AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Evalia ◊ Clubbed to Death

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 1 Mai - 18:14

Evalia “ Eva ” Costello
J'entends la force des gens. — Je prends la vie comme je sens.
The Day Will Come When You Won't Be
nom : Costello, celui de sa mère, de son frère jumeau, de son oncle revenu de nulle part aussi. Celui qu'elle a toujours porté et qui lui rappelle d'où elle vient. prénom : Evalia, elle est passée à un cheveu du " Maria traditionnel " et ce n'est pas pour lui déplaire. Cependant tout le monde l'appelle Eva, ce diminutif lui permettant déjà de se fondre un peu plus dans la masse. âge : Vingt-sept ans déjà. Elle n'arrive toujours pas à s'approprier cet âge d'adulte. date et lieu de naissance : Le 5 mai 1989 à Los Angeles aux Etats-Unis. Une trentaine de minutes après Absalon. nationalité : Américaine. Nationalité obtenue de droit à sa naissance. origines : Issue de l'union d'un riche homme américain et de sa domestique mexicaine. Elle n'y a tout compte fait jamais mis les pieds, non pas que cela lui manque, mais elle s'imagine que certaines choses auraient été plus simples en retournant vivre auprès de ses racines. situation civile : Mère célibataire. Evidemment cet enfant à un père mais elle tait son véritable nom. Pour le protéger de ses responsabilités mais aussi parce que depuis le temps il est sûrement mort. orientation sexuelle : Hétérosexuelle, cela a toujours été clair pour elle. ancien métier : Professionnelle des petits boulots dans le domaine des services. Vendeuse, serveuse, caissière, elle a même travaillé un certain temps en tant que mécanicienne. ancien lieu d'habitation : Chicago est la dernière en date. La ville où elle est peut-être restée le plus longtemps finalement. C'est qu'entre son enfance vagabonde et l'apocalypse, elle avait fini par obtenir une certaine stabilité de vie. camp actuel : Lafayette, elle ne s'y sent pas à l'aise, ne l'aime pas en de nombreux points mais elle s'en contente faute de mieux pour survivre. groupe : Not fade away crédits : The100Daily 

just survive somehow.

(001), Son enfance a été laborieuse en plusieurs points mais l'année de ses six ans a sûrement été la pire. En proie à un père adoptif des plus violents, Evalia et Absalon ont sévèrement été amochés. Eva en garde d'ailleurs encore aujourd'hui des traces. Cicatrices qu'elle fait passer pour des incidents éparses depuis l'apocalypse. C'est qu'elle n'aime pas beaucoup en parler. (002), Absalon est bien plus que son frère, bien plus que son jumeau. C'est tantôt son pilier, tantôt son bouclier, tantôt les deux à la fois. Elle était toujours agacée lorsqu'il lui faisait la morale. Elle trouvait qu'il jouait au grand et au plus intelligent que tout le monde. Sauf qu'il avait raison sur de nombreux points, qu'il a toujours répondu présent quand elle en avait besoin et qu'aujourd'hui il lui manque terriblement. (003), Si Eva est si attachée à son frère c'est parce qu'elle n'a jamais eu de parents. Ou plutôt elle en a eu des dizaines, tous plus horribles, irresponsables et éphémères les uns des autres. Elle ne garde malheureusement que trop peu de souvenirs de sa véritable mère. Son père biologique, elle ne l'a jamais pris en considération. (004), Un beau jour, c'est son oncle Hector qui a fait irruption dans sa vie. Et à partir de là tout a été très différent. Enfin un peu de stabilité et d'amour. Cet homme est devenu son père bien malgré elle. L'adolescence n'a pas épargné leur relation mais au fond d'elle c'était déjà décidé. Hector serait son père. Il le reste encore à ses yeux même si depuis plusieurs mois il a disparu de sa vie. (005), Finalement ce que sa mère lui a légué hormis sa peau basanée c'est cette langue natale et les bases de la culture mexicaine. Son frère a entretenu les traditions comme il pouvait tandis qu'Evalia s'efforçait de gommer cet accent espagnol en grandissant. Parler une seconde langue est un atout pour tout le monde sauf une enfant dans sa situation. Elle détestait être montrée du doigt pour cela alors qu'elle travaillait dur pour parler correctement l'anglais. L'heure de la rébellion venue, Eva a abandonné ses manies et a priori. Enfin elle a accepté sa différence et n'a plus vraiment fait attention à cet accent. Après tout l'espagnol coule dans ses veines depuis longtemps et a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui. (006), Justement, suite à cette phase d'acceptation, Eva s'était construite et s'assumait enfin. Cette version d'elle-même lui permettait de mieux vivre au quotidien et de ne plus s’attarder sur des subtilités. Elle s'est forgée un caractère, un groupe d'amis, une place dans la société. Place qui a été réduite à néant lors de son arrivée au camp Lafayette. Elle devait repartir de rien, tout reconstruire, réinvestir autant de temps si ce n’est plus que la première fois pour s'en sortir. Et dans cet exercice, son ego en a pris un certain coup. (007), Si Evalia se revendique mécanicienne, alors Absalon détient un statut plus que professionnel. C'est lui qui lui a enseigné les rudiments. Les nombreuses heures passées ensemble les mains dans le cambouis n'a fait qu'accentuer leur rapprochement. (008), Elle a pris du temps à connaître le camp mais ses tentatives ont été payantes. C'est ainsi qu'elle a eu connaissance de la brèche, avec un peu de recherches et de bons contacts. Depuis ce jour elle use et abuse de ce passage si unique. C'est ainsi qu'elle a fait la rencontre de Matthew, qu'ils ont sympathisé, qu'ils ont franchi les limites de l'amitié et qu'elle s'est retrouvée enceinte. Ils auraient dû prendre plus de précautions, elle aurait dû lui dire qu'il était le père. Mais cet enfant était une entrave à leurs libertés respectives alors Eva a préféré ne rien dire. (009), Evalia refuse de l'admettre, pourtant elle est en dépression aggravée depuis février 2017. Son comportement s'explique par le simple fait qu'elle ne veut recevoir l'aide de personne. Les causes de son état sont quant à elles multiples. Le départ d'Hector, puis d'Absalon, son accouchement, cette culpabilité de ne pas aimer son enfant comme il se doit, cette prison qui l'étouffe un peu plus chaque jour et la peur constante de cette Milice sans foi ni loi. Elle ne voit aucune échappatoire à sa situation et ne sait plus à quoi se raccrocher pour continuer de survivre. (010), Elle ne le sait pas et n'oserait l'imaginer dans ses pires cauchemars mais elle est épiée par la Milice depuis les agissements de son oncle et son frère. En vérité ils n'attendent qu'une erreur de sa part, qu'une action douteuse pour lui faire payer pour toute la famille. Ses racines mexicaines ne reviennent pas à pas mal de miliciens et les attaques au détour d'une ruelle n’attendent que le moment opportun pour s'appliquer.
we are the walking dead.
lafayette, louisiane, qu'en pense votre personnage ?

Lafayette, ça a été une chance avant de devenir un cauchemar. Evalia y est arrivée en famille alors que le camp était encore en phase de finitions. Ils ont aidé pour consolider les fortifications. Certaines soudures pour assurer l'imperméabilité, c'est grâce à elle. Cette fourmilière géante, elle a appris à la connaître jusque dans les moindres recoins et elle s'est sentie chez elle pendant quelques temps. Le retour à la réalité a été une gifle douloureuse. Désormais on ne lui permettait plus de vivre, on la laissait seulement survivre et cette nouvelle lui a semblé particulièrement amère.

Elle n'a pas arrêté pour autant de rendre service, constamment, tout le temps. Elle a besoin d'avoir les mains occupées, les méninges en surchauffe et les yeux dirigés vers autre chose que le Conseil et la Milice. La plupart du temps elle assure divers travaux de réparation et d'entretien du camp. D'ailleurs sa grossesse ne l'a pas freinée dans ses efforts pour se rendre utile. Si Kara et Absalon n'avaient pas insisté autant pour lui faire ralentir le rythme elle serait sûrement dans un état de fatigue avancé.

Sauf qu'aujourd'hui elle est surtout dans une profonde dépression et son comportement vis à vis de Lafayette en pâtit sérieusement. C'est qu'Eva elle n'est pas du genre à aimer les menteurs et depuis le " départ précipité " d'Absalon elle ne s'y sent plus à sa place. Son unique raison de rester dans cette prison est la présence de Kara à ses côtés, et celle de sa fille aussi.

ALDAR. Marie
ft. Lindsey Morgan scénario d'Absalon

âge : 19 ans fuseau horaire : France fréquence de connexion : Tous les jours, qu'il fasse beau ou qu'il pleuve. où avez vous connu le forum : Il traîne dans mes favoris depuis plusieurs semaines. avis & suggestions : Tout est parfait à mes yeux, sinon je ne viendrai pas m'installer par ici. votre mot de la fin : Hâte de RP avec vous!


Dernière édition par Evalia Costello* le Lun 1 Mai - 23:36, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 1 Mai - 18:15

dead man walking.
Today, let's make our promises for tomorrow
avant l'apocalypse

05/05/1989 Naissance d'Evalia et d'Absalon Costello à Los Angeles. 1993 Décès de leur " père ". Leur mère est ramenée à la frontière par les services de l'immigration. Eux sont pris en charge par les services sociaux. 1995 Arrivée à Chicago au sein d'une énième famille adoptive. Le nouveau père se révèle être particulièrement violent. Eva et Abe subissent de nombreuses sévices pendant un peu plus d'un an avant d'être évacués de cet enfer par les services sociaux. 1997 Hector Costello retrouve enfin la trace de son neveu et sa nièce. Il finit par les adopter officiellement. 2016 Road-trip en famille, le début de la fin.

après l'apocalypse

2016 Arrivée miraculeuse à Lafayette. La petite famille rejoint le camp fortifié. novembre 2016 Expulsion d'Hector Costello de Lafayette suite à un vol de médicaments. (n°10) février 2017 Naissance de Luna, fille d'Evalia. février 2017 Départ (expulsion) d'Absalon Costello du camp.

délaissés
vagabondage - 1995

Evalia étouffait. Le jour, la nuit, en Californie ou dans l'Illinois. Elle n'était pas bien grande la gamine mais déjà si effrayée, si timide, si perdue dans ce monde. L'innocence enfantine l'avait quittée depuis déjà bien longtemps. Alors, elle s'était enfermée dans ce mutisme pour se protéger des autres lorsque Absalon prenait déjà les coups pour elle. Ils avaient le même âge et pourtant, Eva avait endossé le rôle de la benjamine - simplement. Elle lui devait sûrement la vie, à cet enfant la dépassant uniquement de quelques centimètres. Parce que les adultes n'étaient plus là pour eux, peut-être n'avaient-ils jamais été de leur côté? Evalia avait cette désagréable sensation de n'avoir jamais détenu son destin entre ses mains. Dépendante chaque jour d'une nouvelle personne, dépendante de la bonne volonté des grandes personnes. Et puis, elle se cachait, dissimulait cet accent espagnol et cet anglais incertain, cette langue qui n'était définitivement pas la sienne. Son existence étant déjà assez laborieuse, Eva avait-elle vraiment besoin de recevoir tant de brimades? Elle n'était malgré tout pas l'enfant la plus malheureuse, ayant appris à se contenter de peu, où le simple fait d'être aux côtés de son frère représentait déjà beaucoup pour elle. La période des efforts, pour s'intégrer, s'adapter à chaque nouveau foyer où elle mettait les pieds lui parut particulièrement longue. A la fin elle ne prenait même plus le temps de vider son sac à dos, préférant tout garder sur ses épaules. Stigmatisée alors qu'elle avait toujours voulu bien faire, personne ne lui offrit l'issue avant que la situation ne devienne trop brutale.

◊ Six ans qu'ils avaient lorsque les services sociaux les ont récupérés dans un état déplorable. Personne n'avait posé de questions, personne n'avait osé accuser le rare couple respectable de ce quartier de Chicago. Les gamins étaient détruits physiquement et leur peau basanée ne devait pas y être pour rien. En effet, il est bien connu que ces orphelins là sont des bagarreurs, des terreurs, des ombres martyrisant leurs gentils camarades. En vérité, aucun enfant de leur classe n'avait souffert de leur présence, Eva avait même quelques amis. Non personne n'avait voulu parler parce qu'il était plus facile de nier et que si les parents avaient jugé bon de leur coller quelques tartes c'est qu'ils avaient leurs raisons. Mais les claques du père n'avaient été que les prémices des coups, divers, variés, toujours douloureux, toujours destructeurs. Combien d’œil au beurre noire, de traumatismes crâniens et de traces en tout genre sur leurs peaux d'enfants? « Vous êtes bien silencieux tous les deux. — Le regard de l'assistante sociale croisa le regard dépité d'Evalia dans le rétroviseur. Elle était jeune mais loin d'être imbécile. — On va où? — C'était toujours Absalon qui parlait, s'exprimant pour deux. — Dans un foyer de Chicago. Vous verrez vous serez bien là-bas. — Ce sourire était-il forcé ou sincère? Parce que cette femme ne devait pas bien réaliser l'enfer qu'ils venaient de vivre depuis une bonne dizaine de mois. Les médecins à l'hôpital avaient été clairs, à eux deux, les enfants Costello comptabilisaient pas moins d'une dizaine de fractures qui auraient nécessitées des soins plus approfondis. — On reste ensemble Eva. — Murmura Absalon à l'oreille de sa sœur, cette dernière ayant la tête posée sur son épaule. Rester ensemble c'était le plus important. — Oui. »

renaissance
costello's family - 2005

« T'es encore sous ma responsabilité Eva! Tu peux pas sécher les cours comme ça, faire le mur et traîner où il ne faut pas! » Hector avait plus d'une bonne raison pour être en colère. Vraiment. Même l'Evalia d'aujourd'hui le reconnaîtrait. Mais voilà, pour l'adolescente il n'était pas son père et elle, elle se sentait déjà si grande pour agir comme bon lui plaisait qu'elle ne supportait pas ses remontrances. La vie était injuste alors cette liberté elle la désirait plus que tout. Et pourtant c'était grâce à lui qu'elle avait enfin une vie stable, avec Absalon, l'espoir d'un avenir. Oncle Hector était arrivé dans leur vie lorsque les jumeaux avaient huit ans. Venu de nulle part, le contact avec du sang mexicain avait revigoré Eva. Par chance il était aux Etats-Unis pour les adopter et autant dire que les deux enfants n'y ont pas crû avant longtemps.

Ayant enfin tous les ingrédients pour devenir une enfant épanouie, Evalia changea cependant du tout au tout à l'adolescence. Elle était à bout et sa révolte fut aussi violente que les injures subies ces dernières années. Puisqu'ils la prenaient tous pour une délinquante avec ses origines hispaniques, qu'elle était toujours la première accusée en cas d'incidents à l'école, puisque c'était une fille dont le destin tragique était déjà écrit d'avance alors elle leur prouverait qu'ils étaient loin de la vérité. Elle aurait pu se battre contre ces accusations, montrer qu'ils avaient torts sauf que les attaques l'avaient déjà trop blessée. Quitte à ce qu'on la condamne au quotidien pour ce qu'elle était alors autant leur donner raison, mieux, les surprendre et les effrayer. Au moins la prochaine fois qu'on l'embêterait, l'attaque serait justifiée et elle se sentirait ainsi plus légitime à se défendre. Evalia pourrait enfin s'assumer, le menton relevé et le regard haut.

« Tu me fatigues Eva. Tu peux pas passer une journée sans te foutre dans la merde pas vrai? » Absalon lui tapait sérieusement sur le système avec ses remarques sanglantes et son dédain habituel. Il se croît grand et responsable. Ou plutôt il se croit plus responsable que sa sœur et ça elle ne le supporte pas parce qu'ils ont tout simplement le même âge et qu'elle est encore et toujours reléguée au statut de petite sœur. Ce qu'elle n'est pas, certainement pas. Il refuse de le voir son frère, il ne veut pas le voir mais elle grandit et flirter avec des garçons, faire des bêtises d'ado, tester ses limites c'est ce qui se passe dans l'ordre des choses. Alors certes d'habitude ces individus ont des parents pour les remettre dans le droit chemin sauf qu'Eva elle n'a pas de parents. Et si Absalon s'imagine devoir reprendre le rôle du père, il se met le doigt dans l’œil parce qu'Hector veille déjà à la réprimander suffisamment pour son insubordination. Alors oui, son frère elle l'aime, oui son frère c'est tout ce qu'elle a mais est-ce une raison pour rester dans l'ombre du plus grand éternellement?

adaptation
apocalypse - 2016

Cet endroit n'était pas si détestable qu'en disait les rumeurs. Evalia avait un lit, de quoi se nourrir, la possibilité de prendre une douche chaude, tout ce qu'il lui fallait pour vivre. Peut-être que la classe aisée fraîchement débarquée dans le camp avait l'impression de retourner au Moyen-Age, loin de leur confort de riches... Sûrement même. Alors oui de nombreuses choses manquaient à la jeune femme tel les moyens de communication et le fait de pouvoir conduire des heures sans regarder autre chose que le bout de la route sur l'horizon, contraintes auxquelles s'ajoutait cette impossibilité à assouvir ses envies de voyages. Eva n'en restait pas moins satisfaite de sa situation. La gamine qui avait appris à se contenter de peu en avait fait son credo. Abandonnant les études après un simple semestre - trop cher, trop désintéressant, trop de temps perdu - elle avait enchaîné les petits boulots dans Chicago pendant plusieurs années. Et ce jusqu'à obtenir il y a de ça quelques mois un emploi de mécanicienne dans un garage à la périphérie de la ville. Les journées étaient interminables mais avaient le mérite d'être bien remplies. L'ennui avait définitivement disparu de son quotidien. Aujourd'hui ce quotidien s'avérait être bien différent. Il fallait suivre des règles, reléguer sa liberté en échange de sa sécurité, un compromis qui ne lui avait pas semblé si cher payé au final. Tout n'était pas parfait malgré tout, parce qu'ils étaient destinés à survivre ou devenir des êtres à la chair putride et dénués de vie. La menace était arrivée de nulle part et s'était répandue à une vitesse folle. L'espèce humaine venait de trouver un maillon supplémentaire à la chaîne alimentaire et l'Homme était dorénavant une proie avant d'être un prédateur. L'ennemi avait été identifié sans aucune difficulté, alors pourquoi les Hommes n'ont-ils rien fait? Pourquoi n'ont-ils pas choisi de s'allier pour se battre, ensemble, espèce contre espèce?

Cette déception passée, Eva s'était acclimatée à la vie à Lafayette. Comprenant progressivement que le règlement appliqué était une entrave à la liberté, elle n'avait pas la force de se rebeller. Tout du moins pas ouvertement. Elle résidait malgré tout un dans un lieu sûr et ce en compagnie de son frère et son oncle, et ça ça valait tous les sacrifices du monde. Et puis il y avait Kara aussi. C'est qu'aucun lit ne pouvait être laissé vide alors la jeune femme avait rejoint la famille Costello et faisait à présent partie intégrante de la maisonnée. Les tensions des premières secondes entre les deux femmes avaient rapidement laissées place à une très bonne entente. Evalia oserait même dire qu'elles sont amies à quiconque lui demanderait de définir sa relation avec la blonde.

Pour répondre à ce besoin de se dégourdir les jambes, Evalia avait trouvé une excellente parade. Une brèche de rien du tout, dissimulée avec soin par ceux la connaissant. Et la Costello faisait partie de ceux-là. Sa première fois à l'extérieur de l'enceinte du camp l'avait apeurée plus qu'autre chose. Peur de se faire prendre, peur de se faire attaquer, peur de mourir, pire, la peur d'être renvoyée par le Conseil de Lafayette. Sauf que les sensations s'étaient révélées libératrices et quelques jours plus tard elle avait réitéré son escapade. C'est par cette voie qu'elle fit les rencontres les plus intéressantes et utiles pour sa survie. C’est aussi au fil de son manège incessant que des sentiments naquirent à l'encontre d'un homme. Un gars qui survivait dans le monde infesté, un gars qui ne connaissait pas le confort du camp mais qui semblait satisfait de sa situation. Des regards, quelques mots échangés, des conseils et puis des escapades à l'extérieur qui pouvaient durer des heures entières. Eva ne se souvient plus quand est-ce qu'ils ont franchi la limite de l'inconnu, encore moins celle de l'amitié. Elle sait seulement que les instants en la compagnie de Matthew étaient les plus intenses et joyeux depuis longtemps. Jusqu'à ce qu'il parte. Son projet était noble - retrouver sa sœur - mais oh combien en décalage avec ce qui aurait pu lui tomber dessus. Parce qu'il allait être père et qu'Evalia détestait plus que tout ce sentiment d'abandon. Elle ne pouvait pas rester seule pour affronter cet être ayant pris refuge dans son ventre. Elle aurait pu en vouloir Matthew pour les conséquences de leurs actes sauf que son esprit était trop concentré sur le fait qu'elle devrait affronter sa seule. Qu'elle devrait se débrouiller avec ce monstre qu'elle n'avait jamais désiré. Et le pire c'est que c'est elle qui en avait décidé ainsi - cacher la vérité à Matthew, lui dire qu'il n'était pas le père, que c'était un autre, la plus grande erreur de sa vie.

échec
solitude - 2017

« Vous êtes sûre que vous ne voulez pas prévenir le père?Puisque je vous dis qu'il est mort merde! — Laissa échapper Evalia entre ses dents serrées par la douleur du début du travail. Vous êtes certaine que-Kara! Argh! Dit à ces imbéciles de la fermer s'il-te-plaît. » Elle avait redouté ce moment et voilà qu'elle ne pouvait plus faire marche arrière. Tout comme Matt n'avait pas été mis au courant de sa paternité, lorsque la question avait été récurrente, Evalia avait jeté son dévolu sur ce gars, mort en mission il y a quelques semaines. Un mec bien, avec qui elle avait passé pas mal de temps - l'illusion parfaite.

C'est une femme perdue et seule qui mit au monde cet enfant, une petite fille magnifique aux yeux de tous excepté sa génitrice. Cette gamine l'avait empêchée de vivre et travailler durant ces derniers mois, cette gamine arrivait au pire moment de sa vie. Parce qu'elle n'avait jamais revu Matthew. Parce que Hector n'était plus là. Absalon n'était plus là. Et que sa vie avait perdue toute saveur. Dépression aggravée lui ont diagnostiqué les médecins du camp. Et c'est à partir de ce jour qu'elle réalisa enfin ce qui l'insupportait le plus dans cette prison à ciel ouvert. L’horreur de ne plus être détentrice de son destin, une fois de plus. Une fois de trop.

« Il y a quelqu'un? — Evalia était certaine d’avoir entendu une fenêtre claquée. Elle sentait une présence dans la maison et c'est son aiguille à tricoter dans la main qu'elle avait accueillit l’intrus. — C'est moi! Juste moi Eva. — La voix n'était que murmure mais la femme aurait pu la reconnaître entre mille. — A- Ab- Abe? Tu? » Et il surgit de sa cachette, tel un fantôme tel un mirage. Ce n'est qu'après s'être lovée dans ses bras et avoir reconnu son odeur mêlée à celles de l'extérieur qu'elle sut que c'était définitivement lui. Elle s'était promise de la frapper, pour l'avoir laissée seule mais elle n'en trouva pas la force. « Ils ont voulu me faire croire que t'étais parti. Je les déteste, je peux pas rester ici.Eva, c'est trop dangereux à l'extérieur. Avec ton enfant, c'est trop risqué. Il s'appelle comment en fait?C'est une fille et elle a pas de prénom. Ecoute! Il nous faut un plan! Il- — Le regard de son frère voulait tout dire. Comment avait-elle pu ne pas donner de nom à sa fille? Comment? — Tu devrais l'appeler Luna. C’est joli Luna. »


Dernière édition par Evalia Costello le Mar 9 Mai - 13:42, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 1 Mai - 18:49

Bienvenue dans le coin ! :lilheart:
Moult courage pour cette compétition et très bon choix de pv. :cute:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : evangeline lilly
▴ inscrit le : 23/02/2017
▴ messages : 1038
▴ multi-comptes : Ivy Albrizio
▴ points : 2783
▴ sac : ▬ un stylo ▬ un carnet ▬ mon glock 19 ▬ mon couteau de combat ▬une bouteille d'eau ▬ une trousse de premiers secours ▬ un pot de beurre de cacahuètes entamé ▬ un talisman ayant appartenu à ma grand-mère ▬ une lampe de poche ▬ un couteau-suisse ▬ une polaire ▬ un foulard ▬
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 1 Mai - 19:46

Bienvenue à toi avec ce super choix de perso :lilheart: :lilheart: !! Je te félicite d'avoir cédé à la tentation !  :radis:
Bonne rédaction !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 1 Mai - 19:48

ENCORE UNE COPIIIIIIIIIIIIIIIINE :brille: :brille: :brille: :brille: :(oo): :flirt: :kissou: :kissou: :kissou: :kissou: :kissou: :kissou: :kissou: :brille: :(oo): :lov: :lov: :géé: bienvenuuuue :haa:
bonne chance pour ta fiche :cute: :lilheart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 1 Mai - 21:35

Merci beaucoup à tous les trois d'être passé par là. Ça fait toujours plaisir de recevoir des encouragements. :lilheart: :lilheart: :lilheart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Hugh Dancy
▴ inscrit le : 24/02/2017
▴ messages : 840
▴ multi-comptes : Samuel, le horseman & Ash, le gourou
▴ points : 1375
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 1 Mai - 21:46

EVA !!!!!! :red: :red: :red: :red: :red: :lilheart: :sex: :sex: :lit: :lit: :calin: :calin: :love: :love: :calinchou: :calinchou: :bloup: :bloup: :crazylove: :crazylove:
Mais non il est bien vivant le papa :lunettes: :lunettes:
Super choix de scénario évidemment, hâte de lire ta fiche en tout cas, j'aime déjà beaucoup le début :popcorn:

_________________
+ the fairytale got twisted and decayed +
▴  Being stuck in a world where you don't belong, half awake, half asleep. Is There a Worse Nightmare Than Waking Up Into REALITY?▴
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 1 Mai - 23:04

OUIIII - enfin il reste plus qu'à le prouver.   :hihi:
Merci beaucoup pour ton message, la suite arrive bientôt! :luv:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Erika Linder
▴ inscrit le : 25/03/2017
▴ messages : 274
▴ multi-comptes : Shawn Cayson
▴ points : 1086
▴ sac : Une gourde amochée mais toujours remplie ; un poignard acéré et un Colt M1911 parce qu'on ne peut vivre sans arme dans ce monde ; quelques pansements et bandages au cas où ; une écharpe chaleureuse qui m'est précieuse
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 1 Mai - 23:44

Bienvenue :murphy:
Bon courage pour ta fiche, et surtout bon courage pour la compétition de ce superbe scénario :titcoeur: J'espère que tu te plairas parmi nous :lèche:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Mar 2 Mai - 0:06

Merci beaucoup pour tes encouragements. :hearteyes:

@Rue Kingsley a écrit:
J'espère que tu te plairas parmi nous :lèche:

Je n'en doute pas! :bg:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Mar 2 Mai - 0:08

Tu as finis par craquer :hihi: Bienvenue parmi nous alors et bon courage pour ta fiche ! :luv:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2744
▴ points : 4577
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Mar 2 Mai - 11:14

MA FRANGINE D'AMOUR :flirt: :flirt: :brille: :heartie: :luv: :foulove: :hearteyes: :bave: :cute: :hii: :cloud: :heeart: :calinou: :luuv: :calin: :sisi: :crazylove: :rainbow: I love you :brille: :flirty: :keur: :héé: :hihi: :lov: :ananas: :ange: :hug: :red: :red: :heartie: :titcoeur: :lilheart: :hii: :foulove: :bave: :luv: :hearteyes: :cute:

Bienvenue sur le forum :heartie: :heartie: :hii: Bonne chance pour ta fiche et pour la compétition du coup :brille: :brille: :brille: si tu as des questions, n'hésite surtout pas :hearteyes: :hearteyes: :hearteyes:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Mar 2 Mai - 11:38

Oui je suis faible Randy :hihi:
LE FRANGIN !!! :lilheart: :lilheart: :lilheart: J'espère réussir à faire honneur à ce sublime scénario :angel:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Mar 2 Mai - 13:57

MA NIECE JTM TROP :gaa: I love you bienvenue sur le forum, merci de tenter le scénario de la plus belle, la plus canon des Costello (a) BON COURAGE POUR TA FICHE, JTM DEJA :gaa: I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Mer 3 Mai - 22:09

Bienvenue sur le forum :flirt:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 380
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 2932
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Jeu 4 Mai - 21:58

Biiiienvenue **

Tu fais des heureux hihi ♥️

Bon courage pour ta fiche :creep:

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Dim 7 Mai - 14:07

Hector! Vivement qu'on se retrouve parce que partir comme ça du camp, c’est pas beau :siffle:
Merci Fiona et Demetrius d'être passé par ici :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Dim 7 Mai - 16:14

Bienvenue sur le forum ♥️
Bon courage pour le reste de ta fiche :colère: Elle est déjà bien avancé !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Lun 8 Mai - 17:16

excellent choix de scénario :héé:
bienvenue parmi nous & bon courage pour le reste de ta fiche :cute: :lilheart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Mar 9 Mai - 13:45

Merci beaucoup à tous les deux pour votre message :lilheart: :lilheart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2744
▴ points : 4577
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Mer 10 Mai - 10:56



validation, validation
t'es beau, t'es charmant, tu m'as l'air sincère
Hohoho, tu viens d'être validé(e) jeune sauterelle des îles, mais avant de passer aux hostilités, laisse-moi te dire une chose ou deux : c'est tout parfait :heartie: joteeeeeeem ma soeur :bave: :luv: :ange: .

Maintenant, laisse-nous t'abreuver avec ce tumblr de folie où tu retrouveras des gifs très très drôles (attention aux spoilers). Si ce n'est pas déjà fait, va jeter un coup d'oeil dans le bottin des avatars afin de vérifier si on ne t'a pas oublié au passage, puis tu pourras aller recenser ton rôle et ton habitation si ton personnage vit à Lafayette. Et pour que ton intégration se passe bien, va te créer une fiche de liens et, si l'envie t'en prend, une chronologie. Tu vas pouvoir également te renseigner sur la gestion de tes points et participer à un rp mission. Si tu veux, tu peux aussi aller créer un scénario ou des pré-liens afin d'aider de futurs intéressés dans la construction de leur personnage. Mais puisqu'un forum est là aussi pour te distraire un max, viens nous rejoindre dans le merveilleux flood et supporte-nous dans la promotion du forum (on te le rendra bien, avec un max de bisous et de love).

voilà, maintenant que tu es validé(e), tu peux venir faire la fête avec nous et n'oublie pas que les admins sont à ta disposition 24h/24 (et même 38h/24 si des offrandes sont faites). amuse-toi bien parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Evalia ◊ Clubbed to Death   Ven 12 Mai - 4:59

Avec un peu de retard, bienvenue parmi nous ! :heeart:
Tu as fait plus d'un heureux en prenant ce personnage je crois. hehe :smile:
Jolie plume au passage, au plaisir de te lire sur le reste du forum. :pipou:
Revenir en haut Aller en bas
 

Evalia ◊ Clubbed to Death

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [ 40k ] Renegade Militia et death korps of krieg
» Jeu de Rôle sur Death Note
» [40k-Death Guard] Les Oubliés du Terminus Est
» Death Smile II 360 - Subtilités???
» Chroniques des Death Vectors
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: What happened and what's going on. :: dead things :: vieilles fiches-
Sauter vers: