AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (int. 2+ kara, silas), smoke and mirrors.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: (int. 2+ kara, silas), smoke and mirrors.   Ven 2 Juin - 0:56


intrigue 2 + Deep in my heart, deep in my mind, Take me away, take me away. This is my word, Dream maker, life taker Open up my mind. All I believe, Is it a dream That comes crashing down on me. All that I hope Is it just smoke and mirrors, I want to believe But all that I hope Is it just smoke and mirrors.

Ses bras soupesaient le petit corps tuméfié de Rose. Et c'était tout ce à quoi elle pensait ; pas à Patty dont elle avait vu les entrailles, pas à Silas après qui elle avait hurlé, pas à son désespoir, ni à sa haine. Il lui était compliqué d'exprimer ce qu'elle ressentait - et jamais elle n'aurait pu se confier dans la tourmente des événements - mais elle avait l'impression que son coeur lui avait été arraché. Elle croulait sous le chagrin et, si les prunelles avisées de Silas lui signifiaient le contraire, Ariane espérait encore. Rose avait été mordue au mollet, à la cuisse et au bras ; elle vivait, elle pleurait, elle appelait Patty. Ils pouvaient trouver une solution. Elle était en vie, et c'était bien cette réalité qui importait, et pas cet étrange univers où ses joues et ses mains étaient barbouillées du sang de ses propres enfants. Brutalement, Ariane se retrouvait face à la véracité de cette douleur qui s'amplifiait petit à petit, minute après minute. Il n'y avait aucune échappatoire, aucune porte de sortie sur un monde qui promettait d'être merveilleux ; quoi que l'on dise, la mort n'était pas un cadeau.
Et Ariane se souvient. Elle se souvient de ces soirées d'été où elle regardait la télévision avec Patty qui s'esclaffait de bon cœur, de ces thés glacés qu'elle préparait et que ses filles prétendaient aimer alors qu'ils étaient tout bonnement écoeurants. Elle se souvient des remarques acerbes et de la force de sa fille aînée, de l'innocence de sa cadette. Elle se souvient de tout ce qu'elle aurait aimé dire ou faire. Elle se souvient, brutalement, que Patty est morte. Elle se souvient que sa vie vient de prendre un tournant qui lui soulève l'estomac, et que ses bras soutiennent cette jeune existence qui, petit à petit, s'éteint.

Mais Ariane n'voyait pas ça – elle ne voyait rien de plus qu'une gamine qu'elle devait sauver. Une gosse qu'elle n'avait pas le droit d'abandonner. Sa fille, son enfant, sa chair et son sang ; et c'était con de se dire ça, c'était idiot mais c'était ce qui la raccrochait encore à l'espérance. Rose était forte. Rose allait résister ; s'ils trouvaient un docteur à temps, alors peut-être que tout n'était pas perdu. Lorsque Silas et Ariane franchirent les fortifications par l'entrée dérobée, après s'être assurés qu'aucun des agresseurs ne les attendait au tournant, ils se mirent à errer dans le camp, évitant dès qu'ils le pouvaient de croiser ceux qu'ils cherchaient à fuir. Serrant contre elle sa petite fille, Ariane accéléra l'allure en apercevant la chevelure blonde de Kara – qu'elle reconnut aussitôt, l'adrénaline lui donnant l'impulsion nécessaire pour se rapprocher. « Kara » gémit-elle lorsqu'elle se présenta dans son dos, suffisamment proche pour se faire entendre – pas assez pour lui montrer l'ampleur des dégâts et le visage amoché de l'enfant qui ne pleurait plus, « Kara.. faut qu'tu m'aides, Rose a été.. » Ariane s'arrêta un instant, considéra l'homme qui se trouvait auprès de Kara et qu'elle ne reconnut pas ; mais l'idée la traversa, et elle n'en eut aussitôt cure « elle a été mordue. » révéla-t-elle, la voix tremblante ; elle voulait aider, elle voulait faire quelque chose – mais elle ne savait pas faire et elle avait peur de faire. « Je t'en supplie, je t'en prie, je..je t'en supplie, Kara, je t'en supplie » aide-la.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: (int. 2+ kara, silas), smoke and mirrors.   Dim 4 Juin - 13:54

Every scar is a story.
intrigue 2 : ariane prewett, kara winfield et silas castellanos.

Retourner jusqu’à Lafayette après ce qu’ils avaient vu à l’intérieur, retourner vers ce qu’ils avaient fui, c’était une mauvaise idée. Encore. Une de plus contre laquelle il ne disait rien Silas, tout comme il n’avait rien dit face à une Ariane qui lui avait hurlé dessus quelques minutes plus tôt, quand bien même il n’y était, évidemment pour rien. Ça ne servait à rien de retourner à Lafayette, d’implorer les médecins de faire quelque chose pour sauver Rose, la triste réalité des choses, c’était qu’il n’y avait plus rien à faire. A présent Silas, il n’avait même plus la force de se dire qu’il avait eu raison, qu’ils n’auraient jamais dû s’attarder à Lafayette comme ils l’avaient fait, qu’ils auraient mieux fait de rester ensemble, de veiller sur Patty et sur Rose, au lieu de promener dans les rues du camp à la recherche de réponses qu’ils n’avaient même pas véritablement obtenues, avant de fuir. Il aurait voulu avoir tort, il aurait voulu qu’ils arrivent plus tôt que rien n’arrive à Patty, ni à Rose. Il aurait voulu qu’Ariane ait raison, le jour où elle avait promis qu’il pouvait se risquait à s’attacher à elle, à Patty, à Rose, comme s’il s’agissait de sa propre famille, parce qu’elles, il ne les perdrait pas. Il aurait voulu qu’Ariane, elle n’ait jamais à connaitre la peine qui lui déchirait encore les entrailles, quand il repensait à sa femme et à sa fille, alors que les moments qui l’avait séparé d’elle continuait de se jouer inlassablement dans sa tête. Il aurait voulu être capable de protéger Ariane, Patty, Rose, mieux qu’il avait protégé sa femme et sa fille. Mais c’était trop tard, c’était fini et qu’elle tente le tout pour le tout, ça n’allait rien changer : Patty était morte. Rose était condamnée et maintenant, il se rappelait d’à quel point il détestait ce monde.

Il aurait voulu crever un million de fois, quand il avait perdu sa famille. Il avait voulu abandonner une bonne fois pour toute, que ça s’arrête enfin, que la douleur s’en aille avec tout le reste. Il avait cru que jamais il ne trouverait une bonne raison de survivre dans ce monde. Mais il avait croisé la route d’Ariane, il l’avait rencontrée en même temps qu’il avait rencontré Rose et cette gamine, elle avait réussi à le faire sourire, malgré le malheur qui le hantait. Ariane, elle lui avait offert une raison de se battre. Il était encore là grâce à elle, grâce à Rose aussi ou même à Patty, qui à force d’essayer de comprendre ce qui n’allait pas dans sa vie, à lui poser des questions auxquelles il n’avait pas envie de répondre, avait probablement su toucher quelque chose à fond de ses tripes, pour qu’un soir, il décide de tout raconter à Ariane. Il avait survécu grâce aux trois Prewett et maintenant, y avait plus qu’Ariane et il ne savait pas s’il serait suffisant pour lui donner la force de continuer. Elle avait perdu sa fille aînée et elle se battait pour une cause perdue. Il l’avait suivie, sans un mot jusqu’au camp. Il n’avait pas la force de dire quoi que ce soit, même en face de la blonde à qui elle demandait de l’aide. A quoi bon ? Qu’il se disait pourtant. Cette fille allait perdre son temps si elle acceptait d’aider, alors que, comme toutes les autres personnes de ce camp, elle ferait mieux de se barrer pour sauver sa vie. Tout ce qu’il pouvait faire lui, c’était garder l’arme qu’il avait piquée à l’un des types qui avait attaqué le camp, à portée de main, histoire de pouvoir tirer si ça devenait nécessaire, et farder un œil attentif sur Rose, qu’elle ne se réveille pas pour essayer de bouffer sa mère qui la tenait dans ses bras, parce qu’il ne perdrait pas Ariane. Pas ce soir, pas demain, jamais.
Revenir en haut Aller en bas
 

(int. 2+ kara, silas), smoke and mirrors.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: What happened and what's going on. :: dead things :: les rps :: rps abandonnés-
Sauter vers: