AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Ven 2 Juin - 15:19

Cut out all the ropes and let me fall
Ivyft. Ash


Tu ne sais pas depuis combien de temps exactement les Horsemen ont détruit ton camps, tu as arrêté de compter à la 30eme lune. La violence devient monnaie courante,mais tu n'arrives toujours pas à t'y faire. La vue du sang ne t'exalte pas,tu n'arrives pas à te réjouir en voyant le malheur des autres. Leur nouveau passe temps est de jouer avec la vie et la mort, se prendre pour dieu et regarder des innocents lâcher leur dernier souffle. C'est d'ailleurs dans cette arène de l'horreur que tu te trouves, tu peux sentir l'excitation alors que les portes vont bientôt s'ouvrir. Certains posent des paris sur les vainqueurs,d'autres viennent seulement pour le sport. Toi, tu te contentes de rester à l'arrière pour faire bonne figure. Tu détournes souvent le regard quand le coup final s'abat,alors que les autres hurlent de joie en voyant leur favoris gagner. Etre présent, devenir un visage familier de leur environnement pour devenir invisible, tu t'en tiens à ton plan initial.

Les portes s'ouvrent et les Horsemen frappent dans leur mains d'excitation,comme des enfants le ferait devant un camion de glaces. Les silhouettes apparaissent et tu as l'impression que le sol disparaît sous tes pieds. Pour la première fois tu fais un pas en avant,tu dois en être certain. Un homme te cache la vue et tu le pousses avec plus d'ardeur que tu ne le voudrais "Eh! Si tu veux une meilleure place t'avais qu'à venir plus tôt!" Mais tu l'entends à peine,ses mots résonnent sans faire de sens. Cette chevelure ébène attachée en tresses, ce corps svelte... Tu veux te tromper,tu ne vois pas assez bien pour en être certain. Alors tu continues à te frayer un chemin sous les protestations des sanguinaires présent. Et enfin elle se retourne. Sasha. Tu perds tes couleurs alors que ton cœur s’accélère. Non, pas elle. C'est impossible. Tu remarques Ivy à ta droite, et pousse son voisin pour te trouver près d'elle.Les deux combattants se regardent sans savoir quoi faire alors que les Horsemen s'impatientent et hurlent de donner le premier coup. Proches de la brune, trop peut-être pour son espace vital- tu prononces distinctement. "Arrête le combat. Je prends la place de la fille.Je ferais en sorte que ce soit un beau spectacle" Elle en aurait le pouvoir si elle le voulait. Tu ne lâches pas ses yeux alors que tes poumons semblent étriqués, t’empêchant de respirer convenablement. Et puis il y a cette petite voix qui s'élève alors que l'arène semble pour une fois calme "Papa?"Entendre ce son est une torture tout comme un soulagement. Tu tournes la tête vers ta fille et au même moment son adversaire en profite pour lui donner un violent coup au visage, la faisant tomber au sol sous les acclamations des Horsemen.


made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Rose McGowan
▴ inscrit le : 02/04/2017
▴ messages : 206
▴ multi-comptes : Thalia Davenport
▴ points : 1667
▴ sac : sa dague fétiche réservée à trancher les chairs humaines ▬ un vulgaire couteau de chasse pour les rôdeurs ▬ une bouteille d'eau ▬ une flasque de gin ▬ quelques barres de céréales ▬ une lampe de poche ▬ un revolver ▬ sa death list ▬ un feutre noir ▬ quelques vêtements ▬ une trousse de premiers secours ▬ la montre de son premier amour
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Dim 4 Juin - 0:45



CUT ALL THE ROPES AND LET ME FALL
intrigue 2 ▬ ash & ivy






La monotonie semblait s’être emparée du camp ces derniers jours. Les hordes de rôdeurs se faisaient rares et les pillages étaient de plus en plus organisés, prévisibles, aisés. Un fléau inédit frappait Ruston : l’ennui. Nombreux étaient ceux qui avaient besoin de leur dose d’action, d’adrénaline, d’hémoglobine. Leur penchant pour la violence leur avait permis de survivre au sein de ce camp et cette dernière devait s’exprimer. C’était devenu une question de paix sociale. La pression montait, les règlements de compte s’enchaînaient et, tous les jours ou presque, l’on entendait résonner le bruit d’un canon. La communauté avait elle-même trouvé une réponse à son problème : l’arène. Ce rituel quotidien attirait chaque jour des dizaines de spectateurs avides de sang et une véritable économie s’était organisée autour des combats. L’arène n’était désormais plus réservée aux prisonniers, elle était parfois le théâtre de règlements de compte entre horsemen. En somme, elle était devenue incontournable.

Ivy n’était pas une grande adepte de ces duels à mort, elle ne prenait que peu de plaisir à regarder passivement deux individus s’étriper. C’était le business qui l’avait menée à franchir les portes de l’arène ce soir. L’homme en charge du potager dilapidait la moitié de la récolte du camp dans les paris, il avait clairement besoin d’un recadrage. La brune le repéra dans la foule et monta le rejoindre à l'étage. Elle s’apprêtait à lui lancer une réplique d’ouverture cinglante lorsqu’Ash le poussa brusquement pour se glisser à côté d’elle. « Hey ! », protesta-t-elle en reculant. Il s’imposa immédiatement, lui intimant d’interrompre le combat. Quelle audace ! Il commençait vraisemblablement à adopter les moeurs rustres des horsemen, peut-être que cette insubordination était un signe d’adaptation. Ivy haussa les sourcils tout en esquissant un sourire. « Si tu tiens vraiment à avoir ton heure de gloire, je peux t’arranger ça. Mais pas ce soir, tu ne vas quand même pas voler la vedette à Katniss Everdeen… » La jeune femme désigna du menton la gamine aux cheveux tressés. « De toute façon, personne ne peut arrêter le combat. »

Ash ne quittait pas l’arène du regard. Malgré l’obscurité moite qui régnait dans la maison, Ivy ne tarda pas à remarquer que l’homme était agité, préoccupé, fébrile. C’est alors que la gamine leva les yeux vers lui et l’interpella. La surprise s’abattit sur Ivy qui fronça les sourcils en se tournant vers l’intéressé. « Papa ? », répéta-t-elle machinalement sans réellement anticiper le goût étrange que ce mot aurait dans sa bouche. Elle avait cru mal comprendre, quelques jours auparavant, dans les bois. Ou peut-être avait-elle inconsciemment rejeté cette information. Pourtant, son ouïe ne l’avait pas trompée. Ash avait une fille et cette dernière s’apprêtait devant ses yeux à voler une vie ou à perdre la sienne. La situation était aussi invraisemblable qu’objectivement cruelle. Le destin était vraiment un fieffé connard mais il avait le sens de la tragédie. Ivy jeta un oeil à la jeune fille en contrebas lorsque le premier coup partit. La gamine s’écroula au sol. Une seconde plus tard, elle se hissait déjà sur ses avant-bras, crachant quelques nappes de sang et, de toute évidence, une dent. Son adversaire l’avait frappée directement au visage, elle devait probablement être figée par le choc du coup. C’était l’un des pires scénarios possibles, il fallait qu’elle réagisse immédiatement si elle voulait avoir la moindre chance de sortir de cette arène vivante. Ash était prêt à bondir, la situation n’allait pas tarder à devenir incontrôlable. Ivy attrapa  fermement le bras de l’homme. « Je suis sérieuse, Ash. Personne ne peut arrêter le combat. Si quelqu’un intervient, n’importe qui, ils finissent tous les deux avec une balle dans la tête. » Elle désigna d’un regard discret un homme qui se tenait sobrement dans un coin de la pièce avec un fusil d’assaut. Ce dernier avait pour ordre de tirer sur les deux adversaires si le duel venait à être perturbé. Officiellement, il s’agissait de ne pas déséquilibrer les combats. En vérité, cette mesure avait été imposée par les bookmakers suite au duel qui avait opposé Aliénor et Sarah afin d’éviter tout truquage clairement nuisible à leurs affaires. Ivy n’avait pas à s’en mêler. Les portes de l’enfer se trouvaient sur leur territoire après tout. Leur territoire, leurs règles.  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Sam 17 Juin - 0:28

Cut out all the ropes and let me fall
Ivyft. Ash


Ivy est bien la personne en qui tu as le plus confiance ici. C'est aussi vers elle que tu as accouru en voyant Sasha dans l'arène. Parce que malgré les menaces et le fait qu'elle a essayé de te tuer...Elle n'a rien dit concernant Demetrius. Elle a gardé ce secret pour elle et c'est une raison de lui accorder ta confiance. Cependant, elle ne semble pas comprendre l'urgence de la situation. Elle répond en citant une personne qui t'es encore totalement inconnue."Elle ne s'appelle pas Katniss. Elle s'appelle  Sasha"

Il  suffit d'un seul regard pour que tu perçoives la détresse et l'incompréhension de ta fille. Elle n'a jamais été face à ce genre de situation et tu ne l'as pas préparée pour un monde aussi barbare,violent.Avant l'apocalypse, tu protégeais déjà Sasha comme un trésors que tu ne voulais pas partager. Même si tu savais être ferme pour son propre bien,tu as su gagner le cœur de la petite fille bien que tu ne sois que son oncle. Elle le sait,tu lui a expliqué dès qu'elle a eu l'âge de comprendre. Cela à rapproché vos liens et c'est avec une certaine fierté que tu as présenté Sasha comme ta fille aux nouveaux arrivants,aux inconnus. D'ailleurs,quand les Horsemen sont arrivés au camps, tu n'as pas réfléchis plus d'une seconde avant de la faire sortir par les toits, sachant pertinemment que tu n'aurais aucune chance de t'en sortir toi même. Mais sa vie semblait plus importante que la tienne, elle l'a toujours été et ce soir rien n'a changé.

Papa. Il y a ce mot qui résonne,cette petite voix qui semble si fluette parmi les cris des Horsemen. Et puis le coup qui arrive de nul part. Tu aurais du le savoir et pourtant tu sens tes jambes trembler en voyant le corps de ta fille tomber au sol. Ta respiration se coupe et tes oreilles bourdonnent comme si tu avais toi même reçu ce coude en plein visage.La dextre d'Ivy se referme fermement sur ton bras t'expliquant les nouvelles règles. Elle pense vraiment que cela va t'arrêter ? Que tu vas sagement attendre ici et voir Sasha se faire tuer ? Non. Ton regard se tourne vers l'homme et hoche la tête comme si tout était clair,logique. Il suffit de tuer ce type. Il y aura forcément quelques secondes de surprise et d'incompréhension, assez pour retrouver Sasha dans l’arène. Et ensuite ? Tu improviseras, tu n'as pas le choix. C'est risqué mais ça vaut le coup. Ton regard devient noir,il n'est pas difficile de voir que ta décision est déjà prise. Ils ont dépassés les bornes en touchant Sasha, en l'a mettant délibérément en danger. Tu dégages ton bras de son emprise d'un coup sec. "Lache moi. Si tu fais rien,je vais le faire" Ta fille est encore sur ses coudes,elle se relève doucement et tente d'attraper un objet pour se protéger. Au moins,son adversaire ne semble pas apprécier la situation. Il ne frappe pas à répétition,ce qui te donne le temps d'agir. Ton couteau entre les mains,tu regrettes de ne pas avoir une arme à feu. Il y a une colère qui grandit,une violence dont tu ne te savais pas capable. Tu avances vers l'homme au coin de la pièce,te fichant bien si Ivy te suit ou pas. Pour Sasha,tu tuerais tout les hommes de cette pièce.


made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Rose McGowan
▴ inscrit le : 02/04/2017
▴ messages : 206
▴ multi-comptes : Thalia Davenport
▴ points : 1667
▴ sac : sa dague fétiche réservée à trancher les chairs humaines ▬ un vulgaire couteau de chasse pour les rôdeurs ▬ une bouteille d'eau ▬ une flasque de gin ▬ quelques barres de céréales ▬ une lampe de poche ▬ un revolver ▬ sa death list ▬ un feutre noir ▬ quelques vêtements ▬ une trousse de premiers secours ▬ la montre de son premier amour
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Lun 19 Juin - 0:40



CUT ALL THE ROPES AND LET ME FALL
intrigue 2 ▬ ash & ivy






« DU SANG ! DU SANG ! DU SANG ! » Les clameurs s’élevaient dans l’antichambre de l’enfer. L’atmosphère devenait de plus en plus électrique. Les spectateurs voulaient de l’action, la frustration se devinait dans leurs cris. Ash s’était libéré de son emprise et fonçait vers celui que l'on appelait "le Carton Noir", couteau à la main. L’homme qui endossait ce rôle ce soir-là était surnommé Shovel. La légende disait qu’un long soir d’hiver, il avait défoncé le crâne de sa propre cousine à coups de pelle parce qu’elle avait refusé de lui servir de vide-bourses et qu’il avait utilisé son cadavre encore chaud pour assouvir ses pulsions. Shovel était un malade, un pervers, un psychopathe. L’un des rares personnages que la sicilienne redoutait, à raison. S’il se rendait compte qu’Ash en avait après lui, il n’hésiterait pas une seule seconde à le descendre puis à abattre les deux combattants pour le plaisir de voir les os de leurs crânes voler en éclats. Ivy attrapa le poignet d’Ash et le tordit violemment pour l’immobiliser. « Putain Ash. Tu ne comprends pas. » La sicilienne jeta un regard à l'un des sbires du Carton Noir qui semblait avoir remarqué l’agitation. Elle lui fit un geste de sa main libre pour lui signifier que tout allait bien et qu’elle maîtrisait la situation.

Ivy se rendit rapidement compte que quelques regards restaient posés sur eux. Elle approcha son visage de l’oreille d’Ash afin de pouvoir être entendue malgré le bruit de la foule qui commençait à huer les duellistes jugés trop timides. « Ce n’est plus seulement une question de sport ou de spectacle. C’est du business maintenant, un gros business. Trop gros pour que je puisse faire quoi que ce soit. Le mieux que tu puisses faire pour Sasha c’est de la laisser se battre, au moins elle aura une chance de survivre. » Rien ne pouvait troubler les combats, telle était la philosophie de l’ordre de l’arène. Les bookmakers étaient les rois impitoyables de ce lieu où son influence était clairement réduite. Peut-être Ash pourrait-il allumer un incendie, et encore. Ils se contenteraient probablement d’évacuer la salle et de délocaliser le combat à l’extérieur. La gamine avait ses chances. Le type semblait réticent à l’idée de lui faire du mal. On pouvait lire dans ses yeux qu’il avait laissé la pitié, la compassion le submerger. Quelle erreur fatale ! Il fallait absolument que Sasha en profite, qu’elle joue la carte de la fourberie.

La sicilienne retenait toujours le poignet d’Ash, elle sentait la résistance de ses ligaments contre le mouvement qu’elle imprimait à son articulation. Elle sentit soudain un bracelet métallique se refermer autour de son propre poignet. L’un des sbires de Shovel venait de la menotter à Ashton.  Elle sentit la rage monter en elle. Quel manque de respect ! Cet imbécile allait payer cher son affront. Ivy le fusilla du regard. « Je te conseille de me détacher tout de suite Aaron. » Elle tenait à ce qu’il sache qu’elle connaissait parfaitement son identité et qu’elle n’aurait absolument aucune difficulté à le retrouver pour l’égorger dans son sommeil. Le jeune homme semblait en avoir parfaitement conscience, son regard était fuyant et il tremblait comme une feuille. « On vous libérera après le combat, en attendant t’avais l’air motivée pour t’occuper de lui donc…. voilà, le Carton Noir avait besoin d’une baby-sitter. Désolée Ivy. » La sicilienne haussa un sourcil, furieuse. Le sbire crispait ses mâchoires et bombait le torse afin de se donner confiance. « Shovel a vu le couteau de ton petit copain. Considère-toi heureuse qu’il n’ait pas déjà vidé son chargeur. Je crois que la gamine l’excite un peu, c’est bien la seule chose qui le retient d’abréger ce combat pourri. » Un rire nerveux s’échappa de ses lèvres pincées. La sicilienne lui assena un violent coup de pied dans les parties intimes et tenta de profiter des quelques secondes de sidération provoquées par la douleur pour chercher les clés des menottes dans son pantalon, en vain. Il parvint à retourner de là où il venait. « REVIENS !! » Ivy bouillonnait de l’intérieur. Elle  ne pouvait s'empêcher de s'agiter, contraignant Ash à suivre ses mouvements. « Putain, je vais l’étriper. Je vais l’ETRIPER ! » Au loin, Shovel rigolait derrière son fusil d’assaut.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Lun 19 Juin - 12:28

Cut out all the ropes and let me fall
Ivyft. Ash


La foule s'enflamme et toi, tu as du mal à contrôler tes émotions. Ton cœur bat à une vitesse folle alors que tes pas te rapprochent du fameux carton noir. Tu n'as aucune idée de qui il est,ni des rumeurs que l'ont raconte sur lui. C'est futile à tes yeux tout comme les paroles de la Sicilienne. Elle se rapproche et ses mots résonnent au fond de toi.  Tu vois rouge quand elle parle de business. Alors maintenant ta fille est considérée comme  du bétail qui rapporte des denrées rares à ce groupe que tu détestes de plus en plus ? Ces barbares assoiffés de sang ne considèrent même plus les autres survivants comme des être humain. La mâchoires crispée,tu tournes le regard vers la brune accentuant votre proximité déjà inhabituelle. "Elle n'a AUCUNE chance de survivre". Tu appuies sur la négation. Elle sait comment fuir, elle est agile et rapide...Mais ce n'est pas une guerrière. Ivy doit bien voir qu'il n'y a pas cette fureur dans le regard de la jeune fille. Et si par miracle elle s'en sort vivante, ce ne sera plus ta Sasha. La naïveté aura disparue sous une couche de violence et probablement de dégoût.Pire, elle pourrait devenir comme Ivy, sans une once d'émotion.

Le contact des menottes contre ta peau te ramène à la réalité. Ivy tente de régler ce problème mais il est loin d'être ta priorité. En voulant t'approcher du carton noir tu t'es éloigné de l’arène et Sasha cherche désespérément ta présence du regard. L'homme au fusil pose les yeux sur vous alors que son sous fifre s'applique à la tâche. Tu ranges ton couteau à ta ceinture pour montrer que ce n'est qu'un malentendu et reste silencieux alors que la brune échange avec Aaron. Tes muscles se crispent quand il parle de ta fille et des envies lubriques du grand blond. "Viens" Tu ne laisses pas Ivy s’époumoner pour cet homme qui ne changera pas d'avis. Vous êtes bloqués ensemble et il va falloir faire avec.

Si tu ne peux pas arrêter le combat,alors tu peux donner des conseils à Sasha.Il est interdit de leur donner des armes mais tu entends souvent des horsemen hurler à leur favoris d'attraper tel objet ou de frapper à un certain moment. Elle n'a peut-être besoin que de ton approbation pour donner le premier coup ? Alors tu tires Ivy pour slalomer entre les hormemen mécontents. Tu as plus de force qu'elle et c'est un avantage que tu ne comptes pas laisser de côté. Les spectateurs se retournent d'abord pour exprimer leur mécontentement mais ils se calme en voyant Ivy à tes côtés. A croire que son semi-pouvoir va finalement te servir. Tu distingues la scène alors que tu t'approches de ce qui sert d’arène. Il ne te suffit que de quelques secondes pour analyser la situation et trouver le meilleure plan de bataille possible. Sasha plonge ses grands yeux bleus baignés de larmes dans les tiens et tu hoches la tête pour lui donner du courage. Elle peut le faire, ensemble vous pouvez gagner. Elle regarde rapidement le jeune homme qui ne doit pas être bien plus âgé qu'elle et tu touches discrètement ton genoux. Tu lui as dis des centaines de fois que si un homme tente de la toucher,un coup dans les parties le calmera.Et ensuite,elle peut profiter des quelques secondes pour s'enfuir...Ou en l’occurrence ici : l’achever. La jeune fille semble comprendre et hoche sa tête à son tour. Son regard change,il semblerait que ta présence lui ait donné du courage. Elle s'approche en levant les bras,paraissant le plus inoffensive possible. Le jeune homme baisse donc sa garde et elle en profite pour donner le coup,le faisant tomber à genoux de douleur. Elle même surprise par sa violence,elle te regarde de nouveau,totalement perdue sur la suite des événements. Les Horsemen applaudissent et recommencent à crier sous le changement de situation. "La sculpture!" Tu lui montres l'objet en céramique posé sur un meuble,utilisant ta main gauche attachée au poignet d'Ivy. Elle tourne la tête et semble hésiter. 2 petites secondes,c'est tout ce qu'il faut à l'homme pour lui attraper la jambe et la faire tomber à terre. Il a comprit que sa vie est réellement en danger. Sasha lui donner quelques coups de pieds en se reculant sur ses coudes mais se retrouve rapidement bloquée par le mur. "La tête Sasha!" Elle change la direction de ses poings pour mettre tes conseils en pratique mais le jeune homme prend rapidement le dessus et lui attrape les cheveux afin de lui taper plusieurs fois le crâne contre le sol. Ton cœur s'arrête alors que le jeune homme lâche le visage de ta fille,estomaqué par son propre geste. Elle ne bouge plus, tu avances d'un pas flageolant et remarques rapidement le sang qui s'écoule sous son crâne. "Non..." Un murmure parmi le reste,un murmure remplit d'une douleur sans égal.


made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Rose McGowan
▴ inscrit le : 02/04/2017
▴ messages : 206
▴ multi-comptes : Thalia Davenport
▴ points : 1667
▴ sac : sa dague fétiche réservée à trancher les chairs humaines ▬ un vulgaire couteau de chasse pour les rôdeurs ▬ une bouteille d'eau ▬ une flasque de gin ▬ quelques barres de céréales ▬ une lampe de poche ▬ un revolver ▬ sa death list ▬ un feutre noir ▬ quelques vêtements ▬ une trousse de premiers secours ▬ la montre de son premier amour
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Jeu 22 Juin - 1:16



CUT ALL THE ROPES AND LET ME FALL
intrigue 2 ▬ ash & ivy






Ivy sentait à peine son corps qui se laissait entraîner à travers la foule. Son esprit était ailleurs, focalisé sur l’étrange tension interne qui venait émailler sa légendaire indifférence. Cette dernière semblait s’apparenter en tout point à un sentiment d’impuissance qui n’avait pourtant  a priori pas lieu d’être. Par quel processus la vision de cette gamine surplombée par l’ombre ténébreuse de la Grande Faucheuse venait à susciter en elle le désir, l’urgence d’infléchir le cours du destin, elle qui avait coutume de rester de marbre et d’invoquer la fatalité devant les pires atrocités ? Ash cessa enfin sa course, ils s’immobilisèrent non loin des escaliers. Ivy se retrouva plaquée contre la rambarde, les entraves métalliques lui écorchaient le poignet. En contrebas, Sasha - puisque c’était ainsi qu’elle semblait se nommer - échangeait d’intenses regards avec son père comme s’ils entretenaient une conversation par télépathie. L’instinct prit le dessus sur toute pensée. Sans réfléchir, tel un automate suivant un programme, la sicilienne commença à fouiller dans son sac de sa main libre tout en jetant des coups d’oeil réguliers à Shovel. Elle sortit sa flasque de gin et la vida discrètement sur un tas de déchets qui trainait juste en bas, se dissimulant derrière la stature imposante d’un benêt situé à sa droite et qui ne cessait de beugler. Elle alluma ensuite son zippo et bloqua la flamme. Le cri d’Ash la ramena à la réalité, ce fut comme si son cerveau redémarrait. Lorsqu’elle vit le jeune homme attraper les cheveux de sa concurrente, elle sut que tout était fini. Quelques secondes plus tard, le sang se répandait en nappe sur le sol. Ivy regarda la flamme du briquet danser pendant une fraction de seconde à peine puis elle la laissa disparaître.

Le murmure qui s’échappa des lèvres d’Ashton lui glaça le sang. Elle sentait son coeur s’accélérer et la nausée l’envahir. Elle étouffait. Cette proximité contrainte imposée par les menottes était suffocante. Le contact furtif de la peau de l’homme sur la sienne la brûlait comme de l’acide. Elle qui veillait à toujours maintenir une distance avec les autres afin de garder un certain contrôle se retrouvait prisonnière de cette zone dangereuse qu’elle évitait habituellement comme la peste, celle dont le terreau était propice à l’empathie, celle dont elle ne maîtrisait pas les lois. La sicilienne avait envie de se trancher la main et de s’enfuir, la perspective d’une amputation lui semblait presque plus attrayante que l’idée de sombrer dans le précipice au dessus duquel elle tanguait. Ivy détourna le regard. Dans un coin de son champ de vision, elle vit l’arbitre s’approcher de Sasha et tenter de prendre son pouls. Il s’appliqua pendant quelques secondes avant de décoller ses doigts du cou de la gamine, d’attraper la main du jeune homme et de la lever vers le plafond sous les applaudissements et les cris de la foule. Le plancher du premier étage tremblait sous leurs pieds. Un peu plus loin, Shovel riait avec ses sbires. La jeune femme osait espérer qu’il ne soit pas d’humeur nécrophile ce soir-là.

Ivy posa à nouveau ses yeux sur le cadavre encore chaud de Sasha. Sa respiration se coupa brusquement et elle agrippa la rambarde de sa main libre. Pendant une fraction de secondes, elle s’était vue elle-même gisant inconsciente au sol, le visage ensanglanté et le corps meurtri. C’était comme si elle avait expérimenté simultanément une expérience de hors-corps et un voyage dans le temps. Elle aussi était morte ce soir de juillet 2006 lorsqu’on l’avait battue jusqu’à lui casser la mâchoire et lui perforer le poumon. Il s’agissait d’une mort différente, mais d’une mort tout de même. Peut-être que cette pulsion qui l’avait poussée à essayer de foutre le feu à cette succursale de l’enfer dans l’espoir stupide d’interrompre le combat était une étrange émanation de son instinct de survie, peut-être qu’elle avait symboliquement tenté de se sauver elle-même. Ivy plongea involontairement son regard dans celui d’Ashton mais il y resta accroché. Il n’exprimait pas de compassion, pas de pitié, pas de tristesse ni de colère, pas d’effroi ni de dégoût, juste une forme de sentiment.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Mer 28 Juin - 19:45

Cut out all the ropes and let me fall
Ivyft. Ash


Il y a comme un vide qui s'empare de ton être. Une partie de toi vient de disparaître en même temps que Sasha. Tu ne peux pas décoller tes yeux du sang qui s'écoule de son crâne, te souvenant encore du moment où tu la prise dans tes bras pour la première fois. A l'époque tu ne savais pas ce qu'elle représenterait, tu ne savais pas qu'elle ferait ton bonheur en un seul sourire. Mais tu ne le reverra plus, tu n'entendra plus jamais le son de sa voix. Il paraît que c'est ce qu'on oublie en premier,les traits du visage restent gravés mais le son de la voix ne devient qu'un souvenir après quelques jours. Alors tu tentes de te remémorer le dernier mot qu'elle a prononcé : papa. Si simple et pourtant si fort. Toi qui partageais son sang , tu regardes maintenant le liquide carmin décorer le sol poussiéreux. Tes oreilles bourdonnent, tu as l'impression de ne pas être présent. C'est comme si tu étais témoin d'une scène sans en faire réellement partie. Le jeune homme est proclamé vainqueur et toi tu es incapable de bouger,de faire un mouvement. Tu as relâché les muscles de ton bras qui retombe vers le sol en entraînant celui d'Ivy dans sa chute. Tu n'as même pas remarqué la flamme qui dansait au creux de sa main. Plus rien n'a d'importance à présent, Sasha n'est plus.

Tu ne sais pas combien de temps les hommes continuent de crier,combien de temps ils acclament l'assassin de ta fille. Tu as envie de vomir, il y a trop de bruit autour de toi. Tu n'avais jamais pensé à ta réaction si jamais tu devais perdre ta fille, mais tu es loin des cris de douleurs ou des pleurs incessants comme on peut voir dans les films dramatiques. Tu n'es que l'ombre de toi même et quand le regard d'Ivy accroche le tien,il n'y a pas grand chose à voir. Juste un vide qui prend possession de tes yeux d'habitude si expressifs. Dans la perspective de calmer les battements de ton coeur, tu entremêles tes doigts entre ceux de la Sicilienne. C'est un contact humain que tu cherches,la preuve que tu n'es pas tout seul contre l'adversité. Il n'y a plus que Demetrius maintenant, mais l'idée qu'il soit mort lui aussi te traverse l'esprit. "Il... Il faut l'enterrer...". Elle ne peut pas être jetée comme les autres cadavres. Tu as souvent été appelé pour nettoyer après les combats, mais aujourd'hui tu en serais incapable. Tes jambes tremblent toujours, tu ne peux pas le contrôler. La seule chose qui te permets de tenir,c'est la main d'Ivy dans la tienne.


made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Rose McGowan
▴ inscrit le : 02/04/2017
▴ messages : 206
▴ multi-comptes : Thalia Davenport
▴ points : 1667
▴ sac : sa dague fétiche réservée à trancher les chairs humaines ▬ un vulgaire couteau de chasse pour les rôdeurs ▬ une bouteille d'eau ▬ une flasque de gin ▬ quelques barres de céréales ▬ une lampe de poche ▬ un revolver ▬ sa death list ▬ un feutre noir ▬ quelques vêtements ▬ une trousse de premiers secours ▬ la montre de son premier amour
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Jeu 29 Juin - 0:02



CUT ALL THE ROPES AND LET ME FALL
intrigue 2 ▬ ash & ivy






L’instant était irréel, hors de l’espace et hors du temps. Malgré l’effervescence, malgré les cris, malgré la condensation moite qui saturait l’air, un froid sec et glacial semblait avoir figé l’atmosphère. Ivy le sentait sur sa peau, elle le sentait suspendre sa respiration et oppresser son thorax. Elle contemplait les fruits de son oeuvre de sidération à travers le yeux d’Ash. Le vide dans son regard corrodait quelque chose en elle. Son âme, peut-être. Ivy détourna le visage comme on retirerait sa main d’un récipient de soude caustique. Elle resta immobile, concentrée sur son souffle, comme captive de ce moment que seul le silence semblait digne d’accompagner. Lorsque les doigts d’Ash vinrent se mêler aux siens, un frisson à la limite de l’insoutenable la traversa de haut en bas et lui retourna l’estomac. Sa mâchoire se crispa. Quelques secondes s’écoulèrent puis elle serra fermement sa main dans la sienne. La sicilienne était tout à fait incapable d’expliquer ni même de percevoir avec précision ce qui était en train de se dérouler dans son esprit. L’instinct seul la guidait. Elle aurait dû fuir lorsqu’elle en avait l’occasion. Il était trop tard désormais car étrangement, elle n’en avait plus envie.

Quelques mots franchirent enfin le seuil des lèvres du père. Il faut l’enterrer. La jeune femme  hocha doucement la tête. Elle capta le regard d’une esclave qui attendait patiemment en bas que les protagonistes désertent la scène. Elle passa sa main devant son propre visage afin de lui signifier qu'il fallait qu'elle recouvre le cadavre. La gamine sembla comprendre, elle disparut quelques instants de son champ de vision puis vint déposer un drap sombre sur le corps inanimé. Les Horsemen étaient habitués à ce qu’Ivy exprime cette requête à la fin des combats. La plupart considéraient cela comme l’une de ses nombreuses facéties. Rares étaient ceux qui comprenaient la profondeur de cette exigence. Si la mort avait toujours été sa compagne, elle n’en gardait pas moins une dimension mystique et sacrée à ses yeux. Ivy avait probablement davantage de respect pour les défunts que pour les vivants.

La sicilienne fit ensuite signe à Aaron d’approcher. Ce dernier s’avança à leur hauteur et glissa sans un mot la clé des menottes dans la paume de la brune. Ivy l’interpella ensuite d’une voix calme mais ferme. Elle serrait toujours la main d’Ashton mais s’arrangeait pour dissimuler ce geste qui ne pouvait être interprété autrement que comme un signe de faiblesse. « Fais partir tout le monde. Je veux que la maison soit vide dans cinq minutes. Ash s’occupera d’elle. » Aaron hésita avant d’ouvrir la bouche. «  Euh… Ivy, Shovel a dit qu’il… » La sicilienne lui coupa sèchement la parole. Personne n'avait besoin d'entendre les idées perverses de Shovel. « Ne m’oblige pas à répéter. » La brune s’était exprimée particulièrement lentement afin que chacun de ses mots soit imprégné de toute l’horreur dont elle était capable. Le jeune homme sembla sensible à la menace implicite, il hocha la tête et tourna les talons. En le regardant s’éloigner, la sicilienne prit conscience qu’elle allait devoir agir rapidement et violemment pour maintenir son autorité. On la soupçonnait déjà de s’être entichée d’Ashton, les événements de la soirée n’allaient pas arranger son cas.

Ivy resta figée un long moment, regardant sans un mot la pièce se vider. Elle ne pensait même pas à se libérer des entraves métalliques qui l’avaient rendue folle de rage quelques minutes auparavant. Elle ne parvenait pas réellement à le ressentir de manière consciente mais ce bref moment d’intimité  dont elle n’avait pas vécu d’équivalent depuis de nombreuses années lui faisait du bien. Autant qu’il lui faisait du mal. La sicilienne fit enfin pivoter la petite clé dans la serrure des menottes qui s’ouvrirent aussitôt. Elle releva ensuite les yeux vers Ash. « Si tu veux que quelqu’un paie, tu n’as qu’un mot à dire. » C’était ce que la tueuse à gages pouvait lui offrir de mieux. Une vie pour une vie, le sang pour le sang. La vengeance et ses rouages si familiers.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Jeu 29 Juin - 12:18

Cut out all the ropes and let me fall
Ivyft. Ash


C'est étrange comme un simple contact humain peut parfois calmer les peurs et les doutes. Là, les yeux rivés sur le corps de ta fille, la dextre d'Ivy te permets de ne pas flancher. Tu avales difficilement ta salive alors qu'une jeune femme à peine plus âgée que Sasha recouvre son cadavre d'un drap sombre. Aaron s'approche,parle,mais tu entends à peine ses mots. Tu es dans un brouillard constant qui ne semble pas vouloir se lever. Mais tu n'es pas le seul à fixer l'arène de l'enfer, Shovel sourit tout en pointant ta fille du doigt. Il parle à l'un de ses sbires qui acquiesce à ses mots. Tu devrais te douter de ce qu'il imagine, tu devrais même dire quelque chose. Mais les mots restent bloqués dans ta gorge,ton thorax est trop compressé pour pouvoir respirer normalement. Chaque souffle est de plus en plus difficile, comme si l'air manquait soudainement dans la pièce. Pourtant elle se vide, les Horsemen sortent en commentant le combat. Et rapidement, même celui qui semble être le maître de cérémonie referme la porte pour vous laisser seul. Les menottes sont détachées, tes doigts quittent ceux de la brune. Elle te propose de te venger,de tuer. Tu hoches négativement la tête avant de répondre dans un murmure indescriptible si elle n'était pas si proche. Un son impossible à entendre si pièce n'était pas si silencieuse. "Faire couler plus de sang ne ramènera pas ma fille" Le malheur des autres n'a jamais fait ton bonheur. "Je ne suis pas comme vous"Et quoi qu'ils fassent,qu'importe les épreuves que tu dois traverser, tu ne tombera pas aussi bas. Jamais.

Tu descends les marches vous rapprochant doucement du corps étendu au sol. Tu poses un genou à terre avant de découvrir le visage de Sasha. Avec une douceur infinie, tu replaces une mèche de cheveux recouvrant son visage. Il y a toujours ce sang qui commence à sécher,mais tu le remarques à peine maintenant. Délicatement, tu passes tes bras sous le corps de Sasha. Le draps sous son crane, tu cale sa tête contre ton torse et soufflant longuement. Tu ne réalises pas non,tu le feras bien plus tard. Alors tu déposes tes lèvres sur le front de la jeune femme avant de sourire en coin. "Quand elle était petite elle s'endormait toujours dans mon lit...Je devais la porter chaque nuit dans sa chambre" Et c'est exactement ainsi que tu faisais,en protégeant son corps de tes bras pour qu'elle soit le plus confortable possible et ne se réveille pas. Et même si elle ne se réveillera plus jamais,tu gardes cette douceur qui te caractérise tant lorsque tu es prêt de ta fille "Et au final..C'est moi qui m'endormait avec elle". Malgré la situation tu ne peux t'empêcher de sourire en regardant son visage. Tu tournes les yeux vers Ivy tout en te relevant "Elle est belle n'est-ce pas?" Tu as besoin de parler d'elle au présent, tu as besoin d'être son père encore quelques minutes.

"On doit sortir du camps. Elle ne peut pas rester ici...C'est pas chez nous" Vous ne pouvez pas retourner là où elle est née. Il est impossible de retourner dans votre communauté. Mais tu dois trouver un coin en forêt. C'est dans cet environnement que vous avez vécu toute votre vie après tout. Tu te souviens de la promesses faite à Demetrius. Laisser une trace sur un arbre quand il aura retrouvé Sasha. Alors c'est là qu'elle sera,à l'endroit même où vous aviez planifié de la protéger. "Je sais où aller...Et j'ai besoin que tu viennes aussi" Tu hésites quelques secondes avant d'ajouter "S'il te plaît"



made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Rose McGowan
▴ inscrit le : 02/04/2017
▴ messages : 206
▴ multi-comptes : Thalia Davenport
▴ points : 1667
▴ sac : sa dague fétiche réservée à trancher les chairs humaines ▬ un vulgaire couteau de chasse pour les rôdeurs ▬ une bouteille d'eau ▬ une flasque de gin ▬ quelques barres de céréales ▬ une lampe de poche ▬ un revolver ▬ sa death list ▬ un feutre noir ▬ quelques vêtements ▬ une trousse de premiers secours ▬ la montre de son premier amour
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Ven 30 Juin - 0:50



CUT ALL THE ROPES AND LET ME FALL
intrigue 2 ▬ ash & ivy






Je ne suis pas comme vous. Ivy esquissa un discret sourire en entendant ces mots, un sourire triste et amer. Quel aveuglement, quelle naïveté. Il avait encore tant à perdre. Sa chute ne faisait que commencer et elle ne pouvait absolument rien pour lui, excepté l’attendre en bas du ravin. Les hommes étaient tous les mêmes. Elle ne le croyait pas une seule seconde lorsqu’il prétendait ne pas souhaiter la mort du responsable. Peut-être était-ce du déni. peut-être était-ce une forme de rationalisation mais, viscéralement, elle ne pouvait concevoir que la perspective de la vengeance n’inspire chez lui que du dégoût. Quoi qu’il en soit, c’était un combat qu’elle était prête à lui voler. La sicilienne fonctionnait ainsi depuis des lustres. Elle se nourrissait des drames des autres, elle s’accaparait l’énergie tragique jaillissant des pires heures de leur existence pour alimenter son propre moteur. C’était schématiquement le stratagème que son esprit sinistre et tordu avait mis en place pour ressusciter encore, encore et encore celui à qui elle n’était jamais parvenue à dire adieu. Lui, mais également la jeune femme qu’elle avait été avant d’être anéantie, celle qui avait cru l’espace de quelques éphémères instants que l’amour pourrait la sauver, et qu’elle méritait de connaître le bonheur. La mort et le sang avaient tout balayé. La vengeance éternelle lui permettait de ne jamais évoluer, de rester figée dans un passé qu’elle refusait de quitter. Elle s’accrochait à un espoir qui était déjà mort, comme Ash au corps de sa fille qui ressemblait à une poupée de chiffon dans ses bras.  Elle s’y accrochait depuis onze ans.

Ivy descendit les escaliers. Les marches en bois grinçaient sous ses pas, troublant le silence religieux qui avait transformé l’antichambre de l’enfer en cathédrale. Elle s’adossa au mur et croisa les bras, restant à bonne distance du corps de Sasha. Elle ne se leurrait pas, la connexion qui semblait s’être établie entre Ash et elle n’avait rien de pure. Cette situation faisait écho à d’innombrables éléments de son passé et de son identité qui se voyaient violemment déterrés, remués, brassés, semant le chaos dans son esprit. Ash évoqua quelques souvenirs. Entendre ces mots dégoulinants d’amour et de douleur lui était insupportable. Elle se rappelait des dizaines de fois où elle s’était réveillée dans une chambre d’hôpital après avoir échappé à la Grande Faucheuse, seule. Elle se rappelait de ces heures allongée sur le lit conjugal à fixer le plafond, meurtrie dans son âme et dans sa chair après avoir subi les pires sévices, seule. Une partie refoulée d’elle-même aurait consenti à mourir mille fois dans les pires souffrances si cela avait pu lui valoir ne serait-ce qu’un dixième de l’affection qu’Ash semblait porter à Sasha. Elle en arrivait à envier un cadavre car elle savait pertinemment que personne ne pleurerait sur le sien. La sicilienne manqua d’exploser lorsqu’Ashton l’interpella, soulignant la beauté de sa fille. Elle avait envie de le secouer par les épaules, de lui hurler que la vie était absurde et cruelle. Oui, Sasha était belle. Belle, et morte. Pourquoi les mauvaises herbes étaient-elles si résistantes, et les roses si fragiles ? La brune aurait souhaité prendre sa place et que tout cesse. Son existence n’avait aucune valeur, elle était complètement pourrie de l’intérieur et, pourtant, elle continuerait à fouler cette terre maudite et à se repaître de violence et de sang tandis qu’une jeune femme à peine abimée par la vie avait cessé d’être.

Ash lui demanda de l’aider à enterrer sa fille hors du camp. Pour de multiples raisons, il lui était impossible de refuser. Elle hocha la tête. « Je vais chercher le pick-up. Retrouve-moi derrière dans 5 minutes. » La brune se dirigea vers la porte du fond. Elle se retourna après quelques pas. « Tu devrais lui fermer les yeux et la bouche. Elle va se rigidifier. Autant qu’elle soit belle jusqu’au bout. » La sicilienne ne réalisa même pas le caractère sinistre de sa remarque. Dans son clan, les toilettes mortuaires étaient une affaire de famille. Elle avait été traumatisée plus jeune par certains cadavres surpris par la mort au beau milieu de la nuit dont l’expression faciale au matin était marquée par l’agonie et dont il était absolument impossible de refermer la mâchoire. Ivy fronça légèrement les sourcils puis quitta la maison. L’air frais vint caresser ses cheveux sombres. Au loin, l’on entendait l’agitation de la rue.   La brune se sentait fébrile, perturbée, presque chamboulée. Comme à l’accoutumée, la rage fut désignée pour servir de vecteur à ses sentiments. Elle dégaina son couteau et le lança de toutes ses forces, il vint se planter profondément dans l’écorce d’un arbre. Le sang devait couler. Alors qu'elle se garait quelques minutes plus tard devant l'antichambre de l'enfer, cette litanie résonnait encore dans son esprit. Le sang devait couler.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Ven 30 Juin - 20:08

Cut out all the ropes and let me fall
Ivyft. Ash


Les mots d'ivy te glacent le sang. Ils te ramènent à la dure réalité. Tu as beau t'accrocher à des souvenirs joyeux, tu as beau serrer Sasha contre toi...Elle en reste inanimée. Il va falloir que tu acceptes cette idée,mais ton thorax semble se compresser une seconde fois. Tu voudrais rappliquer qu'à tes yeux elle sera toujours la plus belle femme du monde mais tu te contente d'appliquer les conseils d'Ivy. Ses pas s'éloignent,la porte se referme et tu te retrouves seul. Seul avec le corps de Sasha contre toi. Ne pouvant pas la laisser dans cet état, tu reposes son corps au sol et plonges les mains dans un seau d'eau avoisinant.Une fois mouillées, tu enlèves le sang du visage de ta fille. Maintenant elle est parfaite.Tu profites de votre dernier moment seuls pour la serrer de nouveau contre toi et nicher ton visage dans ses cheveux. Rapidement les larmes s'écoulent sur tes joues et tu laisses échapper ta peine en embrassant le crane de celle que tu as élevé.

Tes joues essuyées et tes yeux toujours embrumés, tu sors de l'arène avec Sasha dans les bras. Tu regardes suspicieusement à l’intérieur du Pick-up avant d'ouvrir la porte. Tu n'es jamais monté dans une voiture. En 38 années d'existence tu n'as jamais utilisé un véhicule. Tu hésites quelques secondes avant de t'asseoir sur le siège passager sans lâcher le corps de Sasha. Il est hors de question que tu l'a dépose vulgairement dans la remorque ou sur le siège arrière. Elle restera près de toi jusqu'à la dernière seconde. Calée ainsi contre ton torse, on pourrait croire qu'elle dort paisiblement, on pourrait se méprendre sur la situation tragique. Tu sursautes un peu quand Ivy tourne la clef, surpris par le bruit du moteur. Tes yeux scrutent les différents cadrans avant de resserrer ton étreinte. "L'endroit où tu m'as trouvé la dernière fois.Près de la clairière" Tu sais que ce n'est pas extrêmement loin, 20 minutes à pieds tout au plus. Le silence semble s'imposer naturellement. Tu es plongé dans des souvenirs plus ou moins heureux de l'enfance de Sasha, retenant tes larmes pour garder un semblant de dignité devant la Sicilienne. C'est stupide. Elle doit voir ta tristesse d'un seul coup d’œil et pourtant tu te force à jouer le fort. Pourquoi ? Tu n'en a aucune idée, c'est ce que ton père t'a appris.

Le véhicule ralentit et tu reconnais l'endroit où tu as retrouvé Demetrius il y a plusieurs semaines. Ça te brise un peu plus, tu as tellement perdu en moins d'un mois. Sans rien ajouter,tu ouvres la portes et tes pieds touchent le sol. Tu scrutes le tronc pour y voir une marque, n'importe quoi montrant que ton homme est repassé. Il t'a promis qu'il te laisserais un signe pour dire qu'il va bien. Ton espoir s'efface en trouvant le bois sans gravure. Aucun changement depuis la dernière fois : Demetrius est mort. Tu en est certain maintenant. Tu ne laisses pas l'information monter à ton cerveau et t'occupes rapidement l'esprit autrement. Tu ne pourrais simplement pas supporter plus d'une perte aujourd'hui. Tu dois refouler cette information,te convaincre que tu n'as rien découvert.Tu as cependant du mal à garder la tête hors de l'eau à présent. Tes jambes recommencent à trembler et tes doigts se crispent sur le corps drapé. Alors tu t'approches d'Ivy et lui tend ta fille, la calant contre elle et attendant que la brune tende ses bras pour la soutenir. "Prends soin d'elle, je vais..." L'étau de ta gorge se resserre,t'empêchant de continuer ta phrase. Ça devient trop réel, tu as eu le temps de comprendre la situation à présent. Tu ne peux plus nier et tout ces sentiments deviennent difficile à gérer. Alors tu prends la pelle à l'arrière du pick up et commence à creuser rageusement.


made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Rose McGowan
▴ inscrit le : 02/04/2017
▴ messages : 206
▴ multi-comptes : Thalia Davenport
▴ points : 1667
▴ sac : sa dague fétiche réservée à trancher les chairs humaines ▬ un vulgaire couteau de chasse pour les rôdeurs ▬ une bouteille d'eau ▬ une flasque de gin ▬ quelques barres de céréales ▬ une lampe de poche ▬ un revolver ▬ sa death list ▬ un feutre noir ▬ quelques vêtements ▬ une trousse de premiers secours ▬ la montre de son premier amour
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Sam 1 Juil - 20:57



CUT ALL THE ROPES AND LET ME FALL
intrigue 2 ▬ ash & ivy






Le ronronnement du moteur parvenait difficilement à focaliser l’attention de la sicilienne. Les mains crispées autour du volant, elle ne pouvait s’empêcher de jeter des coups d’oeil furtifs dans le rétroviseur. Une certaine appréhension à la frontière de l’angoisse s’était emparée d’elle. Et si  le laïus humaniste que lui avait servi Ash quelques minutes plus tôt n’était qu’une diversion ? Et si son but était de l’attirer dans les bois et de faire couler son sang sur l’autel de la vengeance ? Ivy n’avait pas peur de l’affrontement en soi. Elle craignait toutefois de revivre la situation qui l’avait tant perturbée quelques jours plus tôt. Le souvenir de sa lame d’argent figée sur le cou de cet homme planait comme une ombre au dessus d’elle. Elle, l’une des tueuses à gages les plus redoutables du Texas n’avait pas pu ôter la vie d’un quasi inconnu, et pourquoi ? A cause d’une vague ressemblance avec son père ? Peut-être qu’elle s’inquiétait pour rien. Les événements de la soirée étaient suffisamment éloquents pour la convaincre qu’Ashton n’avait absolument rien à voir avec Antonio Fontana. Si elle s’était retrouvée à la place de Sasha, son père n’aurait jamais tenté d’interrompre le combat. La situation était trop publique, trop solennelle. L’honneur de la famille aurait été en jeu. Antonio aurait attendu le dernier souffle de sa stellina pour agir et il aurait réduit l’arène en poussières, des poussières imbibées du sang de tous ceux qui avaient osé assister au duel. Non pas parce qu’il l’aimait mais parce qu’elle lui appartenait. A lui, au clan.

La silhouette tragique d’Ash perçant l’obscurité, portant dans ses bras le cadavre de sa fille dont les tresses dansaient dans le vide apparut dans son rétroviseur. Son sang se glaça lorsqu’elle le vit installer le plus naturellement du monde la dépouille contre lui, sur le siège passager. Ce n’était pas la première fois qu’elle jouait au croquemort mais elle n’avait jamais transporté un macchabée de cette manière. Un défunt à la place du mort. Soit. Elle ne jugeait pas, elle comprenait presque. Elle aurait aimé pouvoir serrer l'amour de sa vie dans ses bras jusqu’à ce qu’il se décompose. A la place, elle n’avait eu droit qu’à une photographie mal cadrée de son corps dénudé, humilié et meurtri gisant au fond d'un fossé boueux. Elle ignorait tout de la manière dont on avait disposé de sa dépouille. Sa mère lui avait dit quelques mois après le drame que son ancien amant avait été jeté dans l’Hudson mais la sicilienne la soupçonnait d’avoir inventé une histoire susceptible d’être enrobée d’une certaine poésie pour l’aider à faire son deuil. Que pensait-elle, cette sotte ? Que quelques ballades larmoyantes au coucher du soleil le long du fleuve suffiraient à apaiser son coeur à l’agonie ? Ivy démarra. Elle préférait se concentrer sur la route pour ne pas se laisser happer par ces souvenirs rageants.

Une dizaine de minutes plus tard, ils arrivèrent sur les lieux choisis par Ash pour abriter la dernière demeure de sa fille.  Le visage de la sicilienne blêmit lorsqu’il lui tendit le corps de Sasha. Sans réfléchir, elle le retint afin qu’il ne tombe pas au sol. Par automatisme, elle vint se rassoir sur le siège du pick-up et regarda l’homme commencer à creuser. Choquée par la position tout à fait incongrue dans laquelle on venait de la placer, son esprit semblait s’être figé. Le cours de ses pensées s’était interrompu. A travers le drap, Ivy sentait les reliefs osseux de la gamine. Elle pouvait encore percevoir la chaleur de son corps qui s’en échappait doucement. Plus loin, la terre volait sous les violents coups de pelle d’Ashton. Soudain, le vent s’infiltra sous le tissu et vint dévoiler pendant quelques instants le visage de la défunte. La sicilienne osait à peine bouger. Elle s’était occupée de dizaines de cadavres mais elle n’avait jamais fait l’expérience d’une telle proximité. Ses lèvres s’entrouvrirent et un murmure presque imperceptible s’en échappa.   « L’Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires ; tu oins d’huile ma tête, et ma coupe déborde. Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Éternel jusqu’à la fin de mes jours. » La sicilienne répéta ce psaume, encore et encore. Ces paroles bibliques si familières qui avaient accompagné les deuils familiaux depuis qu’elle était enfant la rassuraient, elles lui permettaient de traverser ce moment si particulier qui frôlait dangereusement les limites de ce qu’elle pouvait tolérer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Dim 2 Juil - 12:21

Cut out all the ropes and let me fall
Ivyft. Ash


La terre vole sous tes violents coups de pelle, entraînant avec elle la rage qui te consume lentement. Tu ne veux pas la laisser gagner, tu ne peux pas plonger dans les eaux troubles de la colère et la vengeance. Sasha voudrait que tu restes le même homme, elle ne voudrait pas que sa mort te fasse devenir semblable à ceux qui l'ont tué dans cette arène. Tes doigts crispés contre le métal de l'objet, tu plantes finalement la pelle dans le sol pour poser ton front dessus en soufflant. Les yeux fermés, tu te concentres sur l'air frais dansant sur ta peau. Tu aimerais te réveiller de ce terrible cauchemar maintenant,tu as toujours cet infime espoir que tout cela ne soit que le fruit de ton imagination.

Un long soupire et tu retournes vers le véhicule. Bien que tu n'ai jamais cru en un pouvoir supérieur,les mots d'Ivy te réchauffent un peu le cœur. C'est une preuve de respect envers Sasha et tu t'accroches à ce semblant d'humanité. Alors tu laisses la brune terminer avant de lui lancer un sourire en coin. Sasha avait une certaine naïveté et elle aurait apprécié le geste. Elle tentait toujours de voir le bon chez les gens qui l'entourait. Tu réalises maintenant que tu aurais du l’élever avec plus de fermeté. Tu aurais du l'obliger à s’entraîner,à se battre quand elle le pouvait. Un pied posé près du siège où Ivy est assise, tu t'empares du corps de ta fille pour l'amener vers la tombe creusée préalablement. Tes bras se resserrent autour d'elle et ton front vient se poser sur celui de Sasha. "Je suis désolé..." C'est un murmure juste pour elle. Tu as besoin de le lui dire une dernière fois.Tu culpabilises et tu sais pertinemment que ce sentiment ne te quittera jamais. Un coup d’œil vers Ivy et tu déposes avec précaution le corps au sol. Tu replaces ses tresses et places ses mains sur sa poitrine, ne lâchant sa dextre qu'au dernier moment alors que tes yeux s'embrument à nouveau. Tu regardes une dernière fois le visage de Sasha avant de lui caresser la joue avec ton pouce "Je t'aime tellement petite princesse..." Surnom que tu lui as donné dès les premiers jours. Tu recouvres ensuite son corps du draps sombre avant de recouvrir le tout avec le tas de terre qui s'était accumulé près de la tombe creusée. Tu attrapes le couteau à ta ceinture avant de graver "Sasha Turner" en lettres capitales sur le tronc de l'arbre. Cela pourrait ressembler à deux adolescents laissant leur noms sur l'écorce pour sceller un amour de jeunesse. C'est une image moins tragique,cela te plaît.

Puis tu ranges ton arme et t'approches d'Ivy pour regarder la tombe en silence. Tu aimerais que Demetrius soit là, tu n'avais pas imaginé traverser une telle épreuve sans lui. Il aurait eu les mots et les gestes pour te réconforter un minimum. Il aurait réussit à te faire percevoir un ciel bleu derrière les nuages noirs. Sa présence te manque et tu as l'impression d'être encore plus seul que ces dernières semaines. Dans le maigre espoir d'apaiser ta peine, tu poses ta tête sur l'épaules d'Ivy en attrapant pour la seconde fois le bout de ses doigts. Tu es incapable de décoller tes yeux de la terre fraîchement remuée en imaginant Sasha en dessous. "Merci" Ce mot est bien adressé à Ivy. Elle a beau être avec les Horsemen, ce soir elle a choisit ton camps. Tout comme quand elle a décidé de ne pas révéler l'existence de Demetrius.



made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Rose McGowan
▴ inscrit le : 02/04/2017
▴ messages : 206
▴ multi-comptes : Thalia Davenport
▴ points : 1667
▴ sac : sa dague fétiche réservée à trancher les chairs humaines ▬ un vulgaire couteau de chasse pour les rôdeurs ▬ une bouteille d'eau ▬ une flasque de gin ▬ quelques barres de céréales ▬ une lampe de poche ▬ un revolver ▬ sa death list ▬ un feutre noir ▬ quelques vêtements ▬ une trousse de premiers secours ▬ la montre de son premier amour
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Dim 2 Juil - 17:31



CUT ALL THE ROPES AND LET ME FALL
intrigue 2 ▬ ash & ivy






Ivy laissa échapper un imperceptible soupir de soulagement lorsqu’Ash vint la délester de ce poids qui engourdissait ses membres et tétanisait son esprit. Elle fronça légèrement les yeux en réaction à son sourire. Avait-elle commis une erreur en acceptant de l’accompagner dans ce moment si intime, si particulier ? Elle cherchait à être crainte et respectée, cela nécessitait le maintien d’une certaine distance avec ses congénères. Ou peut-être était-ce l’inverse. Quoi qu’il en soit, le mythe devait être entretenu. Ce soir, elle avait le sentiment de l’avoir ébréché. La sicilienne se releva et resta en retrait tandis qu’Ashton déposait la dépouille dans son lit d’humus. Il fit à sa fille ses derniers adieux puis la terre vint recouvrir le linceul de fortune. Dans la pénombre, l’on aurait presque pu croire que rien ne s’était passé. Ivy détaillait les traits de l’homme pendant qu’il gravait dans l’écorce d’un tronc le nom de la défunte. Il semblait bien jeune pour être le père d’une gamine qui n’était de toute évidence plus tout à fait une enfant. La sicilienne commença à émettre quelques hypothèses sur l’existence qu’avait bien pu mener cette homme puis s’interrompit net. Que faisait-elle, au juste ? Depuis quand se préoccupait-elle de la vie des autres ? Non. Ivy était égoïste, égocentrique, insensible. Il fallait absolument qu’elle se reprenne.

Ash vint la rejoindre et la brise se leva à nouveau, faisant danser dans l’air les branches de la pierre tombale végétale. Le cantique de David résonnait à nouveau dans son esprit tandis qu’elle se laissait habiter par l’énergie mystique qui planait sur ce moment. Ivy avait été élevée dans la foi catholique, elle avait eu enfant une expérience plutôt stricte et austère de la religion. La vie l’avait éloignée de la croyance. Elle n’avait pas de réponse formelle à la question de l’existence de Dieu et l’idée d’un Enfer tel que les hommes le concevaient lui paraissait peu crédible, ces théories étaient pour elle une énième illustration de l’anthropocentrisme de l’espèce. Pourtant, elle espérait parfois qu’elle serait punie pour ses crimes. Une part enfouie et malsaine d’elle-même souhaitait passer l’éternité à brûler dans les flammes de la Géhenne, comme si la souffrance était son destin, comme si elle ne méritait que la douleur et les tourments. La nausée qui lui retournait l’estomac lorsqu’elle contemplait les manifestations du lien si pur, si beau, si puissant qui unissait Sasha et Ashton au-delà même de la mort venait lui rappeler qu’elle n’était pas faite pour aimer, encore moins pour être aimée. Il ne s’agissait pas seulement d’une théorie impalpable. L’amour, elle s’y était essayée. Elle avait ouvert la boîte de Pandore. L’expérience avait coûté la vie d’un homme et, indirectement, celle de centaines d’autres.

La sicilienne tressaillit, retenant un brusque mouvement de recul lorsqu’Ash vint poser sa tête sur son épaule et attraper ses doigts. C’en était trop. Elle vivait son geste comme une intrusion insupportable dans son intimité. Le malaise qui s’était emparée d’elle la rongeait doucement. C’était comme si le contact humain dissolvait progressivement l’épaisse carapace qui la protégeait du monde, des autres, d’elle-même. Elle se rappelait maintenant pourquoi elle l’évitait à tout prix. Ash la remercia et ce fut le coup de grâce. Ivy fit un pas sur le côté. « Il faut qu’on rentre.  » Elle s’était adressée à l’homme d’une voix sèche, sans le regarder dans les yeux. La sicilienne regagna le pick-up, vint s’assoir sur le siège conducteur et claqua violemment la portière. Elle ferma les yeux et respira profondément, comme pour éliminer de son organisme cette charge émotionnelle qui l’intoxiquait. Elle inséra la clé dans le contact et démarra le moteur. Elle n’aspirait qu’à retrouver sa solitude et avait presque envie de laisser Ash en plan, au beau milieu des bois. Elle n’en ferait pourtant rien, elle avait trop peur que cela soit interprété comme un signe de faiblesse. Il fallait qu’elle tienne encore quelques minutes. Bientôt, l’enterrement le plus étrange auquel elle n’avait jamais assisté ne serait plus qu’un curieux souvenir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   Mar 4 Juil - 20:35

Cut out all the ropes and let me fall
Ivyft. Ash


Tu ne sais pas pourquoi ton premier reflex a été de te rapprocher d'Ivy. Peut-être était-ce pour combler l'absence de Demetrius ? Tu as simplement besoin d'être soutenu psychologiquement et un simple geste a réussit à calmer ta peine. Rien ne pourra remplacer Sasha. Tu sais déjà que son sourire te manquera chaque jour et que les prochains mois seront les plus difficiles de ta vie. Ton chemin semble être une suite inévitable de pertes et d'abandons. Ta mère et ton frère cadet, ta sœur, Demetrius, ton père et maintenant Sasha. Alors oui, tu as besoin de sentir que quelqu'un se trouve toujours à tes côtés. Et la seule personne qui semble te comprendre un minimum c'est Ivy. Elle t'a accompagné après tout. Même si elle t'a empêché d'arrêter le combat, c'était indirectement pour sauver ta fille de la balle que Shovel lui réservait. La brune a prit en considération ta requête alors qu'elle aurait simplement pu tourner les talons. Et pour cela tu lui montre ta considération en la remerciant. Tu ne pensais pas que le geste la ferait fuir. Tu es même surpris par le ton de sa voix et la soudaine violence de ses gestes. Elle s'installe dans la voiture alors que ton regard se tourne de nouveau vers la tombe improvisée. Tu ne peux pas partir,pas encore.

Tu soupires longuement et appuie ta main contre la terre humide pour y laisser ton emprunte. Ainsi,tu resteras toujours avec elle. Tu sais que les pas ou la prochaine pluie enlèveront cette marque mais c'est un symbole important pour toi. Après lui avoir répété une nouvelle fois que tu l'aimes, tu te diriges vers le Pick-up silencieusement,le cœur lourd.

Le retour se fait dans un silence total. Ivy semble perdu dans ses pensées et toi tu tentes tant bien que mal de faire ton deuil, de réaliser les événements tragiques de la journée. Tu es conscient que ta vie chez les Horsemen va être bien plus difficile à accepter. Le moteur s'arrête et un long soupire passe la barrière de tes lèvres en voyant une horde de Horsemen passer en riant, comme si c'était une journée tout à fait banale. Ton monde est brisé alors que le leur n'a pas changé. Tu hésites à remercier de nouveau la Sicilienne mais en vue de sa dernière réaction tu te retiens. Tu te contentes alors d'ouvrir la portière et marcher jusqu'au petit square où tu comptes bien passer le plus clair de tes prochaines journées.



made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall   

Revenir en haut Aller en bas
 

(int.2 + Ivy) Cut out all the ropes and let me fall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: What happened and what's going on. :: dead things :: les rps :: rps terminés-
Sauter vers: