AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (Demetrius) we're already in hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: (Demetrius) we're already in hell   Jeu 29 Juin - 13:18

we're already in hell
Demetrius ft. Ashton


Depuis l'enterrement de Sasha, tu passes le plus clair de ton temps à l'écart des autres. Il y a ce petit square derrière les bâtiments, un endroit souvent vide qui ne comporte que quelques bancs et une vieille balançoire. Alors tu t'assois sur le bois et fixe un point imaginaire des heures durant. Dans votre communauté, tu avais construis une balançoire de fortune sur la branche d'un arbre. Sasha pouvait y rester des après-midi entières alors qu'elle n'était qu'une enfant. Ce fut donc un reflex de venir te recueillir ici, tenter de retrouver cette sensation de liberté de et bonheur. Mais non, rien, il te manque définitivement quelque chose. Et sans Demetrius autour, tu as perdu ta joie de vivre. Les Horsemen semblent te laisser tranquille, la nouvelle s'est vite répandue et maintenant ils savent tous que la jeune femme aux tresses était ta fille. Tu ne leur parles pas et ils font de même. Tu évites même Ivy, Fiona et Rue, les trois seules personnes qui ne te répugnes pas totalement ici.

La coutume dans votre communauté est de jeûner 3 jours après le décès d'un membre de sa famille. C'est une règle qui est apparue dès les premières semaines, une façon d'honorer ses ainés. Tu as scrupuleusement suivis cette coutume après le décès de ta sœur, de ton père et tu ne déroges pas à la règle concernant Sasha. Tu la respecte bien trop pour ça. Alors ce banc est le meilleur moyen de tuer le temps. Le soleil se couche,l'air se refroidit. Le troisième jour est sur le point de se terminer : il faut réapprendre à vivre.

Tes pas t'amènent vers l'arène. C'est comme si tu ne pouvais plus t'éloigner dans cet endroit à présent. Il représente l'horreur mais aussi le dernier moment partagé avec ta fille. Qu'il soit bon ou mauvais, il restera à jamais gravé dans ta mémoire. Alors tu pousses la porte et entre dans un silence absolu. Tes pieds foulent le béton et sans t'en rendre compte tu te diriges vers le sous sol de l'ancienne maison. Les escaliers craquent sous tes pas,tu n'as jamais été dans cet endroit. Ce n'est pas là que tu étais gardé à ton arrivé. Quelque chose te dis que tu ne devrais pas être ici,il y a 3 portes fermées à clefs et aucune chance de voir à l’intérieur. Ton instinct te dit qu'ils gardent les concurrents dans ces pièces. Vous ne les voyez jamais avant l'arène.

Alors tu sens comme une chance de les aider, toi qui étais impuissant devant le meurtre de ta propre fille. C'est dangereux,stupide même. Mais Sasha n'est plus,Demetrius probablement mort avant elle. Qu'est ce que tu as à perdre maintenant ? Les Horsemen t'ont déjà tout prit. Alors tu frappes à la première porte,ne sachant pas à quoi t'attendre. "Il y a quelqu'un là dedans ...?" Tu ne sais même pas si la personne à l’intérieur oserait te répondre,ni même dans quel état elle se trouve. "Je...Je ne suis pas un Horseman"



made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (Demetrius) we're already in hell   Dim 2 Juil - 15:35

we're already in hell
Demetrius ft. Ashton

Demetrius avait réussi à s’enfuir de Lafayette lors des prises d’otages. Il avait pris avec lui Sasha et comme un idiot : il avait cru être plus malin que les Horsemen. Sauf que ce n’était pas le cas et ils se sont fait cueillir à quelques miles de la ville. Qu'importent les coups que donnait le docteur pour rester avec Sasha : il s’en prenait dix fois plus. Ils ont été jetés dans deux camions différents. Un moyen comme un autre de faire comprendre qu'ils ne se verraient jamais. Demetrius avait hurlé sa rage et sa peine en entendant les pleurs de Sasha ainsi que ses hurlements. Mais cela ne fut que courte durée : les Horsemen l’ont rapidement assommé. À son réveil il était attaché à un brancard et laisser aux mains de ce docteur qui pensait encore pouvoir sauver le monde. Subissant des tests puis des injections diverses le rendant malade à en crever : les Horsemen l’avaient jeté par la suite dans une cellule. En attendant qu’il crevé ? Qu’il se transforme ? Il n’en savait rien. De toute façon, ce n’est pas comme s’il voulait continuer de vivre. Ash devait être mort et Sasha… Il espérait qu’elle le soit aussi. Il valait mieux ça plutôt qu'elle finisse en fille de joie. Demetrius avait tant pleuré qu’il n’y arrivait plus. Jamais ses larmes n’ont autant coulé. Recroquevillé sur le bitume en position fœtus : les hématomes sur son corps et sur son visage rendent chaque mouvement douloureux de toute façon. Il n’avait aucune raison de se mouvoir de toute manière et sa cellule plus petite qu'un placard à balais ne lui laissait aucune mobilité. Avec aucune fenêtre sur l'extérieur, il avait perdu la notion du temps.
Et puis un jour, une nuit ? Il entend les geôliers parler du combat entre un homme et une adolescente avec des nattes. Demetrius comprend alors et de douleur se frappe plusieurs fois la tête contre le sol pour faire cesser la souffrance qui brisait son âme ainsi que son coeur jusqu'à s'évanouir. Ce que le médecin lui avait injecté faisait son effet en tout cas Il faisait noir dans son trou à rat mais il pouvait sentir des cloques sur sa peau et la fièvre le faisait délirer. À un tel point qu’il ne savait pas si ce que les Horsemen avaient dit était vrai ou le fruit de son imagination.

En sueurs, agonisant et pourtant riant sans aucune raison : Demetrius entendit une voix familière. Il se redressa soudainement. Ce n'était peut-être qu’un leurre, une fantaisie de son esprit : mais il croyait entendre Ash. Alors, il rampa jusqu'à la porte et la frappa.

''Ash… ?! Ash !” Sa voix est faible. À peine audible, mais il continuait de l’appeler. “Dis-moi que ce n’est pas un rêve… Que t’es bien là…” Demetrius se remet à sangloter. “Ils ont Sasha… Ils ont notre fille…” S’empresse-t-il de dire. “S’il n’est pas trop tard… Sauve-la !” Le docteur avait choisi de nier ce qu’il avait entendu. Cela ne pouvait pas être vrai. Sasha n’était pas morte. Ce n’était pas possible. Pas son enfant. "Fais ce que je n'ai pas put..."
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (Demetrius) we're already in hell   Dim 2 Juil - 23:29

we're already in hell
Demetrius ft. Ashton


Tu devrais probablement te retourner pendant qu'il en est encore temps. Tu sais pertinemment que tu ne pourras pas partir si la personne derrière la porte te réponds. Mais en regardant autour de toi, tu réalises que tu ne peux simplement pas quitter la pièce. C'est comme si tu étais responsable de la vie d'un innocent. Une personne que tu ne connais pas mais qui pourrait t'aider à gérer ta culpabilité depuis la perte de ta fille. Alors tu frappes en tentant d'expliquer que tu ne fais pas parti de ce clan. Pas totalement. Peut-être que le prisonnier ne te croira pas et qu'ainsi tu pourras remonter les marches ? Mais tu entends un frottement à l’intérieur,comme si quelqu'un se traînait au sol. Et puis ton cœur semble s'arrêter alors que la voix de Demetrius traverse le métal. C'est lui, tu pourrais reconnaître ce son entre milles. Mon dieu, que ça te fait du bien. Tu le pensais mort,perdu au milieu de la forêt. Tu avais mis une croix sur l'idée de le serrer une nouvelle fois dans tes bras. Et pourtant il était si près, tout ce temps. Tu poses tes deux mains sur la porte comme pour être le plus près de lui possible. "Dem ? Dem c'est moi oui". Tu tentes d'ouvrir la porte, t’énervant plusieurs fois sur la poignée. Ses sanglots te parviennent aux oreilles et ça te brise le cœur. Tu ne veux pas imaginer dans quel état il se trouve, parce qu'au fond tu t'en doutes. "Je vais te sortir de là.Ca va aller". Une promesse que tu n'es même pas certain de pouvoir tenir. Mais tu feras tout ton possible,quittes à mourir à la tâche. Demetrius est en vie, c'est la seule chose qui t'importe.

Tu arrêtes cependant tes gestes quand il parle de Sasha. Tu entends la douleur dans sa voix et ton cœur se serre un peu. Il est impossible de lui avouer la fin tragique, pas comme ça. Tu ne le laisseras pas faire face à cette vérité seul,emprisonné dans une pièce sombre et humide. "Pour le moment,on va s'occuper de toi" Tu voudrais pouvoir le toucher,pouvoir te plonger dans ses yeux. "Je vais trouver la clef. Je reviens rapidement je te le promets" Tu ne veux pas le laisser mais rester ici serait inutile,insensé. Alors tu remontes les marches quatre à quatre. Pour la première fois depuis plusieurs jours, tu as un but. Il y a ce jeune homme que tu vois souvent devant l'arène. Il ne quitte jamais sa place et tu as rapidement remarqué le trousseau qu'il porte à la ceinture. La suite n'est pas pour te plaire,mais tu dois récupérer les clefs. En sortant, tu soupires en voyant qu'il n'est pas là. Tu fais le tour du bâtiment et la silhouette du brun d'à peine 20ans se dessine. Tu profites que personnes ne soit dans les parages pour lui donner un violent coup au visage, le faisant tomber au sol "Désolé" Tu attrapes le trousseau et tires le corps par les pieds pour le cacher dans une maison que tu sais inhabitée.

Une fois chose faite, tu marches jusqu'à l'arène pour que ton comportement ne semble pas suspect. Tu voudrais courir pourtant, tu voudrais déjà serrer Demetrius dans tes bras. La porte de l'arène refermée, tu descends les escaliers et prends la première clef pour la glisser dans la serrure "C'est moi Dem. Je vais t'ouvrir, juste 1minute". La 3ème clef semble enfin tourner et rapidement la porte s'ouvre sur une pièce bien plus petite que tu ne l'imaginais. Tu poses un genoux au sol et serres les dents en voyant l'état de l'homme que tu aimes. "Mon ange..." Tu passes tes bras autour de lui avant de lui embrasser le visage des dizaines de fois. Il t'a tellement manqué."J'ai cru que...." T'arrives pas à le dire à haute voix.

Sa simple présence te rassure, t'affirme que tout ira mieux maintenant. "Qu'est ce qu'ils t'ont fait...?" Tu le serres un peu plus, ne voulant pas croire que Demetrius se trouve enfin dans tes bras. "Je t'aime Dem. Et je vais prendre soin de toi..." Mais avant ça, il faut quitter cette pièce. Il faut lui trouver un endroit où il serait en sécurité. Tu voudrais profiter des retrouvailles ici même, mais un horseman peut débarquer d'une seconde à l'autre. "Il ne faut pas rester ici, c'est trop dangereux. Il faut qu'on aille chez moi" Tu as récemment eu ta propre maison. Quelque chose de modeste mais qui te suffit amplement. "La nuit vient de tomber. On va se faire discret, ils ne sont pas dans le coin" Tu passes ta main sur son visage et poses tes lèvres sur les siennes "On va s'en sortir..."




made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (Demetrius) we're already in hell   Ven 14 Juil - 23:05

we're already in hell
Demetrius ft. Ashton


Chaque fibre de son être n'était que souffrance. Son corps lui suppliait d'abandonner cette folie et de se laisser mourir. Sa raison lui intimait, ordonnait plutôt, de continuer à se battre. Pour Sasha. Elle devait être encore en vie quelque part, terrifiée, seule, malmenée qui sait ce que ces enfoirés sont capables de faire. Demetrius imagine le pire et cela ne lui donne pas plus de repos cela allait de soit. Cependant il était bien incapable de faire une telle chose. La vie de sa fille était en jeu. Alors il devait se battre. Il devait braver le destin. Il devait se relever. Quand il entend une voix, il décide de saisir sa chance. Faire le mort ne servirait à rien. Difficilement, douloureusement, il se traine jusqu'à la porte pour s'appuyer sur cette dernière dans un râle si significatif de son état. Si ce n'était pas la voix de Ash, alors tant pis. Demetrius ne laissait plus la place à la chance. Cette dernière était une catin qui n'avait aucun honneur et aucune pitié. Il allait la forcer à se plier à sa volonté. Cela commençait par parler.
Quand l'homme confirma son identité ses larmes coulèrent un peu plus. D'un geste mécanique, il frappa sa tête contre le métal. C'était bien réel. Ash était en vie. Derrière. Si proche et pourtant si loin. Alors, il devait le prévenir. Que leur fille était ici, qu'il devait la sauver : lui en était physiquement et probablement mentalement incapable à cause de la fièvre.

"Non... Non... Non... " Bredouillait-il plusieurs fois. "Tu dois sauver Sasha. Elle doit être ta seule et unique priorité tu m'entends ? Elle et seulement elle." Il souffle longuement.

Quand il l'entend partir, il se laisse retomber au sol. Demetrius ne le reverrait plus. Aucun doute maintenant, il avait imaginé tout ça pour sortir de l'instant présent si douloureux. Impossible à surmonter. Il allait crever seul avec ses remords. Celui d'être partie d'abord de leur camp, puis de Lafayette sans penser que les Horsemen traineraient dans le coin. Quel idiot il avait fait. Sasha... Si Sasha était morte alors son décès serait sur sa conscience.

Le temps passe. Des secondes, minutes, heures ? Demetrius ne sait pas. Une fois est certaine, il ne pleurait plus. Allongé sur le sol moite et froid de la pièce, il regardait le plafond bien qu'elle soit plongée dans le noir le plus total. La porte s'ouvrit et lentement il tourna la tête. La lumière l'aveugla et quelqu'un s'approcha. Quand cette dernière se mise à parler, il comprit qu'il n'avait absolument pas rêver. Ash était là. Bel et bien là. Il y avait donc de l'espoir pour Sasha. Cette idée le fit sourire faiblement. Les baisers sur son visage sont douloureux et pourtant salvateur. Bon sang ce qu'il avait besoin de son aimé.

"Ils m'ont injecté... Je ne sais pas quoi..."  Mais il ne réagissait pas bien au traitement cela allait de soit. Il ferme les yeux : "Je t'aime aussi."  Cela était si bon d'entendre ces mots. "Ne t'occupe pas de moi, va chercher Sasha et partez."  Quand il parle d'un chez lui, Demetrius fronce les sourcils : "Tu es un des leurs ?"  Il est surpris oui.

Ash l'embrasse et Demetrius ferme instantanément ses yeux. Là. Dans ses bras, il pourrait mourir de bonheur. Il souffle longuement et grimace en s'accrochant à son homme. Il se redresse avec son aide, mais ses jambes ne tiennent pas.

"Je suis trop faible... Laisse-moi. Je vais te ralentir." Sa vision est trouble et le monde semble tourner bien plus rapidement qu'à l'ordinaire. "Ça ne..." Il ne finit pas sa phrase et vomit avant de s'évanouir.


made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (Demetrius) we're already in hell   Sam 15 Juil - 13:27

we're already in hell
Demetrius ft. Ashton


La clef tourne dans la serrure et tu t'empresses d'ouvrir la porte pour trouver Demetrius au sol. Ton cœur se serre en le voyant ainsi. Tu as l'image de l'homme fort que rien ne peut briser et les Horsemen ont réussit à le mettre dans un état lamentable. Depuis combien de temps se trouve t-il ici ? Était-il si près de toi depuis des jours sans que tu ne le saches ? Et s'il a dit son nom, est-ce que l'un des Horsemen à fait la connexion entre le médecin et la gourmette qui n'a jamais quitté ton poignet ? Demetrius est loin d'être un prénom courant. Des tonnes de questions te passent par la tête sans que tu ne trouves de réponses. Tu passes le plus tendrement possible tes bras autour de Dem pour le serrer contre toi. Tu ne veux pas lui faire mal et pourtant tu voudrais le serrer bien plus fort pour qu'il ne puisse plus jamais te quitter. Malgré la noirceur englobant la pièce, tu vois les marques et autres signes de coups sur le visage du medecin. "Je vais trouver un moyen Demetrius" Un moyen pour quoi ? Pour le sortir d'ici ? Pour que les Horsemen ne le touche plus ? Tu n'es même pas certain d'avoir ce pouvoir et tu ne mettra pas la vie de ton homme entre les mains de quelqu'un d'autres. "Tu dois te reposer, tu iras mieux bientôt". Tu as besoin de le dire à haute voix, autant pour lui que pour toi. Maintenant que tu l'a retrouvé, tu ne le laissera plus te glisser entre les doigts. Ni les hommes de ce clan, ni la maladie l'emportera loin de toi. Alors tu lui répètes une nouvelle fois que tu l'aimes, il semblerait que tu ne lui ai pas dis depuis des semaines.

"Tu sais que je ne partirais pas en te laissant ici. C'est toi et moi...tu te souviens ?" Promesse que vous vous etiez faite dans la forêt il y a de cela quelques semaines. Pourtant il insiste,parle de Sasha une nouvelle fois. Tu détournes le regard et viens lui embrasser les cheveux pour qu'il ne remarque pas la douleur inscrite sur ton visage. Parler de ta fille est encore trop difficile. Tu revois son visage ensanglanté et tu sens encore le poids de son corps inerte contre ton torse. Tu te contentes alors d'ignorer sa requête et parle plutôt de ton plan : allez chez toi. Mais quand le médecin te demande si tu es un des leurs, la vérité de frappe de plein fouet. Tu as ta propre maison, tu manges à ta guise et tes vas et viens ne sont plus surveillés. Il semblerait que tu ne sois plus vraiment l'un de leur prisonnier dorénavant, et pourtant tu es toujours là. "Je te l'ai dis... Il est plus simple de les attaquer de l’intérieur. S'enfuir est trop dangereux".

Tu tentes de le relever, mais sa faiblesse l'en empêche. Tu peines à le garder debout alors que le peu de couleurs sur le visage de Demetrius disparaissent à vue d’œil. Tu sais que quelque chose ne va pas avant même qu'il ne le dise, et tu resserres ton emprise pour ne pas que le médecin tombe quand il perd connaissance. Tu n'as d'autre choix que de t'accroupir pour le placer contre le mur en évaluant la situation. Il n'y a aucune chance que tu puisses le porter jusqu'à chez toi sans que ce soit suspicieux. Rester ici semble être un risque trop grand. Tu passes les mains sur ton visage lorsque tu entends un bruit venant de l'étage. Quelqu'un vient de rentrer dans l'arène, tu en es certain. Ne voyant aucune sortie, et entendant les pas avancer dans une direction qui semble être proche du sous-sol, tu attrapes Demetrius pour le remettre dans sa cellule, le tenant fermement. Et alors que le craquement du plafond se transforme en voix plus distinctes, tu entres à ton tour dans cette pièce ne pouvant normalement accueillir qu'une seule personne. La porte refermée, tu remarques qu'il est impossible de fermer à clef de l’intérieur. Alors que les voix se rapprochent et que les marches craquent sous le poids des deux Horsemen, tu accroches fermement la poignée en espérant qu'ils n'ouvriront pas cette pièce. Parce que si c'est le cas...tu sais pertinemment que vous êtes tout les deux morts. Un bras soutenant Demetrius, tu le sens bouger doucement. Tu te colles à lui et lui chuchotes à l'oreille "Ne fais pas de bruit Dem". Tu n'es même pas certain que dans son état il comprenne la situation. Les deux Horsemen continuent de parler en semblant fouiller dans un tiroir à l’extérieur. Tu ne reconnais pas les voix et tentes de supporter Dem au mieux tout en tenant la porte. "Reste debout...juste quelques minutes". Son poids devient de plus en plus lourd et tu te rapproches un peu plus pour le soutenir de ton corps. Dans une autre situation,ça aurait pu être agréable mais tu es bien trop stressé pour le réaliser. Le tiroir se referme,les pas s'éloignent et le sous-sol semble vide de nouveau. Tu souffles de soulagement mais attends tout de même avant d'ouvrir la porte,juste au cas où.

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (Demetrius) we're already in hell   Dim 16 Juil - 21:21

we're already in hell
Demetrius ft. Ashton


La vie s’accroche à ses os désespérément animant son coeur et l'obligeant à subir les coups et les blessures. La fièvre le fait délirer délivrer à un tel point qu'il ne sait pas si Ash est réellement là ou si cela est le fruit son imagination. Pire, cela pouvait être un plan des Horsemen pour le faire parler. Ash était-il seulement en vie ? Ne l'avait-il pas mis en danger en l’appelant de la sorte ? Demetrius ne sait. Ne sait plus. Des sanglots déchirent ses poumons alors que sa respiration se fait plus lourde. Il a envie de mourir tant la souffrance est intenable. Quand des bras l'enlacent, Demetrius grimace et serre les dents. Il continue de pleurer. Ce pouvait-il que cela soit réellement Ash ? Avait-il sauvé Sasha ? C’est la seule chose qui compte. Demetrius était au plus mal. Il le savait et il n’était pas certain de pouvoir s’en sortir. Alors…. Alors son aimé devait le laisser crever s’il le devait. Pour que Sasha vive. Pour qu'elle sorte de cet enfer. Dieu sait ce que les Horsemen peuvent lui faire. Sa fille. La prunelle de ses yeux. Son rayon de soleil.

“Ash…’’ Souffla-t-il dans un râle si significatif de sa souffrance ff9900. ''Laisse-moi je te dis…’’ Dans le pire des cas son sauvetage allait lui apporter des ennuis. “Je ne sais pas ce qu'ils m’ont injecté… Ça peut être contagieux.” Demetrius n’avait aucune idée de ce qu’il avait. De toute façon, la question ne se posait pas. Tant qu’Ash ne lui avait pas dit clairement : il avait décidé de ne pas croire que leur fille est morte. Il n’acceptait pas. Fermant les yeux, il serra le chandail d’Ash. “Sasha… Notre fille…” Il pleure un peu plus. “Trouve-la… Je les ai entendus… ils ont dit qu’elle était morte. Mais, elle est bien trop intelligente et maline. Sauve-la.” Après tout, il semblait être un des leur maintenant. La preuve : il avait un domicile. Un autre dans sa vie ? Cette idée n’effleure même pas son esprit : il avait confiance en son aimé.

De toute façon, il n’a pas le temps de laisser son esprit divaguer plus : il tombe inconscient après avoir repeint un des murs de sa cellule de liquide translucide. Demetrius n’a plus la force de se battre. Ash était prévenu : il lui avait dit qu’il devait le laisser crever. Sasha était la priorité de l’ancien chef. Elle et personne d’autre. Surtout pas le doc. Avec de la chance il ne se réveillerait jamais. Cela mettrait fin à ses supplices. Cela devait faire des jours qu’il était dans cet état pitoyable. Il était à bout de tout et n’avait plus l’envie de se battre. Au loin, il entendait la voix d’Ash sans pour distinguer les mots. Il sentait également une pression contre son corps, il voulait répondre mais il n’était tout simplement pas en mesure de faire une telle chose alors il se laissait faire. Comme une poupée de chiffon, il se sentait malmené à droite à gauche. Ce que son aimé entendait : Demetrius ne le pouvait pas. Quand il reprend à peu près confiance, Ash est sur lui. C’était forcément lui. Avec les années il le reconnaissait même dans le noir.

« Tu pourrais… Me demander avant… » Souffle-t-il, tentant de détendre l’atmosphère. « Laisse-moi… Te mets pas… Dans la merde… Il est déjà trop tard. »

Pour Demetrius qui divague, Ash ne pouvait rien faire. Il devait partir maintenant ou il allait crever avec lui. Les Horsemen étaient des terreurs de la gâchette. Con et sans cœur, mais en nombre et assez organisé pour ne pas se laisser s'échapper si facilement.
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 830
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2984
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (Demetrius) we're already in hell   Lun 24 Juil - 12:35

we're already in hell
Demetrius ft. Ashton


Les mots des Horsemen sont distincts, tout autant que les bruits du tiroir qui claque et de feuilles qu'on chiffonnent. Ta respiration se fait plus lourde alors que la panique monte en toi. Tenant Demetrius du mieux possible sans lui faire de mal -ou pire- lâcher la poignée de la porte, tu attends que les hommes quittent les lieux. Ce ne sont que quelques minutes mais elles semblent être une éternité. Le poids du corps du brun pèse de plus en plus sur ton bras et tu dois t'aider de ton corps entier pour le soutenir. La force le quitte doucement alors que tu voudrais qu'il tienne encore sur ses jambes. Finalement, l'escalier craque de nouveau et les pas s'éloignent de votre cachette. Tu attends quelques secondes,peut-être même quelques minutes, avant de lâcher la poignée afin que la porte s'ouvre légèrement. De ta main libre tu soutiens un peu mieux Demetrius avant de sourire en coin à sa remarque. Même dans cet état lamentable,il reste lui même. Tu viens déposer un baiser sur sa tempe en appuyant ta paume sur ses cheveux pour sentir son contact contre toi. "Tu m'as manqué". Et pas seulement physiquement non. Le médecin a toujours été celui qui t'aide à garder les pieds sur terre,à prendre les bonnes décisions. Et depuis son départ, tu as l'impression d'avoir prit mauvais chemin sur mauvais chemin, t’emmenant dans un endroit où tu n'es pas à ta place.

Le soutenant du mieux possible, vous sortez de cette cellule à l'odeur atroce. Il te demande encore de le laisser mais tu en es incapable. Pas lui,pas après Sasha. A chaque fois qu'il parle de celle qui est devenue votre fille, ton cœur se serre un peu plus. Tu ne veux pas lui dire, tu voudrais lui cacher la vérité pour éviter de le faire souffrir. Il culpabilisera autant que toi et tu veux éviter  ce sentiment dévastateur de s'emparer de lui. Tu souffles doucement avant de le regarder dans les yeux : il doit comprendre. "Demetrius...Je ne peux pas te laisser. Je suis resté ici pour vous laissez une chance de partir mais maintenant tu es là." Tu ne quittes pas son regard " C'est un risque,mais on va le prendre ensemble. Et si on se fait attraper..." Tu hausses les épaules, comme si c'était un signe du destin.

Alors que ton regard se pose sur les marches, ta main droite passe autour de la taille du brun pour le supporter au maximum. T'es même pas certain qu'il puisse marcher correctement. Vous atteignez les marches et tu dois te rendre à l'évidence, tu vas devoir le porter. Il n'a pas la force et tu ne veux pas utiliser le reste de son énergie. Tes yeux glissent sur les 6 marches et tu visualises le trajet jusqu'à ce qui est maintenant chez toi. En passant par derrière, il y a moins de risques de croiser des Horsemen,mais cela rajoute un peu de route. 2, peut-être 3 minutes seulement. Mais elles peuvent être longues en soutenant le poids du médecin. "Va falloir que je te porte" Ce n'est pas une question mais bien une affirmation. Avant même qu'il refuse, tu continues"C'est toi et moi...Juste toi et moi. Tu comprends...?" Les images du combat te reviennent en tête et tu détournes le regard pour qu'il ne perçoive pas le malaise qui s'empare de toi. "Si je te perds...j'ai plus rien" Oui, Sasha n'est plus là. Il doit le savoir pour avancer. S'il l'a pense toujours en vie, il refusera ton aide, il voudra que tu ailles la chercher avant. "S'il te plaît...On peut pas rester là"
made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 392
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3147
MessageSujet: Re: (Demetrius) we're already in hell   Lun 24 Juil - 23:30

we're already in hell
Demetrius ft. Ashton

Même agonisant, il ne pouvait pas garder son sérieux. Puisque la vie semblait s’acharner à vouloir le garder conscient : Demetrius allait profiter de chaque instant. Après tout : Ash l’avait retrouvé. Alors si cela devait être la dernière fois qu’il savourait sa présence et pouvait le toucher, il ne pouvait pas réellement perdre de temps. Il n’a aucune idée qu’ils venaient d’échapper de peu à une catastrophe. Son esprit était bien trop loin de la réalité. Dans les limbes d’un univers bien à lui. Un où les morts régnaient en maître, où il avait créé sa fille. La chair de son sang : morte à cause de son incompétence. La seule chose dont il était conscient était que son aimé était proche de lui. Son corps collé au sien et ses lèvres contre sa peau brûlante. Il aurait préféré que cela soit de désir, mais la vérité était tout autre. La fièvre ne cessait d’augmenter et garder les yeux ouverts n’était plus une chose possible. Demetrius s’accrocha au chandail du Horsemen, il faisait son possible pour rester lucide, sur ses deux jambes mais il n’en pouvait plus. Chaque geste était douloureux et l’essoufflait. Quand ils s’arrêtent, sa main libre trouva le mur froid et il releva sa tête pour pouvoir regarder Ash dans les yeux.

« On n’en avait aucune… Je n’aurais pas dû… Prendre le risque de la sortir… Elle aurait dû rester… Je pensais avoir pris la meilleure décision... Mais je l’ai condamné… » Elle, Sasha évidemment. « Au moins… On crèvera ensemble… »

Et il y avait quelque chose de réconfortant dans cette pensée macabre. Demetrius lâcha à contre cœur la paroi pour poser sa main sur celle d’Ash et reprendre ainsi la marche. Quand son aimé affirma qu’il va devoir le porter, il ouvrit la bouche pour protester et répéter une énième fois qu’il ferait mieux de le laisser ici ; mais la suite lui coupa le sifflet. Il se redressa tout en tournant lentement sa tête. Non. Ce n’était pas possible. Il avait espéré comme le dernier des cons que ce n’était qu’une rumeur. Qu’il y avait des dizaines de filles avec des nattes, que sa Sasha s’en serait sorti. Ash détruisait ce fol et maigre espoir. Il n’est pas con, il est intelligent : bien trop pour son propre bien. Évidemment, qu’il comprenait. Mais il n’acceptait pas. Jamais.

« Ils vont payer… » Voilà. Il allait rester en vie pour se venger. Pour les tuer tous jusqu’au dernier. Pour les faire souffrir. La note serait salée. « Comment tu as pu rester ici… ? » Souffla-t-il plus à lui-même que pour Ash. « Au lieu de perdre ton énergie… Va la venger… Tues-les… Tous… Trouve un moyen… T’es un des leurs non ? »

Une quinte de toux s’empara de lui avant qu’il ne retombe inconscient : cette fois-ci, il n’était plus seulement accueillis par sa fille qu’il avait appelé Camille ; mais aussi par Sasha. Après tout… Elle aurait était mort. Probablement sans savoir qu’elle était sa plus grande fierté. Qu’importe ce que la vie leur réservait : plus rien ne serait comme avant. Ils avaient perdu leur enfant. Heureusement, si justice il y avait dans ce monde : ils trouveraient un moyen de se venger. Il ne vivrait que pour ça dorénavant.

made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (Demetrius) we're already in hell   

Revenir en haut Aller en bas
 

(Demetrius) we're already in hell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: What happened and what's going on. :: dead things :: les rps :: rps terminés-
Sauter vers: