ! Ils venaient d’échapper aux Horsemen mais ils avaient encore une troupe de macchabés à leur trousse. Alors non, ce n’était pas le meilleur endroit pour parler. Quelle mouche avait piqué Ash pour lui faire oublier le sens des responsabilités ? Avait-il oublié la vie à l’extérieur ? Hors des murs ? Demetrius se mit à serrer la branche jusqu’à faire pâlir ses jointures. Il se retenait de toutes ses forces de ne pas exploser. De ne pas le frapper quitte à ce qu’il tombe et qu’il se fasse bouffer. Il jouait avec ses nerfs. Clairement.

« Si tu veux rester ici, soit. »
Il s’éloigna et s’accrocha à la branche au-dessus d’eux. « Ce n’est pas le moment, ni l’endroit pour en parler. » Sa voix est froide, pour ne pas dire glaciale : tranchant clairement avec le ton utilisé quelque temps plus tôt. « Faut qu’on bouge. » Le brouhaha causé par les morts-vivants couvrait presque sa voix.

Ash cependant ne semble pas décider à se taire et continua à se justifier. Encore fallait-il que le doc ait envie d’entendre ce qu’il avait à dire. Il ne comprenait pas non. A Lafayette : il avait été égal à lui-même bien que sa tête ait été dangereusement été menacée. Demetrius leva la tête au ciel et invoqua Dieu pour qu’il puisse mettre un terme à cette discussion. D’une quelconque façon. Fallait-il qu’il se jette de l’arbre pour se faire dévorer dans le but d’échapper à cette douleur ?

« Ce n'est pas le moment. » Répéta-t-il puisqu’il ne semblait pas prêt à bouger, à comprendre peut-être qu’ils n’étaient pas encore sortis d’affaire. « Si tu étais si heureux avec eux : va les rejoindre. Je suis certain qu’ils seront heureux de te retrouver aussi. Puisque tu étais près du but. » Crache-t-il. « Bientôt tu vas dire que tu regrettes de m’avoir suivi et d’être parti eh ? » Il regarda en bas, les rôdeurs s’agglutinaient. « Viens s'il te plaît. On en parlera plus tard. » Il avait demandé gentiment cette fois-ci.

Sans le regarder il changea d’arbre pour les mener loin de tout ça. Le plus loin possible des Horsemen, de l’endroit où Sasha avait trouvé la mort. Demetrius était conscient que s’il restait immobile à écouter Ash lui parler de ce qui s’était passé : il n’aurait pas la force de se battre et choisirait la mort à la vie. Ce n’est certainement pas ce que Sasha voudrait pour ses deux pères. Mais à l’instant : le docteur n’était pas en mesure de parler. Ni de pardonner. Que cela soit à Ash ou bien à lui-même. En réalité il se pensait plus coupable que son compagnon et c’est parce qu’il était le seul responsable de ce malheur qu’il fuyait la confrontation.

made by black arrow
[/quote]

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Mar 3 Oct - 19:30

there's no way back  
Ash ft. Demetrius



Le regard de Demetrius change en quelques secondes et tu réalises qu'il ne va pas employer le ton le plus courtois. Il te parle avec la même froideur que les Horsemen et c'est bien ça qui te fait le plus mal au final. La mort de Sasha a t-elle vraiment mit fin à votre complicité ? Tu ne le supporterais pas. Tu as trop accepté, trop souffert pour imaginer le voir partir de son côté. Votre relation est la meilleure chose qui te soit arrivé, bien qu'elle soit contraire aux mœurs de ta communauté et à l'avenir tout tracé par ton père. Mais tu sais surtout que le médecin a son point de non-retour. Et dans la situation actuelle, tu n'as aucune idée s'il en est loin ou non. Ses mains crispées sur la branche et le regard qu'il te jette affirment que tu devrais te la fermer. Et si avant tu exprimais ton opinion, tu as docilement appris à ne rien dire depuis quelques mois. Alors tu te mords l'intérieur de la lèvre par frustration et te contentes de le suivre dans un silence pesant.

Bouger ? Pour aller où ? Il pense jouer au funambule en trouvant l'équilibre de branches en branches ? Il est encore blessé à cause du traitement infligé dans les geôles et toi, tu as du mal à reprendre ton souffle après cette course effrénée. Il suffit d'un pied mal posé pour que l'un de vous deux tombe au sol et y soit accueillit par une horde qui le laisserait hurler de douleur jusqu'à ce que mort s'en suive. Depuis quand la perspective de lâcher son dernier souffle semble -t-elle attrayante à Demetrius ? Déjà avec Ivy, il jouait habilement avec la mort, abordant un sourire satisfait alors qu'elle le menaçait de son revolver.

Alors que ta main agrippe l'écorce, les mots du médecin semblent te poignarder en plein cœur. Tu t'arrêtes net et fronces les sourcils en penchant un peu la tête sur le côté.Alors que ta main agrippe l'écorce, les mots du médecin semblent te poignarder en plein cœur. Comment peut-il te demander de retourner avec eux en te regardant droit dans les yeux ? Ne peut-il plu y lire la nature de tes sentiments ? "Mon but a toujours été de vous retrouver Demetrius. Toi et Sasha". Le reste te laisse sans voix. Tu hoches négativement la tête et te hisses sur la branche en grognant de frustration. Tout ce que tu voulais, c'est qu'il soit en sécurité et soigné avant de partir. Maximiser vos chances. Parce que sans lui, t'es pas grand chose. "Ne renverse pas les rôles. C'est toi qui m'as abandonné" Glacial. Il n'a pas le droit de te parler comme ça. Toi aussi, tu souffres de l'absence de votre fille, tu l'as vu mourir devant tes yeux. Tout comme tu l'as vu partir du camp il y a près d'un an pour ne jamais y revenir.

Tu serres les dents pour continuer d'avancer en prenant soin de ne pas tomber. Il n'irait pas te chercher et c'est bien la seule chose dont tu es certain. Les grognements se fondent dans la distance alors que les battements de ton cœur se font de plus en plus bruyant, résonnant dans ta tête pour t'empêcher d'entendre le reste. Sans Sasha, vous n'êtes plus vraiment vous. Et tu n'es même pas certain que vous serez capable de passer au-dessus de ça. Finalement, les maisons dont il a parlé se dessinent dans la forêt. Tout semble calme, c'est presque irréel après ce que vous venez de vivre. Alors en gardant toujours le silence, tu poses tes pieds au sol et regardes autour de toi. Pas de rôdeurs, c'est déjà bon signe.

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Lun 16 Oct - 21:04

there's no way back  
Ash ft. Demetrius

Demetrius n’arrivait pas à calmer cette rage qui était née de la mort de Sasha. Il en voulait à tout et à tout le monde : mais surtout à lui au fond. Il n’aurait pas dû partir de Lafayette, mais avaient-ils réellement un autre choix ? La ville tombait, il l’avait compris depuis longtemps et malgré les supplications de Sasha ils étaient partis. Pour des lendemains plus heureux, pour retrouver Ash et vivre comme une vraie famille : rien qu’eux trois. Le médecin ne savait pas s’ils devaient continuer de vivre, ou plutôt s’il devait continuer de se battre. Ash faisait ce qu’il voulait : Dem avait compris que ce dernier s’était accommodé des Horsemen. Il avait vu le sourire qu’il adressait à Ivy : il l’appréciait et ça il ne pouvait pas le nier.
Une fois son point exprimé, il reprit la marche. Il continuait d’avancer pour ne pas se retourner et se laisser flancher. La douleur dans ses muscles commençait à se faire de plus en plus pesantes. Tout semblait le faire souffrir mais il ne voulait pas avouer. Il allait continuer, même s’il devait tomber inconscient et se faire dévorer. Tant pis. Cela était le deuxième enfant qui perdait. La douleur était incommensurable. On pourrait croire que le coeur apprendrait, mais il n’en ai rien. Et puis… Il y avait autre chose qui le tracassait et il en fit part à Ash.

“Ah oui ? Et tu comptais emmener Ivy dans le lot ? Ta précieuse Horsemen ?” Un sourire presque mauvais naît au coin de ses lèvres. “Je savais que tu m’en tiendrais rigueur !”

Sans dire un mot de plus, il avança en s'efforçant de garder ses yeux ouverts. La fièvre revenait. Il le sentait. Mais il ne voulait pas s’arrêter ; il ne pouvait pas avouer qu’il avait besoin d’aide. Demetrius souffla un bon coup une fois sur un des ponts qui reliaient les habitations. Tout était calme. Pas étonnant étant donné qu’une horde n’était pas loin. Il montra du menton une cabane qui semblait inhabitée et s’approcha. Sa dague à la main, il ouvrit la porte : personne. Il rentra et une fois Ash à l’intérieur referma le tout.

“On devrait avoir un peu de répits. Au moins jusqu’à demain.” Il ouvrit les rideaux pour avoir la lumière de la lune et chercha s’il y avait quelque chose à manger. Deux converses de haricots feront l’affaire. Il en tendit une à son bien-aimé. “On est en sécurité ici. Paraît même qu’il y a des gens de l’ancien camp.” Il les avait épiés et avait eut un premier contact avec eux avant son départ de Lafayette.

Difficilement, il ouvrit la boîte de converse et commença à manger. Laissant le silence s’installer, il le rompit en décidant de briser la glace.

“Sasha n’est pas le premier enfant que je perds.” Dit-il avant d’avaler difficilement sa bouchée. “J’ai perdu une petite fille il y a des années de ça. Fausse couche qui a tué ma femme en même temps.” Il se souvient du bébé mort-né et un frisson de dégoût déforma son visage : “On ne se remet jamais vraiment.”
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Ven 20 Oct - 14:58

there's no way back  
Ash ft. Demetrius



“Ah oui ? Et tu comptais emmener Ivy dans le lot ? Ta précieuse Horsemen ?” Et voilà que le brun en remet une couche. Même en dehors du camp, perché sur un arbre, il doit parler de la jeune femme. C'est quoi son problème ? N'arrive donc t-il pas à comprendre que tu avais besoin d'une épaule sur laquelle t'appuyer ? Que votre amitié soit vraie ou non, que tu te sois trompé totalement sur la nature de votre relation, c'était nécessaire au moment venu. " T'es jaloux ? Ou simplement énervé, car elle était là pour moi quand tu étais absent ?" Tu ne parles pas de relation sexuelle non. Tu n'as jamais regardé Ivy avec ce genre de pensées. C'est une belle femme oui, il serait difficile de le nier, mais jamais tu as eu ce genre de pulsion envers elle. Premièrement, parce que c'est une femme, et que tu n'as pas touché de courbes féminines depuis bien longtemps. Depuis le retour de Demetrius dans ta vie d'ailleurs. Parce qu'il t'a montré ta vraie nature. Grâce à lui tu te sentais finalement entier et heureux. Tout est mieux avec le médecin. Ses doigts sur ta peau, la douceur de ces lèvres contrastant avec la fougue de ses gestes... Tu fermes les yeux pour te remémorer vos nuits ensembles. Les matins où tu ouvrais les yeux pour admirer son visage encore endormi. Mais quand tes pupilles croisent les siennes, c'est un tout autre visage qui s'offre à toi. Votre complicité est bien loin, votre amour semble même s'éteindre à petit feu. Tu ne sais pas quoi en penser, ça te brise le cœur sans que tu ne l'avoues. Le sourire mauvais de Demetrius ne t'aide d'ailleurs pas à retrouver espoir. Le silence s'installe pour le reste du trajet, trop perdu dans tes pensées et tes souvenirs devenant de plus en plus flous.

Tu regardes avec méfiance la maison inhabitée. Tes yeux scannent le paysage pour tenter d'y voir quelqu'un ou quelque chose de louche. Mais rien, c'est étrangement calme. Est-ce vraiment abandonné ? Dans un tel état ? Tu en doute. Tu ne sais pas quoi en penser, ça te brise le cœur sans que tu ne l'avoues. "Je pensais qu'on serait seuls ?" Tu n'as pas envie de t'adapter à un nouveau groupe. Tu ne veux pas risquer de voir ton monde voler en éclats une nouvelle fois.Si tu t'attaches,tu as plus de chance de souffrir.

Assit sur le sofa, tu ne touches pas ta nourriture. Tu préfères la garder pour un moment plus critique. Tu as eu une grosse ration le matin même avec les Horsemen. Demetrius commence à parler, expliquant la perte de son premier enfant. Tu es surpris de ces révélations. Demetrius n'est pas du genre à se confier normalement.
Tu t'approches et sans même y réfléchir lui embrasse les cheveux. Tu en as besoin. Sa douceur te manque terriblement. "Je suis désolé Dem..." Tu relèves les yeux vers lui "Mais moi aussi j'ai perdu Sasha. Arrête d'agir comme si tu étais le seul à souffrir". Tu te passes une main dans les cheveux alors que le médecin avoue qu'il ne s'en remettra jamais. "C'est pour ça qu'on a perdu ce qu'on avait...entre nous? Notre couple non plus ne va pas s'en remettre?" Tu te lèves d'ailleurs à ces mots. C'est encore pire de le dire à haute voix. T'as l'impression que le monde s'écroule sous tes pieds. "J'ai longtemps rêvé de nos retrouvailles. Mais c'était bien différent. Dans mes fantasmes..t'étais encore dingue de moi"

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Ven 20 Oct - 22:00

there's no way back  
Ash ft. Demetrius



"Jaloux de cette garce ? De cette putain ?" Demetrius rigola à gorge déployée : "Qu'est-ce qu'ils-t-ont fait pour que tu penses ça ? J'ai jamais été jaloux." Ce qui en soit n'était pas un mensonge, alors pourquoi son coeur se serrait en repensant à ce que lui avait dit Ivy ?

Ash avait bien trop de pouvoir sur lui, cela déplaisait au médecin qui ne savait pas comme agir ou plutôt réagir. C'était étrange, d'être aussi dépendant d'une personne même après toutes ces années à s'aimer, à être ensemble. Évidemment qu'il avait pensé à de nombreuses reprises à venir le rejoindre chez les Horsemen : laisser Sasha à Lafayette et partir sauver Ash.

"On sait tous les deux que tu ne m'aurais jamais pardonné de venir chez les Horsemen pour te sauver le cul !" Crache-t-il enfin. "Alors ne vient pas me dire que je t'ai manqué : tu as refusé que je vienne te rejoindre, tu te souviens ?" Lui, n'avait pas oublié.

Continuer de marcher pour ne pas penser, pour ne pas continuer de creuser le fossé entre eux. Parce que la distance s'installait petit à petit qu'ils le veulent ou non. C'était peut-être la plus grande tragédie quand deux personnes s'aimaient autant. De mémoire : jamais il n'avait entendu une histoire d'amour bien finir sauf dans les Disney mais tout le monde savait que ce n'était que du flan ; que les contes qui ont servirent d'inspirations, étaient bien plus noires et moins féeriques. Un peu comme à l'image de la vie en d'autres termes.
Arrivée à la cabane, le doc vérifia l'intérieur avant d'y pénétrer et de barricader la porte avec ce qu'il avait sous la main. Hors de questions qu'ils aient une mauvaise surprise durant la nuit. Soufflant enfin, il laissa le poids de sa mélancolie affaisser ses épaules fatiguées avant d'essuyer de son front les perles de sueurs. Ils devaient trouver à manger... Il n'avait pas faim, mais il savait que s'il ne se nourrissait pas : il n'irait pas mieux. La question d'Ash le surprend :

"On le sera, on peut rester ici sans se mêler à eux. Je sais qu'ils ont des gens malades : si je peux aider je le ferais." Il voulait servir à quelque chose, ne pas être inutile.

Assis sur le lit, il n'ose pas briser le silence : préférant manger sans appétit le contenu de la boîte de conserve. Et puis il parle finalement de sa fille qu’il a perdue. De cette enfante qui n’a pas eu la chance de pousser son premier cris. Il frissonne en sentant les lèvres d’Ash à travers sa tignasse devenue trop longue.

"Non. On a tous les deux changé. Toi à cause des Horsemen et moi à force d'avoir survécu seul dehors ou bien à Lafayette." Il haussa les épaules : "Faut juste qu'on apprenne à se retrouver. Point." Cela semblait si facile, pourtant sa voix était grave : non il n'était pas certain qu'ils pourraient retrouver ce qu'ils avaient perdu. Il ne pouvait pas mentir : Demetrius était tout sauf un menteur.

"Parce que tu crois que je n'ai pas pensé à d'autres types de retrouvailles aussi ?!" Son ton monte, il lève sa tête au ciel pour souffler et ne pas s'énerver. Cela ne lui ressemblait pas : la fièvre n'arrangeait pas la chose. "Si ta question est : est-ce que tu m'aimes encore ; oui je t'aime. Non je ne t'ai pas oublié. Oui j'ai envie de te faire l'amour et de te faire gémir de plaisir ! J'ai envie d'effacer ce qu'ils t'ont fait, mais je suis venu à me demander si tu voulais vraiment les quitter. Tu avais vraiment l'air comme un poisson dans l'eau. Que tu ais fait ça pour survivre ok : mais même quand on était ensemble : tu ne revenais pas. Jamais réellement. Encore là maintenant : j'ai l'impression que tu es encore l'un des leurs. Que tu le veuilles ou non : en t'acclimatant, tu es devenu un peu comme eux."

made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Ven 20 Oct - 23:32

there's no way back  
Ash ft. Demetrius


Il est vrai que tu n'as jamais vraiment vu Demetrius jaloux. Ou alors il le cache terriblement bien. Toi, tu es de ceux qui s'enflamment rapidement en voyant ton être aimé trop près d'un autre. Cela a d'ailleurs valu la mort d'Axel,son ancien compagnon. Parce que tu as du mal à contrôler tes émotions, quelles qu'elles soit. Demetrius lâche son venin, te reprochant de ne pas vouloir l'emmener avec toi. Pourquoi aurais-tu fait une telle chose ? Tu n'étais pas en position de lui offrir une quelconque sécurité, un semblant de bonheur. "J'avais peur Dem! C'est ça que tu veux entendre ?! Je suis pas assez fort pour prendre un tel risque" Le ton monte alors que tes doigts se crispent contre une branche. "Tu serais venu avec moi et quoi hein ? Ils t'auraient torturé ? Peut-être même tué par pur sadisme ! À Lafayette, tu étais en sécurité. Alors tu peux m'en vouloir, mais je ne changerais pas ma décision si j'en avais la possibilité".

Enfin, une maison se dessine dans les arbres. Demetrius semble connaître le chemin alors tu te contentes de le suivre en silence. Les portes barricadées, vous brisez enfin le silence. "Oui. Je préfère rester avec toi. Rien qu'avec toi". Tu n'es plus le leader que tu étais avant les Horsemen. Tu n'as plus la carrure pour porter la survie d'un camp entier sur tes épaules. Ca te rappelle ce que tu as perdu, les vies envolées par ta faute. Tu as besoin de t'éloigner de tout ça, des responsabilités et des décisions. "Si t'es le seul autour... J'ai aucune distraction. Je peux toujours garder un œil sur toi" Parce que tu ne le laisseras plus jamais partir. Qu'importe la raison, tu ne le laisseras plus te quitter. Vous en avez trop souffert. Votre relation en a pâti. Ce n'est pas totalement de sa faute, mais tu ne peux pas t'empêcher de penser à un futur plus heureux...S'il n'avait pas quitté le camp en premier lieu.

Tu l'écoutes en gardant le regard dans le vide, incapable de te perdre dans ses yeux d'un bleu si pur. Tu aurais aimé que le médecin rende la vérité plus acceptable, qu'il mente pour vous redonner espoir. Sa voix est trop grave pour qu'il n'ait pas de doutes. Ta trachée semble si étroite qu'avaler ta salive est difficile. Alors tu continues à parler, à exprimer tes sentiments et tes doutes sur votre couple, votre futur. Tu ne voulais pas te disputer, mais Demetrius hausse le ton. Tu fronces les sourcils en entendant ses mots. Si le début te plaît, ton sourire s'efface au fur et à mesure des mots. Est-il réellement sérieux ? Il vient de te dire que tu es devenu comme les Horsemen ? Ce sont les hommes qui ont tué votre fille et l'ont torturé ? Et il dit ce genre de chose juste après assurer qu'il t'aime ?! Tu es confus mais surtout blessé. Jamais tu n'aurais pensé que de tels mots sortiraient de sa bouche. "Je ne revenais pas car tu passais ton temps à me comparer à eux, à me demander comment je pouvais vivre comme ça! Ton regard en disait long sur tes pensées Demetrius ! " Tu te retournes, regardes par la fenêtre pour te changer les idées "Après Axel, tu as dit que tu avais besoin d'être seul pour faire ton deuil. Comment je suis supposé agir si tu changes d'avis toutes les cinq minutes ?" Les yeux toujours rivés vers l'extérieur, tu continues. "Et si j'étais resté à l'intérieur, les Horsemen seraient venus. Ils t'auraient trouvé et tué " C'est un fait véridique. "Tu dois être maso pour aimer quelqu'un d'aussi détestable en tout cas !" Tu secoues la tête de droite à gauche pour terminer la conversation. Parce que ça te tue quand vous vous parlez de la sorte. D'un geste brusque, tu attrapes une chaise pour la poser en face de la fenêtre et t'y asseoir. "Je prends le premier tour de garde. Dors, lis, mange... Fais ce que veux, mais ferme là"

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Ven 20 Oct - 23:57

there's no way back  
Ash ft. Demetrius



Ne pas montrer ses émotions, les garder pour soi. Ne rien dire, jouer à être quelqu’un d’autre jusqu’à en perdre sa propre identité. Voilà ce pourquoi Demetrius était doué. Il était le meilleur dans sa catégorie, car toute sa vie il avait joué à se faire passer pour ce qu’il n’est pas. Depuis qu’il a poussé son premier cri ; tout au long de ces longues nuits où sa mère pleurait à côté de lui à cause de son ivrogne de père ; encore plus quand il a compris que faire l’amour à sa femme n’était pas suffisant. Il aimait les airbags, cela n’était pas le problème, mais les torses l’ont toujours plus attiré. Dieu ne l’avait pas fait comme les autres et il l’acceptait plutôt bien. Il n’avait pas le choix. Demetrius était né comme ça. Pire encore : il vivait pour être aimé par Ash. Pour vivre avec lui. Il était dépendant de lui. Il ne pouvait rien faire contre ça. C’était sa croix ; le fardeau qu’il devait porter pour apprécier de la sorte les personnes de son sexe.

« Parce que tu crois que je n’avais pas peur ? Que l’idée de te perdre ne me rendait pas dingue ? La simple vision d’eux te touchant me donne la nausée alors ne vient pas me parler de ça comme si je ne savais rien ! »

Cette conversation tourne au vinaigre, leur monde s’effondre et rien ne semble pour avoir arrêté la longue descente en enfer de ce qui avait été un jour un couple uni. Pour le bien et pour le mal. Depuis l’apocalypse : cela était surtout pour le pire. Mais on ne pouvait pas tout avoir. Demetrius avait depuis longtemps compris que lorsqu’il était heureux : le malheur attendait au tournant. C’était comme ça. Point final.

« Tu sais rien de Lafayette, rien tu m’entends ? »
Ash ne savait pas qu’il avait été jeté dans une fosse avec des cadavres en signe de menace. Quand Sasha était là : quotidiennement, il comprenait qu’au moindre faux pas elle perdrait bien plus que son innocence. Alors non, il n’avait pas eu la vie facile dans cette pseudo-ville parfaite. C’était pour ça qu’il était parti : c’est pour ça que leur fille n’est plus de ce monde.

Demetrius sait où aller. Il avait le sens de l’orientation à défaut de savoir se battre. C’est seulement comme cela qu’on pouvait survivre : il l’avait depuis longtemps compris. Une fois barricadé à l’intérieur : il n’y avait plus que bel et bien les deux hommes. Le silence les entourait, la nuit n’était pas encore prête à partir. Le jour pas encore décidé à montrer le bout de son nez. Jusqu’à l’aube : ils avaient la paix. Demetrius en était convaincu. La horde en bas ne partirait pas s’ils ne se taisaient pas. Au moins : les murs couvraient plus leurs voix. Le doc n’était pas le genre d’homme à garder sa langue dans sa poche : encore moins mentir. Alors il vida son sac, parce que garder cela pour lui le tuerait et nuirait encore plus à leur relation. Ils pouvaient encore sauver la mise, mais il fallait mettre cartes sur table. Repartir sur de bonnes bases car un océan d’incompréhension les séparait et ils devaient trouver un moyen de traverser cette épreuve.

« J’ai jamais dit que j’étais sain d’esprit. »

Soupira-t-il pour toute réponse quand il le traite de maso. Il termina sa canne en râclant le plus possible. Il força son estomac à garder les aliments : il le devait. Demetrius regarda la pièce plongé dans une obscurité légère : les contours des meubles étaient visibles. Il réalisa qu’il tuerait pour une cigarette. Cela devait faire des semaines qu’il n’avait pas touché une seule clope et la nicotine lui manquait.

« Et comment veux-tu que je lise eh ? On ne voit rien. » Il prit une longue inspiration avant de se lever. Derrière Ash, il regarda dehors : « Viens te coucher. Je te l’ai dit : on est en sécurité. Les rôdeurs ne montent pas aux arbres. » Demetrius glissa sa main dans la nuque de son amant pour la masser doucement : « Profitons ok ? Dieu sait quand on devra repartir. Reprendre des forces quand on peut : c’est la solution pour survivre et tu le sais. »

made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Sam 21 Oct - 23:48

there's no way back  
Ash ft. Demetrius


Le plus dur dans tout ça, c'est qu'au lieu de vous pousser l'un l'autre à continuer, vous vous lancez les pires atrocités en plein visage. Vous n'avez décidément pas besoin de ça. Vous devriez vous dire une nouvelle fois combien vous vous aimez pour pouvoir avancer et commencer un nouveau chapitre. Mais non, il semblerait que vous ayez décidé de vous déchirer, de vous faire souffrir d'avantage. « Parce que tu crois que je n’avais pas peur ? Que l’idée de te perdre ne me rendait pas dingue ? La simple vision d’eux te touchant me donne la nausée alors ne vient pas me parler de ça comme si je ne savais rien ! » Tu clignes des yeux deux fois comme pour digérer l'information. Est-il vraiment en train d'insinuer que tu restais chez les Horsemen pour te taper les membres de ce clan sadique ? Pense t-il que tu passais tes nuits dans les bras des hommes, entre les draps chauds des femmes ? Entre incompréhension et choc, tu es incapable de parler. Tu laisses le silence pour simple réponse et continues à avancer. C'est encore pire que tu le pensais. Le médecin imagine probablement que tu as aussi partagé tes nuits avec Ivy, d'où son animosité envers la jeune femme.

"Et toi, tu ne sais rien des Horsemen. Parfois, je me demande si tu n'aurais pas préféré me trouver au fond d'un cachot." Parce que c'est comme ça que tu aurais terminé si tu n'avais pas un minimum coopéré. Les larbins qui ne montraient pas assez de bonne volonté terminaient dans l'arène ou dans les geôles. Alors même si tu ne connais pas la situation de Lafayette, tu sais que tu aurais préféré le voir "ami" avec les membres de cette communauté,plutôt que battu au fin fond d'une pièce sombre.

Même à l'intérieur de la maison, cachés par les murs de la bâtisse, vous êtes incapable de vous montrer votre amour. La frustration et la peine vous éloigne un peu plus, rendant la conversation invivable pour toi. Tu préfères rester silencieux plutôt que de continuer ainsi. Parce que Demetrius compte trop à tes yeux, un mot pourtant banal dans la bouche d'un autre semble aussi blessant qu'une lame de rasoir venant de lui. Alors tu te contentes de prendre une chaise et de monter la garde. Tu ignores d'ailleurs sa première phrase et croises tes coudes sur le rebord de la fenêtre, te penchant légèrement pour poser ton menton sur tes bras. Ainsi, tu peux observer l'extérieur. Tes paupières se ferment au toucher du médecin, incapable de refuser un peu de douceur. Parce que dieu lui-même sait que tu en as manqué ces derniers mois. "Ce n'est pas les rôdeurs que je crains". Pourtant, quand Demetrius te demande de te reposer, tu ne peux pas accepter. "Je ne les ai pas vu arriver...C'est comme ça qu'ils ont eu l'avantage" Ils signifiant les Horsemen, cette fameuse nuit où ils ont détruit le camp. "Il faisait tellement froid ce soir-là. J'ai dis à Thomas que je prenais son tour de garde, qu'il pouvait retrouver sa femme...Sans toi, j'étais incapable de retourner dans notre chambre de toute manière". Tes yeux fixent toujours l'horizon alors que ta voix se fait monotone. "Je suis resté là pendant plusieurs heures. Au bout d'un moment je ne sentais plus mes doigts tellement j'avais froid. Alors j'me suis dis que le soleil allait bientôt se lever... Pour quelques heures on ne craignait rien" Tu soupires, ayant du mal à parler de ce fardeau. "Oh, j'avais tord... Les Horsemen sont arrivés. C'est d'ailleurs Thomas, sa femme et leur jumeaux qui ont été tués en premier". Tu as déjà raconté la fin à Demetrius. Comment tu as fait sortir Sasha par les toits et pourquoi les Horsemen t'ont gardé. D'ailleurs, il y a quelque chose que tu tiens maintenant à clarifier. "Je t'ai promis de te rester fidèle, et j'ai tenu cette promesse. Que ce soit bien clair Demetrius, je n'ai touché AUCUN Horsemen. Jamais". Tu soupires avant de te prendre la tête dans les mains et te tirer les cheveux en arrière "C'est ma faute. Les Horsemen et tout ça... Je l'ai mérité. Parce que si j'étais resté à ma place au lieu de penser à mon confort personnel... Ils seraient tous en vie. J'aurais eu le temps de prévenir tout le monde et..." Tu fermes de nouveau les yeux "Sasha elle serait là..."

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Lun 23 Oct - 19:29

there's no way back  
Ash ft. Demetrius


Ash avait commencé la discussion, il avait commencé tout ça. Demetrius voulait juste trouver un endroit safe pour pouvoir se reposer avec lui. Vivre. Ou au moins apprendre à revivre. Parce que plus rien ne serait comme avant. Ils devaient trouver une nouvelle routine. Une sans Sasha, sans communauté, sans responsabilité : une sans rien hormis eux d’eux et leur amour. Parce qu’ils s’aimaient, cela était évident. Mais ils avaient tous les deux changé. Peut-être trop pour pouvoir se retrouver qui sait : mais le docteur n’était pas prêt à laisser Ash partir. Ni à le voir avec un autre. Même s’ils n’arrivaient plus à s’aimer : il ne le quitterait pas. Maintenant, il n’y avait plus qu’eux. Ce petit groupe ne payait pas de mine, mais il avait connu Tobias lorsque ce dernier faisait des études et qu’il n’avait pas encore été affecté à un hôpital. S’il pouvait aider il le ferait. La cabane vide était la preuve que s’ils voulaient : ils pourraient être en tête-à-tête tout en étant utile.

« Je te connais, tu serais jamais resté en place. » Se contenta-t-il de répondre. « T’es pas fait pour rester dans l’ombre. Ça ne te va pas. »

Demetrius était un homme en retrait, celui qui observait et qui agissait rarement. A choisir entre laisser mourir quelqu’un et sauver celui qui comptait le plus pour lui : il n’y avait pas photos. Le docteur savait prendre des décisions que personne ne veut assumer. Ash était son opposé et c’était ça qui était beau. C’était pour cela qu’ils se complétaient autant. C’est pour ça qu’ils devaient survivre ensemble. Point final. En attendant, ils devaient régler ce petit différent et Demetrius devait se reposer : la fièvre revenue tout semblait plus compliquer mais au moins ils n’étaient plus aux mains des Horsemen. Il y avait un faible espoir d’avoir la paix.

« Ils ne viendront pas nous chercher. » Il continua de masser la nuque de son aimé : « Ils ont autre chose à faire et la horde à contenir. » Ils n’étaient pas assez cons pour perdre des hommes dans une chasse sans queue, ni tête : la nuit les a sauvés. Ash semble vouloir se confesser, alors il le laissa faire : continuant de montrer qu’il était là pour lui. « Ce n’est pas de ta faute et tu le sais. » Il embrassa délicatement ses cheveux avant de s’éloigner et de se laisser tomber sur le lit.

L’ancien chef n’en avait cependant pas fini. Il ne répondit rien. Ne voulait pas mettre de l’huile sur le feu : il ne voulait pas faire confiance à la garce mais elle avait semé le doute en lui. Il finit par dire :

« Ce n’est pas en toi que je n’ai pas confiance. Ce sont les monstres qui t’ont retenu prisonnier. » Demetrius ferma les yeux en soupirant : « Ils vous auraient tous tué. Ils sont organisés, ils avaient déjà repéré le clan : même si tu aurais prévenu les autres vous n’auriez rien pu faire. » Il serra les dents : « Lafayette a été attaquée sans que l’on puisse rien faire : alors qu’il y avait des gardes et que tout était bien organisé. »

Le docteur laissa le silence s’installer, les grognements distants étaient un rappel constant de leur situation précaire :

« Viens te coucher… » Il demande gentiment, avec une voix plus douce : « Dans quelques heures le soleil va se lever, profitons d’avoir un peu de calme. »

made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Jeu 26 Oct - 17:41

there's no way back  
Ash ft. Demetrius


Les yeux rivés vers l'extérieur, tu aimerais oublier les derniers mois. Si tu en avais la possibilité, tu fermerais les yeux pour retourner un an auparavant, où ta vie semblait encore avoir un sens. Maintenant, tout est bancal. La notion de survie n'a plus le même goût. Les mots échangés avec Demetrius ne sont plus aussi naïf et enfantin. Avant, vous arriviez à oublier l'extérieur quand vous étiez ensemble. Maintenant, vous n'êtes même pas capable de regarder dans la même direction. Et puis Sasha, oh... Qu'est-ce que tu ne donnerais pas pour revoir ta fille ? Ses deux tresses qui la caractérisaient tellement, ses yeux rieurs et son sourire charmeur. Elle te manque simplement. Et si tu arrivais à t'occuper l'esprit chez les Horsemen, maintenant c'est constamment dans ta tête. Ne rien faire te tuera. Demetrius à raison, tu n'es pas de ceux qui restent sans agir. Tu es incapable d'attendre dans le fond d'une pièce sans bouger. "La horde... Tu penses qu'elle les retiendra longtemps ?" Parce que pour le moment, tu considères les revenus d'outre-tombe comme tes alliés. S'ils tiennent les Horsemen éloignés de cette cachette, ça te suffit.

Vient le moment des confessions. Une chose qui te pèse sur le cœur depuis bien longtemps. Cela ne changera pas ce qui s'est passé, personne ne reviendra à la vie après tes paroles. Et pourtant, tu racontes la soirée au médecin. Pourquoi et surtout comment tu as quitté ton poste de contrôle. Trois heures auraient-elles pu sauver le camp ? Encore une question qui restera sans réponse. Demetrius tente de soulager ta conscience en parlant de Lafayette. Peut-être qu'il a raison. Peut-être que tu serais juste mort avec eux. Tu voudrais te concentrer sur ses doigts massant ton cou, mais son doute te serre le cœur. Il ne te croit pas ? "Je t'ai dit qu'il ne s'est rien passé. Les seules fois où ils m'ont touché, c'était pour me ruer de coups" Tu tournes finalement le regard pour te plonger dans ses yeux "Je ne sais pas ce qui t'a mit cette idée stupide dans la tête, mais va falloir que tu me fasses confiance. Je ne passais pas de maison en maison." Tu soupires longuement. Son opinion envers toi est-elle si basse ?

Tu fermes les yeux, te concentrant sur le bruit du vent dans les branches. Quand Demetrius te demande une nouvelle fois de te reposer, tu quittes la chaise en vérifiant de nouveau les environs. Ta main passe sur le meuble devant la porte pour tester sa stabilité. Oui, il faudra plusieurs tentatives à de potentiels ennemis s'ils veulent défoncer l'entrée. Tu te tournes finalement vers lui "Ok... T'as gagné". Comme toujours. Il gagnait déjà dans le passé. Il était le seul capable de te faire revenir sur ta décision initiale. Tu étais réputé pour être stricte avant qu'il arrive dans ta vie. Tu avances vers le lit avant de t'y asseoir. La proximité avec le brun devient soudainement... Gênante. Frustrante même. T'es incapable de passer tes doigts sur son corps même si tu en crèves d'envie. Tes yeux se baissent sur la couverture, ta main caresse le tissu. Quand tu as retrouvé Demetrius chez les Horsemen, il était bien trop faible pour rester éveillé trop longtemps. Ses blessures et son rétablissement étaient tes priorités. Mais maintenant il va mieux n'est-ce pas ? Tu t'allonges et pousse le brun à faire de même en attrapant le haut de son t-shirt. Rapidement, tu loge ton visage dans le cou de ton homme pour le lui embrasser. Ta main migre de la couverture à sa cuisse, remontant sur le jean pour finalement s'arrêter sur la peau de son ventre. Ton cœur bat à la vitesse de la lumière alors que tes prunelles bleues scrutent maintenant les réactions de son visage. "Je sais qu'on devrait se reposer, mais..."

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   Sam 4 Nov - 19:54

there's no way back  
Ash ft. Demetrius


La question d’Ash lui fait hausser les épaules. « Je ne sais pas. Mais quand ils viendront on sera prêt. Et sincèrement je pense qu’ils ont d’autres chats à fouetter : tu as bien vu l’état de leur camp quand on est partis ? Avec un peu de chances ils ont tous crevés dans les flammes. Un enfer personnifié dans l’incendie pour des enfants de putain ! C’est une belle image je trouve. » Un sourire mesquin fendit son visage. Il leur vouait une haine considérable. Cela ne faisait aucun doute. Il voulait que les Horsemen meurent dans d’atroces souffrances. Qu’ils périssent tous d’une façon ignoble : dans la souffrance et dans le malheur.

Heureusement pour lui, Demetrius croyait au Karma. Ils allaient payer. Un jour ou l’autre, peut-être plus tôt que le doc le pensait. Après tout : rien n’était certain avec les temps actuels. Pour une fois que l’apocalypse peut tourner à leur avantage : autant en profiter non ? S’il y avait bien une chose qu’il avait appris sur ce nouveau monde : c’est qu’il n’y avait rien de juste. La mort de Sasha ne l’était pas. Elle n’était qu’une gamine qui n’avait jamais eu de sang sur les mains. Pas même celui d’un rôdeur et pourtant elle avait été tuée de sang-froid.
Le brun le laisse parler, se confier : vider sa conscience d’un poids peut-être ? Demetrius ne sait pas trop mais il se retient bien de l’interrompre. Il était plus du genre à écouter de toute façon. Il massa doucement sa nuque, tentant de le détendre et de le soutenir silencieusement. Le temps des paroles viendrait. Il avait des doutes, mais il voulait profiter de sa présence. Du calme qui régnait pour se ressourcer. Depuis combien de lunes il avait rêvé de le retrouver ? De sentir son odeur ? Savourer sa présence à ses côtés. Bien trop longtemps. Il avait perdu le compte des jours, lui qui pourtant aimait les chiffres. Ils étaient plus douloureux qu’agréable il faut dire quand il était question du temps passer loin d’Ash. Les nerfs de Demetrius sont pourtant encore à vifs et cela ne lui permet pas de s’abandonner totalement à l’instant présent. Quand il lui demande qui a mis cette idée dans sa tête : son visage se ferme, se déforme presque sous la rage et la haine :

« Celle que tu voulais qu’on emmène avec nous ! La garce ! La salope ! La harpie ! »

Il n’avait pas pût s’empêcher de l’insulter. Quelque chose chez elle rendait fou Demetrius. Au fond cela était parce qu’elle était ce que sa mère serait devenue si elle avait vécu assez longtemps pour vivre l’apocalypse. Et il ne supportait pas cette idée : voulant garder une image immaculée de sa chère et tendre génitrice. La seule réelle femme dans sa vie. S’éloignant de lui il alla s’allonger et lui demanda à nouveau de venir se reposer aussi. Ash n’avait peut-être pas longtemps survécu dehors : mais le docteur avait malheureusement été sur la route pendant un bon bout de temps. Dormir était primordial pour être à l’affût du moindre danger. L’ancien chef abdiqua et Demetrius sourit de cette petite victoire. Il enleva ses chaussures et étala une couverture poussiéreuse. Alors qu’il allait s’allonger, il sentit Ash se coller contre lui et il se mit à sourire tout en l’enveloppant de ses bras. Les yeux fermés, il embrassa ses cheveux tendrement. Le contact de sa main sur sa peau l’électrise. Un soupire de plaisir sort de sa bouche En entendant son compagnon, il n’en faut pas plus au docteur pour ignorer ses sueurs froides et attraper les lèvres de l’homme à ses côtés. L’embrassant avec fougue et tendresse : sa main droite se perdit dans ses cheveux pour accentuer l’échange alors que leurs souffles se mélangeaient.

S’écartant, juste assez pour enlever son t-shirt : il poussa Ash sur le dos pour remonter son chandail et dévorer sa peau de baisers alors que son pantalon devenait trop serrer. Ses mains s’afféraient à enlever sa ceinture puis le bas de l’ancien chef alors qu’il continuait de redécouvrir du bout des lèvres ce corps qui lui avait jadis appartenu. Caressant son aimé intimement dans des va-et-vient ferment et lent : il se redressa pour se plonger dans ses yeux et guetté la moindre de ses réactions.

« Tu m’as tellement manqué… » Sa voix est rauque, chargée de désir. « Je t’aime Ash. » Dit-il en le regardant une dernière fois dans les yeux avant de se débarrasser de ses derniers vêtements et de faire de même avec son aimé. Il était temps de lui montrer la teneur de ses sentiments.

made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (ash) there's no way back   

Revenir en haut Aller en bas
 

(ash) there's no way back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: Somewhere only we know. :: far far away :: ruston-
Sauter vers: