AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 new divide. (megan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: new divide. (megan)   Mar 4 Juil - 22:45

megan elizabeth griffiths
one hand on the trigger, the other hand in mine.
The Day Will Come When You Won't Be
nom : Griffiths, héritage de son paternel qui permet de perpétuer la lignée.  prénom : Un autre héritage de sa famille, le prénom de sa grand-mère maternelle Megan qu'elle porte à la mémoire de cette fabuleuse femme de caractère. âge : Il y a tout juste quelques semaines, elle a fêté ses vingt-neuf ans. Une année de plus qui passe en un claquement de doigts et s'enchaîne aux autres à travers ces temps lugubres. Mais après tout, qui se soucie maintenant de l'âge ? Une seule chose est importante : survivre. date et lieu de naissance : C'est à l'hôpital de Shreveport dans l'Etat de Louisiane, tout comme son petit frère, que Megan est née le 30 juin 1988. nationalité : De part sa naissance sur le sol américain, la brune portait fièrement la nationalité américaine jusqu'à maintenant. Aujourd'hui, il n'y a plus de distinction entre les Hommes.  Il y a eux et ces monstres, bien que la frontière entre les deux soit parfois mince. origines : Le côté américain provient de son père, originaire de l'Etat du Texas au Sud des Etats-Unis. Mais les traits de son visage trahissent les origines italiennes de sa généalogie apportées par le côté maternel. situation civile : Avant l'apocalypse, Megan s'est consacrée entièrement à ses études et à son travail, sans laisser de place pour un homme dans sa vie. Ensuite, ce fût l'invasion. La fin du monde. Et il y a eu ce gars. Celui qui l'a sauvé des mains brutes de ces tarés qui l'ont attrapé il y a un an. Celui qui les a convaincu de la garder, de ne pas lui faire de mal. Celui qui l'a formé à tirer, à se battre, à tuer. Celui qui est en quelque sorte responsable de cette obscurité qui la consume chaque jours. Celui qu'elle a trahi. orientation sexuelle : Elle est hétérosexuelle et n'en a jamais douté. Elle a toujours été attirée par les hommes et leur corps d'Apollon. ancien métier : Après quelques années d'études d'architecture d'intérieur, Megan est sortie majeur de sa promo et elle est devenue décoratrice d'intérieur spécialisée dans le feng-shui. C'est très utile d'agencer les meubles pour rester zen quand on est au beau milieu de zombis. ancien lieu d'habitation : Elle vivait seule dans un modeste appartement en plein coeur du centre ville de Shreveport dans l'Etat de Louisiane. camp actuel : C'est le 6 avril 2017 que Megan est arrivée à Lafayette, il y a à peine trois mois. groupe : bury me here. crédits : BALACLAVA.  

just survive somehow.

(001), Megan vient de la ville de Shreveport, dans l'Etat de Louisiane où elle vivait avec ses parents et son frère cadet. Ce n'était pas une fille à problème ou même quelqu'un qui se faisait remarquer. (002), Lorsque l'épidémie a atteint sa maison, elle a vu son père dévorer sa mère avant de se résigner à le tuer d'une balle de la tête provenant du revolver qu'il cachait dans son bureau. Son petite frère avait passé la nuit chez sa copine dans la ville voisine. Et lorsque Megan entreprit de le rejoindre, elle fît la rencontrer d'un couple sur le chemin qui lui annonça que la ville était déjà contaminée et qu'il n'y avait aucun moyen d'y entrer. (003), Mais elle a refusé de croire à la fin de son frère. Elle a passé des mois et des mois à sa recherche, questionnant l'ensemble des survivants qui croisaient son chemin. Elle gardait toujours proche de son coeur une photo de son petite frère et elle, souvenir d'un camping en forêt quand le monde était encore insouciant. (004), Megan est restée de nombreux mois seule, à aérer dans les rues, se défendant comme elle pouvait face à ces cadavres. Une pauvre fille fragile qui peinait à survivre dans ce monde de terreur. Une espérance de vie que beaucoup aurait pensé comme très limitée. Mais elle y est arrivée, tant bien que mal, se raccrochant à l'idée de revoir un jour son petit frère. (005), Un jour où elle pillait un supermarché, Megan a manqué de se faire violer par deux brutes si cet homme ne s'était pas interposé. A la place, elle s'est retrouvée embarqué malgré elle dans leur groupe de survivants tarés, sans humanité. Ils lui ont appris à se défendre, à manier les armes. Progressivement, elle a finit par devenir comme eux, à penser comme eux. Une douce âme ternit par les ténèbres. (006), Par la suite, elle a développé une relation étrange avec cet homme, son mentor. Celui qui l'avait sauvé, celui qui la sauve encore de la faiblesse dont elle faisait peur autrefois. Il l'a endurcie, il l'a transformée. Mais aucun des deux ne s'est laissé abandonné à leur désir, peut être par orgueil ou par fierté. Ils gardèrent toujours la tête froide dans ces lieux d'insécurité, surtout pour ne pas se construire une nouvelle faiblesse : l'autre. (007), En début d'année 2017, Megan a été prise en otage et a été torturée pour révéler l'emplacement du camp de son groupe de survivants. Et à cause de sa loyauté au vers eux et surtout envers lui, elle en a payé le prix fort. Des marques hantent son dos et sa cuisse. Des cicatrices à vie qui lui rappellent chaque jour la cruauté de l'Homme envers l'Homme. (008), Quand son groupe à capturer une équipe de Lafayette qui rôdait autour de leur campement pour on-ne-sait-quelle-raison, ces derniers ont révélé à Megan que son petit frère était toujours en vie dans cette ville fortifiée. En échange de leur libération, ils la conduiraient jusqu'à son frère. Pari risqué pour la survivante qui finit par trahir son groupe et son mentor pour avoir la chance de revoir son petit-frère. (009), Après un très long entretien avec le Conseil où ses réponses étaient un mélange de vérité profonde et de mensonges bien emballés, Megan a intégré la ville. Mais aujourd'hui encore, elle n'arrive pas à s'y trouver une place. Beaucoup d'habitants la rejette, comme elle les rejette à vrai dire. Ils la pensent instable et dangereuse, bien qu'ils n'ont pas tout à fait tord. Quant à elle, la brune les juge naïfs et dépendants des gens qui les protègent. (010), Megan a finit par être intégrée à l'équipe d'expédition, seul endroit où elle se sent pleinement utile. Elle n'a pas peur d'avoir les mains tâchées de sang et son expérience en fait un atout essentiel à l’extérieur des murs.
we are the walking dead.
lafayette, louisiane, qu'en pense votre personnage ?

répondre à la question ci-dessus en un minimum de cinq lignes. Soyez le plus précis possible pour qu'on voit bien ce que votre personnage fait au sein du camp dans lequel il est, la façon dont il se comporte et celle dont il est arrivé.

Si votre personnage ne fait pas partie du camp et qu'il n'y a jamais mis les pieds, il doit quand même avoir une idée de l'existence de ce camp, puisqu'on tourne autour de la même région et que c'est un camp imposant. Il peut très bien avoir un avis sur le camp donc, qui peut également être un avis global, sur les camps de façon général, par exemple s'il croit que ça ne tiendra jamais, parce qu'y a toujours un problème dans ce genre de camp, c'est un avis qui ne dépend pas de Lafayette en particulier, mais du coup, c'est quand même un avis sur le camp (a) du coup, ça répond parfaitement à la question, vous pouvez développer, bien entendu les raisons qui poussent votre personnage à ne pas vouloir y rentrer, quand bien même ça vend du rêve, un camp, loin des zombies, avec des maisons, l'électricité, les douches, un lit, bref la classe, alors why not ? (a).


valyria aurélie.
ft. alexandra daddario personnage inventé.

âge : vingt-trois ans. fuseau horaire : france. fréquence de connexion : 5/7jours (plus la semaine que le week-end). où avez vous connu le forum : bazzart. avis & suggestions : nope. votre mot de la fin : allons tuer les zombis ensemble, à dos de nos lamas monture !


Dernière édition par Megan Griffiths le Jeu 6 Juil - 14:41, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Mar 4 Juil - 22:45

11 OCTOBRE 2015
l'apocalypse.
Là où tout a commencé. Le début de l'horreur. Le commencent de la fin. Ayant dormi exceptionnellement chez ses parents dans un petit quartier résidentiel de Bossier City, c'est après son petit déjeuner de ce dimanche matin ; des gaufres encore chaudes ; qu'elle a entendu un bruit à l'étage. Un bruit sourd comme si quelque chose de lourd tombait violemment au sol accompagné d'un cri effrayant, celui de sa mère. Quand elle a accouru à l'étage montant les marches deux par deux, elle eut la vision de son père agenouillé devant sa dépouille, dévorant l'intestin encore frais de celle qui l'a mise au monde. Prenant alors la fuite en panique jusqu'au bureau de son père, elle a attrapé le revolver qui se trouvait dans un des tiroirs du meuble. Ses doigts tremblaient, son coeur était sur le point de céder. Elle insérait difficilement les balles dans le chargeur. En plein crise d'angoisse, son corps entier frissonnait et ses jambes frêles manquaient de se dérober sous son poids. C’est alors que son visage lui est apparu sur le seuil de la porte. Cette démarche désarticulée, le sang encore frais de sa mère sur sa bouche et dégoulinant le long de sa gorge. Son père dont elle ne reconnaissait plus les yeux. Ceux-ci étaient blancs et livides alors qu'ils furent d'un bleu azur et bouillonnaient de tendresse. « Papa… » L’appelait-elle alors, comme pour réveiller l’homme qui dormait au fond de lui. Mais il n’y avait plus personne qui répondait à ce nom à l’intérieur de ce marcheur mort. Un grognement s’en suivit et il s’élançait sur la jeune femme. Megan a abattu son père, après trois ou quatre reprises, d'une balle en pleine tête. Elle est restée un petit moment à l’observer, son cerveau s’étant momentanément mis sur pause. Ce revolver qui était toujours dans sa main, elle ne l'a jamais quitté. Celui-ci lui rappelle encore et toujours ce passage de sa vie. Le premier rôdeur qu'elle a tué. Son père qu’elle a achevé. Puis une photo déposée dans un coin du bureau de son père attira son regard. Celle du souvenir d’un camping en plein cœur de la forêt, tous ensembles. Prise près d’un feu de camp, Megan enlaçait son petit-frère tous deux dans un sourire heureux. « Tobias ! » Hurlait-elle en sortant son téléphone portable de la poche de son jean. Son petit-frère passait le week-end dans la ville voisine chez sa copine. La situation était-elle la même là-bas ? De nombreuses questions et d'idées horribles se faufilèrent dans son esprit. Encore apeurée et le souffle court, elle peinait à faire défiler les contacts sur son écran jusqu’au numéro de son frère. Réseau indisponible. Elle avait beau essayer encore et encore, l’appel était toujours un échec. Megan a alors attrapé les clés de la voiture familiale dans le vase posé sur le meuble de l’entrée et elle est sortie dans la rue. Là, elle a fait face à un vent de panique qui venait des quatre coins du quartier. Des gens qui criaient, hurlaient. Ils étaient poursuivis par ces choses, étant parfois des membres de leur famille. Ils criaient tous à l’aide. Elle a vu sa voisine d’en face se faire attraper et déchiqueter le mollet par sa petite fille de douze ans. Montant dans la voiture, elle s’est engouffrée dans la rue, percutant un de ces morts-vivants qui laissa une tâche de sang sur son pare-brise. Elle a pris l’autoroute pour se rendre dans la ville voisine mais elle s’est retrouvée freinée par l’immense bouchon dû à une collision quelques kilomètres plus haut. Résignée à laisser tomber sa voiture, elle a terminé à pieds, priant au plus profond de son cœur que son frère soit en sécurité.

« Il n'y a plus aucun espoir. La ville est morte. Ils sont partout ! » Ces mots retentissaient encore dans son esprit, tel un lointain écho. Un couple de quarantenaire l’avait intercepté alors que Megan cherchait à se frayer un chemin jusqu’à l’entrée de la ville, même si tous tentaient de lui en échapper. Elle ne pouvait pas y croire, elle ne voulait pas. Le rôle d’une grande-sœur a toujours été de protéger le petit, son petit-frère. Megan a toujours été très protectrice envers lui, voire même un peu trop à son plus grand malheur. Aujourd’hui, elle n’avait pas su le protéger. Elle n’avait pas su le préserver de toutes ces horreurs. A ce moment-là, la culpabilité l’a prise aux tripes, venant à la figer sur place. Ce même couple a entraîné Megan dans leur voiture de justesse avant qu’elle ne se fasse attaquer par l’un de ces morts-vivants. Ils se sont enfuis, prenant la route vers on-ne-sait quelle destination. En avaient-ils réellement une ? Elle dépliait alors la photo qu’elle avait récupéré sur le bureau de son père, quelques heures auparavant. Celle avec son petit-frère près du feu. Non, il n’était pas mort. Au plus profond de son cœur, elle savait qu’il avait survécu. Son petit-frère était fort. Ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils soient réunis de nouveau. Et elle se jura de le retrouver, de le protéger. Et cela à n’importe quel prix.


24 JUILLET 2016
springfield, illinois.
En suivant la piste d’un survivant rencontré près de Jefferson City qui semblait avoir vu son frère du côté de Springfield, dans l’Etat de l'Illinois, Megan a atterri, seule, dans cette ville complètement déserte. Aucune trace de son petit-frère, ni même d’un autre être vivant. L'été était déjà bien installé dans le ciel, les rayons du soleil ardant lui brûlant limite sa peau. Paysage de l'apocalypse avec des rôdeurs à chaque recoins, les cadavres d’humains éparpillés et cette atmosphère pesante de fin du monde. L’air lourd de juillet lui étouffait le système respiratoire, la jeune survivante avait besoin de nouveaux vêtements propres que ceux qu'elle traînait depuis des semaines déjà, mais aussi de la nourriture. Parcourant discrètement les rues en guettant le moindre bruit, elle s’engouffrait à l’intérieur du Redapple Market Place, un supermarché modeste mais qui contenait tout le nécessaire. L’air n’était guère plus frais à l'intérieur et l’odeur tout autant nauséabonde en vue de l’ensemble des produits "frais" désormais pourris en rayon. Son sac s’est rapidement réapprovisionné par des boites de conserves et quelques paquets de gâteaux. Une fois dans le rayon vêtements, elle jetait un coup d’œil derrière elle pour vérifier qu’elle était bien seule dans l’enseigne avant de retirer ses affaires pour enfiler un short et un débardeur tout deux propres. Refermant la fermeture éclair de son sac à dos rempli, elle entendit alors quelque chose tomber dans le rayon précédent. Son sang ne fit qu’un tour. Elle empoignait le revolver dans son sac avant de le pointer dans cette direction, les mains tremblantes. Contournant lentement son allée, la jeune femme était apeurée d’y trouver un rôdeur, ayant jusque là évité tout contact avec eux. Mais c’est alors qu’une main la tira en arrière pour la faire chuter au sol. Un homme, d’environ la trentaine, au regard noir et malicieux rempli de vices et d’immondices. C’était ce genre de situation qui lui faisait encore plus peur que les rôdeurs : les humains eux-mêmes. « Coucou ma jolie ! » Son voix lui donnait un frisson à lui glacer le sang malgré cette chaleur. Elle s’est débattue, lâchant même un cri parmi ces allées. Dans sa chute, son revolver lui avait échappé des mains. Elle rampa jusqu'à lui mais au moment où ses doigts allaient effleurer l'arme, la brute la tira par les jambes pour la ramener jusqu'à lui. Les images dans sa tête défilaient, s’imaginant toutes les choses qu’il aurait pu lui faire subir quand il déboutonna son pantalon. Megan le suppliait mais elle était emprisonnée dans son emprise. Pourtant, elle ne pleurait. D'ailleurs, elle ne pleurait plus depuis des mois maintenant, comme si elle s'était désormais asséchée. A ce moment-là, elle aurait juste préféré être dévorée par des rôdeurs.

Mais contre toutes attentes, le gars fût projeté en arrière, libérant alors la jeune survivante. L'autre n'a pas bronché, il est juste parti. Son sauveur s’est alors tourné vers elle et l’a observé de haut en bas pendant qu’elle se relevait promptement, prête à se défendre avec le revolver qu’elle venait de ramasser. Il eût un sourire au coin des lèvres, comme s’il se moquait de la situation, même d'elle. Et en l’espace de quelques secondes, il l’a désarmé sans le moindre souci, ce qui a eu le don de le faire rire. « Tiens, qu'avons-nous là ? » s’exclamait alors un autre homme qui venait d’apparaître devant eux. Impressionnant, le charisme dont il faisait preuve informait sans nulle doute son identité : le leader. A son tour, il examinait Megan avec attention pour s’amuser de la peur qu’il lui insufflait à chaque minute. Arrachant son sac de son dos, il distribua ses rations à l’ensemble de son équipe. Elle a tenté de les en empêcher mais que pouvait faire une femme face à quatre hommes sauvages ? « Tuez-là. » Ordonnait-il alors à ses gars avant de prendre le revolver du père de Megan. En un rien de temps, deux gars musclés étaient prêts à lui trancher la gorge. Mais le fameux blond se mit en travers de leur chemin. « Ou on peut la garder avec nous. » Proposait-il, contre toutes attentes. Même Megan s'est vu écarquiller les yeux. Elle ne savait pas ce qui était le mieux : mourir maintenant ou être leur prisonnière. Cette surprenante proposition fit revenir le leader sur ses pas pour faire face à son protecteur. « Une femme, c’est instable, Declan. Elle ne ferait que nous ralentir. » Ajoutait-il d'un revers de la main pour terminer cette conversation et faire exécuter la sentence. Les deux gars s’approchaient alors de Megan et instinctivement, cette dernière se réfugiait derrière ce Delcan qui semblait soucieux de son sort. En effet, il ne les laissa pas s’approcher davantage. « J’en serai responsable. Je la formerai à survivre. » Insistait-il sans pour autant démontrer une once d'émotions. Les autres gars n'osaient pas l'affronter, comme s'ils en avaient eux-même peur. Le leader tournait légèrement la tête dans un soupire avant d'ajouter. « Un seul faux pas et je la tue de mes mains. » Menaçait-il d'une voix tranchante. Megan déglutissait, elle était paniquée, peut être même faisait-elle à ce moment-là une crise d’angoisse. Elle sentait le sol bougé et les murs autour d’elle se rétrécir progressivement. Ce n’était absolument pas dans ses plans cette halte dans ce groupe de tarés psychopathes. Declan se tournait alors vers son visage inquiet. Leurs yeux se rencontrèrent et elle ne savait pas si elle devait être rassurée ou effrayée. Attrapant son sac-à-dos, il le passa par-dessus son épaule, l’autre tenait déjà sa hache aiguisée. Sans vraiment avoir le choix, Megan les a suivi jusqu'à leur camp. Elle n'était pas la bienvenue parmi ce groupe d'hommes dont elle appréhendait les entrechoques de testostérones. Mais Declan semblait différent. Il a prit le temps de lui apprendre à manier les armes à feu et blanches, tout comme le combat au corps à corps et les techniques de survie. Il n'y allait pas de mains mortes, l'envoyant se coucher avec des hématomes plein le corps chaque jour. Un mal nécessaire selon lui et inévitable pour elle. La jeune femme n'était pas assez forte, pas encore. Elle s'était rendue à l'évidence. Il lui fallait s'endurcir et devenir une tueuse. Et c'est ce qu'elle est devenue au fil des semaines. Semblable au syndrome de stockholm, Megan a finit par les considérer comme des alliés. La noirceur s'est emparée d'elle. Cette fille fragile, incapable de se défendre, était morte dans ce supermarché.


26-27 FÉVRIER 2017
kill or be killed.
ucey


3 AVRIL 2017
lafayette, louisiane.
ucey


Dernière édition par Megan Griffiths le Jeu 6 Juil - 16:50, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 380
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 2932
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Mar 4 Juil - 22:51

Biiiienvenue dans la famille :flirty:
Hâte d'en savoir plus sur ce personnage.

Si tu as une question ou autre, n'hésite surtout pas à nous le faire savoir :calin:

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : evangeline lilly
▴ inscrit le : 23/02/2017
▴ messages : 1038
▴ multi-comptes : Ivy Albrizio
▴ points : 2783
▴ sac : ▬ un stylo ▬ un carnet ▬ mon glock 19 ▬ mon couteau de combat ▬une bouteille d'eau ▬ une trousse de premiers secours ▬ un pot de beurre de cacahuètes entamé ▬ un talisman ayant appartenu à ma grand-mère ▬ une lampe de poche ▬ un couteau-suisse ▬ une polaire ▬ un foulard ▬
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Mar 4 Juil - 22:57

BIENVENUE ! Trop classe ton avatar ! :lilheart:
Je te souhaite une rédaction inspirée ! :radis:  :ananas:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 807
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2710
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Mar 4 Juil - 23:30

Bienvenue chez les fous :D: :hug:

- décoratrice d'intérieur spécialisée dans le feng-shui : C'est la classe quand même :haa:

N'hésites pas à nous contacter si tu as la moindre question! Hâte d'en lire plus sur ce joli personnage !!

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Mer 5 Juil - 2:01

Bienvenue parmi nous, je plussoie l'avatar :cute:
Bon courage pour la rédaction de la fiche :lilheart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Chris Wood.
▴ inscrit le : 27/02/2017
▴ messages : 260
▴ points : 1096
▴ sac : tu possèdes deux armes et quelques munitions, une boîte de médicaments pour t'aider à ne pas céder ou le contraire, tu as tes lunettes que tu ne mets plus, une bouteille d'eau et un peu de rations pour ton grignotage.
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Mer 5 Juil - 5:23

Bienvenue à toi I love you ton perso a l'air d'en jeter pas mal :perv:
si tu as besoin de liens, n'hésite pas à me mp, je suis dispo :hola:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Mer 5 Juil - 10:13

oh merci à tous pour votre accueil :smiile:
j'ai mis un petit résumé de mon personnage en deuxième post pour ceux qui seraient inspirés pour des liens :ange:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Mer 5 Juil - 13:41

raah, cte bouille, hâte d'en lire plus sur la demoiselle :héé:
bienvenuue parmi nous ! :brille:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Erika Linder
▴ inscrit le : 25/03/2017
▴ messages : 274
▴ multi-comptes : Shawn Cayson
▴ points : 1086
▴ sac : Une gourde amochée mais toujours remplie ; un poignard acéré et un Colt M1911 parce qu'on ne peut vivre sans arme dans ce monde ; quelques pansements et bandages au cas où ; une écharpe chaleureuse qui m'est précieuse
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Jeu 6 Juil - 12:13

Très bon choix d'avatar :tongue:
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche :red: :smile:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Jeu 6 Juil - 12:58

bienvenue sur le fofo miss :brille:
bonne chance pour ta fiche :D:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Jeu 6 Juil - 16:52

merci beaucoup, vous êtes gentils ! I love you
ma fiche avant doucement mais sûrement, je pense l'avoir terminé ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : emma waston
▴ inscrit le : 31/05/2017
▴ messages : 347
▴ multi-comptes : Dem & Aliénor
▴ points : 913
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Mer 12 Juil - 8:20



warning, warning
besoin d'un délai, d'aide ?
Cela fait une semaine que tu as posté ta fiche, désires-tu un délai pour la terminer ? Tu as 48 heures pour nous en informer. En cas d'absence de réponse de ta part, ta présentation sera archivée et ton compte supprimé, merci de ta compréhension. :lilheart:

_________________
heaven in hell
avec le temps, à la phase finale de l’acceptation. Le sujet accepte que ce qu’il a perdu ne pourra lui revenir, mais que sa vie continue malgré tout quand bien même elle sera très différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Ven 14 Juil - 19:32

Oui pardon je finis ma fiche demain au plus tard ! :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 380
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 2932
MessageSujet: Re: new divide. (megan)   Ven 14 Juil - 23:07

Pas de soucis mon chat, je te donne jusqu'au 21/07 meine liebe ❤️

EDIT: du coup je t'ai prolongé un peu huhu tu as jusqu'à la fin du weekend :lov:

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

new divide. (megan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Megan ou Shannon ?
» [Sorcière mystique d'eau] Megan
» [Sony PS2] Le 60 Hz et les shoot'em up 2D / Arcade
» Fathom.
» MissTrick Gallery
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: What happened and what's going on. :: dead things :: vieilles fiches-
Sauter vers: