AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 no one's here to sleep (livia).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: no one's here to sleep (livia).   Ven 21 Avr - 19:36

livia castellanos
i can feel them coming for me
The Day Will Come When You Won't Be
nom : castellanos. prénom : livia. âge : vingt cinq ans. date et lieu de naissance : née le 10 août 1992, par une belle journée d'été, à scottdale en arizona. nationalité : américaine. origines : chiliennes par son père et américaines par sa mère. situation civile : célibataire, pas le temps pour ces choses là par les temps qui courent. orientation sexuelle : hétérosexuelle. ancien métier : bibliothécaire, elle avait commencé des études de lettres mais a finalement renoncé lorsqu'une place s'est libérée à la bibliothèque près de chez elle. elle avait envie de se lancer dans la vie active sans traîner de longues années d'étude derrière elle. ancien lieu d'habitation : elle vivait encore avec ses parents, à scottdale, en arizona.  elle avait déjà réfléchi plusieurs fois à prendre un petit appart pour elle seule,
mais elle n'avait jamais franchi le cap, ne voulant pas s'éloigner de sa famille. camp actuel : seule. groupe : rock in the road. crédits : écrire ici (alaska - avatar prédéfini fiche).  

just survive somehow.

(001), livia est fille unique, malgré le désir de ses parents d'avoir un second enfant, ils n'y sont jamais parvenu. c'est vrai qu'elle aurait bien aimé avoir un petit frère ou une petite sœur, mais au final, elle a trouvé des avantages a être fille unique. (002), étonnamment, livia a toujours était beaucoup plus proche de son père que de sa mère. elle a toujours pu se confier à lui plus qu'à sa mère, certainement parce qu'il la chouchoutait un peu trop, tandis que sa mère était un peu plus autoritaire. (003), livia avait commencé des études de lettres pour finalement s'apercevoir que ça ne lui convenait pas vraiment. elle a alors saisit une opportunité qui s'offrait à elle lorsque la place de bibliothécaire dans la bibliothèque près de chez elle s'est libérée. elle a toujours aimé lire, elle a toujours adoré la littérature et son métier la satisfaisait pleinement, elle adorait l'ambiance silencieuse de sa petite bibliothèque. (004), elle vivait avant l'épidémie dans une jolie petite maison, où elle a mené une enfance idéale, avec des parents qui l'aimaient plus que tout. elle n'a jamais été vraiment populaire et s'est toujours contenté de quelques amis, mais sur lesquels elle savait qu'elle pouvait compter. livia, ça a toujours été le genre à préférer la discrétion et les soirées en petit comité plutôt que de sortir faire la fête tous les soirs, comme les jeunes de son âge. (005), livia a toujours été une fille simple, honnête, attachante. le genre de personne à ne pas se prendre la tête, à vivre au jour le jour sans se poser trop de questions. elle a toujours été assez timide et réservée, préférant passer ses soirées au chaud avec un bon bouquin plutôt qu'en sortant avec ses amis, comme tous les jeunes de son âge. (006), elle avait un confort de vie plutôt correct, étant fille unique, elle n'avait jamais manqué de rien. l'apocalypse l'a totalement transformée, la rendant beaucoup plus indépendante et terre à terre. (007), elle a appris à se débrouiller, surtout lorsqu'elle fut séparée de son père et qu'elle vit sa mère se faire assassiner de sang froid devant ses yeux. cette perte l'a anéantie. c'est à ce moment qu'elle a pleinement pris conscience de l'enfer dans lequel elle était embarquée, dans lequel le monde entier était embarqué. (008), elle qui était autrefois émotive, très sensible est devenue beaucoup plus forte et déterminée.  toutes ces épreuves l'ont transformé en véritable jeune femme et ont fortement affirmé son caractère. (009), elle a appris à ne plus montrer ses émotions, ne plus dévoiler ses faiblesses afin de se préserver face à l'ennemi ; mais surtout : ne jamais faire confiance trop vite. elle se méfie beaucoup plus, de tout, de tout le monde ; et elle a bien raison, car rares sont les personnes bienveillantes à présent.(010), son caractère a énormément changé, elle est pratiquement à l'opposé de ce qu'elle était avant l'épidémie, mais s'il y a bien une chose qui n'a pas changé et qui ne changera jamais, c'est l'importance qu'elle accorde à la famille et la détermination dont elle témoigne pour retrouver son père.
we are the walking dead
lafayette, louisiane, qu'en pense votre personnage ?

Lafayette, un très grand campement qui se dit sécurisé. Livia ne croit plus à la sécurité. Elle vit désormais par ses propres moyens et malgré y avoir réfléchi à de nombreuses reprises, elle n'a jamais décidé de rejoindre le camp. Bien sûr, ça l'a tenté, plus d'une fois, elle et ses camarades de route. Ils finissaient par en avoir assez de lutter chaque jour pour trouver de quoi manger, de quoi boire, un endroit où dormir. De chaque jour devoir être armé avant de mettre ne serait-ce qu'un pied dehors, sous peine d'être mordu et d'y laisser la vie. De chaque jour avoir à faire couler le sang. Mais tous les trois, ils se protégeaient mutuellement. Bien sûr, leur refus pour rejoindre Lafayette est loin d'être définitif. Mais avant ça, Livia s'est promis de retrouver son père. Elle ne peut pas se permettre de l'abandonner, de renoncer. Une longue année s'est écoulée depuis la dernière fois où elle l'a vu, dans cette sinistre maison. Beaucoup auraient perdu espoir à sa place, imaginant le pire. Mais elle ne peut l'imaginer mort, c'est trop dur. Se retrouver orpheline, elle ne pourrait le supporter. Alors peut-être qu'une fois qu'elle l'aura retrouvé, elle rejoindra Lafayette. Peut-être qu'ils rejoindront tous les trois Lafayette pour enfin cesser de vivre dans la peur du lendemain.

Cependant, d'un côté, Livia trouve ça beaucoup trop beau pour être vrai. Vivre en sécurité, en étant nourri, logé, comme avant tout ça. Tout n'est jamais tout rose. Les personnes qui vivent à Lafayette depuis le début de l'épidémie sont coupés de l'extérieur. Ils ne savent pas réellement ce qui se trouve derrière ces murs. Et si un jour le camp s'effondre, ils mourront tous, ils n'auront jamais la chance de s'en sortir car ils auront mené une vie paisible et inconsciente. Ils ne vivent pas dans la réalité. Alors Livia espère de tout cœur pour ces gens que Lafayette perdurera aussi longtemps que possible. Et si un jour elle doit rejoindre ces personnes, elle aura au moins côtoyé le monde extérieur suffisamment longtemps pour pouvoir s'en sortir le jour où tout ça s'effondrera.


hornseeker louise.
ft. marie avgeropoulos scénario (sweet poison).

âge : dix sept. fuseau horaire : france. fréquence de connexion : plusieurs fois par semaine.  I love you  où avez vous connu le forum : sur les tops-sites  :luv:  avis & suggestions : non il est perf  :titcoeur: votre mot de la fin :  :perv:


Dernière édition par Livia Castellanos le Sam 22 Avr - 19:20, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Ven 21 Avr - 19:36

we all have our secrets
i can hear the drumming
01 novembre 2015
La nuit était tombée depuis plusieurs heures, le ciel était si noir et dénué d'étoiles qu'il présageait forcément quelque chose de mauvais. Livia était allongée, ne pouvant détourner ses yeux du ciel vide, qu'elle contemplait à travers son velux. Cela faisait des heures qu'elle était allongée, les yeux ouverts, et qu'elle ne parvenait pas à trouver le sommeil. Elle pensait trop. Elle pensait à l'attitude étrange que ses parents avaient à son égard ces derniers jours. Il semblait vouloir la protéger de quelque chose, mais elle n'arrivait pas à comprendre ce que c'était. Chaque matin, lorsqu'elle partait travailler, ils l'embrassaient chacun leur tour à plusieurs reprises en lui répétant de faire attention à elle. Ils semblaient ne pas vouloir la laisser partir. Ils parlaient souvent en chuchotant, et commençaient même à se disputer. Mais dès lors que Livia se rapprochait, ils se taisaient, et elle n'arrivait pas à saisir un seul mot de leur conversation. Ils n'allumaient plus la télévision. Elle qui tournait en boucle du matin au soir, habituellement. Cela faisait maintenant un mois que ça durait, et la jeune fille n'arrivait pas à comprendre pourquoi ses parents se comportaient de cette manière. Elle avait beau les questionner, ils détournaient toujours la conversation pour finir par changer de sujet.

07 novembre 2015
Ses soupçons allaient se confirmer. Livia rêvait. Pour la première fois depuis des semaines, elle avait trouvé le sommeil. Elle était plongée dans un profond sommeil où elle pensait à sa vie d'avant. Lorsqu'elle était encore petite, et que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. La vie à la maison devenait de plus en plus oppressante. Elle sentait que quelque chose se préparait, quelque chose d'énorme. Son rêve se mit à disparaître. Il s'effaçait, lentement, et elle tentait de le rattraper, en vain. Elle poussa des gémissements de mécontentement avant de réaliser que quelqu'un la secouait. Elle ouvrit les yeux et aperçut, grâce à la faible lumière des étoiles, son père, la mine inquiète. Elle se redressa aussitôt. « Il faut qu'on parte, Livia. Sil te plaît, ne pose pas de questions. » Elle ne le reconnaissait pas. D'ordinaire, ils étaient si complices, son père ne lui cachait jamais rien. Hors là, il ne lui parlait plus, elle le voyait du matin au soir avec une expression où se mêlait la peur et l'appréhension. Mais elle le connaissait, et elle savait qu'il ne valait mieux pas essayer d'obtenir des réponses maintenant. Alors elle se leva, et sans savoir pourquoi, quitta la maison où elle avait vécu toute sa vie.

24 novembre 2015
Le voyage était si long. Ils voyageaient depuis maintenant deux semaines, sans jamais s'arrêter. Livia avait compris. Le monde avait changé. La nuit dernière, elle avait vu. La chose de laquelle ses parents avaient voulu la préserver. Ils étaient passé dans une ruelle, sombre, en pleine nuit. Et là, la jeune femme avait aperçu un homme, courant à toute vitesse et se dirigeant dans une autre ruelle cul de sac. Il courait comme si sa vie en dépendait, en hurlant de toutes ses forces. Mais il fut bloqué au bout de la ruelle. Et là, le pire arriva. Une autre masse sombre, qui ressemblait à un homme elle aussi, mais qui titubait en grognant, s'approcha de lui. Alors, il se mit à le dévorer. Livia n'avait jamais vu ça. C'était atroce. L'homme hurla si fort qu'elle ne put regarder la scène une seconde de plus. Une voix à la radio avait parlé d'un camp de réfugiés en Louisiane. Alors, ils avaient tous été unanimes : il fallait y aller.

16 décembre 2015
Tout aurait pu se dérouler comme prévu. Ils avaient réussi à atteindre la Louisiane, après de nombreux changements de trajectoires. L'espoir les gagnait petit à petit lorsqu'ils s'approchaient du camp. Mais ils croisèrent leur chemin, et là, tout bascula. Livia fut confronté à la dure réalité, pour la première fois depuis l'apocalypse. C'était un soir comme les autres, un soir comme il s'en découlait chaque jour, lors de l’ascension des Castellanos vers leur destination finale. Ils avaient dressé un petit campement dans une forêt près de la route, où ils avaient allumé un petit feu pour se réchauffer. C'était la chose à ne pas faire. La fumée et la lumière provoquées par le feu attira un groupe d'hommes vers leur direction. Ils était six. Tous armés de couteaux, de haches, de revolvers. Tous avaient l'expression sauvage et bestiale. Ils ne réussirent pas à résister. Ils n'avaient pas d'armes et n'étaient pas de nature violente. Les parents de Livia avaient tenté une rébellion mais lorsqu'un des hommes pointa son arme sur leur tendre fille, ils comprirent qu'il fallait faire profil bas. Ils furent alors gardés en captivité, sans comprendre le réel objectif de ces hommes. Les torturer ? Les tuer ?

20 décembre 2015
Les Castellanos comprirent bien vite le petit jeu auquel leurs bourreaux voulaient se livrer. Depuis trois jours maintenant, ils étaient retenus prisonniers dans une sorte de maison en ruine, les mains liées et les yeux bandés. Ils étaient à peine nourris. Juste de quoi survivre. Des questions fusaient dans la tête de Livia lorsqu'un des hommes vint les détacher et les amener dans une autre pièce, où les six hommes étaient dressés en cercle, le regard animé par une sorte de joie malsaine. Un peu à l'écart, Livia remarqua qu'un septième homme les avait rejoint, mais ne semblait pas prendre part à ce qui allait se produire. Alors un des hommes pointa son arme sur la tête de Livia et un autre sur celle de sa mère. La jeune femme se mit à fermer les yeux de toutes ses forces pour empêcher les larmes de couler. Ils ne méritaient pas cela. Elle entendit une voix juste au dessus d'elle. « Choisis ! Ta femme ou ta fille ! Ou les deux mourront. » Alors les larmes ne purent s'empêcher de couler. Elle allait mourir. C'est donc comme cela que ça allait se terminer. Elle repensa à toute sa vie, son ancienne vie, à Scottdale, qu'elle regrettait désormais. Elle n'avait jamais pris conscience de la chance qu'elle avait. Ses pensées furent interrompues par un coup de feu. Elle n'avait pas eu mal. C'est donc à ça que ça ressemblait, de mourir ? Elle tenta d'ouvrir les yeux. Elle était toujours dans cette maison en ruine, agenouillée. Les hommes autour d'elle riaient, d'un rire cynique, et elle vit que son père était dévasté. Elle ne comprenait pas. Alors, elle tourna la tête en direction de sa mère, pour voir un corps inerte, plongé dans une marre de sang. Elle hurla de toutes ses forces avant de s'évanouir, bouleversée par le choc.

Les jours qui suivirent la mort de sa mère, Livia semblait vide. Elle ne parlait plus, elle ne pleurait même pas. Son regard sans vie contemplait la pièce sinistre dans laquelle elle était enfermée. Son père tentait de lui parler mais elle ne répondait pas. Son cœur s'était durci et elle avait refoulé la douleur pour laisser place à la nouvelle Livia. Du jour au lendemain, cet événement lui fit prendre conscience d'une chose : elle ne pouvait plus se cacher derrière la protection de ses parents. Elle devait apprendre à voler de ses propres ailes. Elle avait compris que son père l'avait choisi, mais elle ne lui en voulait pas. De toute façon, s'il n'avait pas fait ce choix, ils seraient tous morts, à l'heure qu'il est. La haine prit possession de son être, et un instinct de vengeance grandissait en elle.

01 janvier 2016
C'était la nuit, mais Livia ne dormait pas. Ses yeux étaient grand ouverts et fixait le noir imposé par le bandage autour de sa tête. Elle entendit un bruit. La porte grinça, des pas résonnèrent sur le vieux plancher. Alors, elle se demandait ce qui l'attendait à nouveau. Allaient-ils la tuer, pour de bon ? Quelqu'un la saisit et elle tenta de crier mais aucun son ne sortit. Elle entendit son père l'appeler mais ce ne fut bientôt qu'un écho lointain. C'était le septième homme. Celui qu'elle n'avait pas vu à son arrivée. Il lui retira le bandage et avant même qu'elle ait le temps de se défendre, lui expliqua. « Calme toi, je ne veux pas de mal. Je n'ai jamais voulu ça, je suis désolée. » Il lui expliqua qu'il fut obligé de rejoindre le groupe d'hommes mais qu'il ne prenait pas part à leurs jeux sadiques. Livia ne savait pas s'il fallait le croire, mais elle prit le risque, car la seule chose qu'elle voulait, c'était s'éloigner de cet enfer. « Et mon père ? On ne peut pas le laisser là. » L'homme acquiesça et lui promit de revenir, mais c'était trop risqué de retourner à l'intérieur maintenant. Livia le suivit à contre-cœur et se promit intérieurement de revenir sauver son père.

Le lendemain, ils revinrent. Le campement du groupe d'hommes était dévasté. Des cadavres, partout. Livia pensa tout d'abord à des rôdeurs. Mais les plaies avaient été faîtes au couteau. Alors elle courut vers la pièce où elle avait été retenue captive, avec son père. Il n'était plus là. Elle comprit qu'il était sûrement l'auteur de ce carnage. Mais il avait réussi à se libérer, c'était le plus important. Maintenant, coûte que coûte, elle devait le retrouver.

2017
Cela fait maintenant plus d'un an que Livia cherche son père, à l'aide de son sauveur, qui l'accompagne toujours. Sur leur route, ils rencontrèrent une jeune femme, à peu près de l'âge de Livia. Les deux jeunes femmes se lièrent très vite d'amitié. Ils sont désormais un groupe de trois, unis par l'amitié et la confiance. Ensemble, ils survivent comme ils peuvent. Cela fait maintenant plus d'un an que Livia a pu tester leur loyauté à toute épreuve, et qu'elle a appris qu'elle pouvait compter sur eux. Sans eux, elle n'aurait jamais pu tenir le coup, seule dans ce monde complètement dingue.

Elle a bien entendu parler du campement Lafayette, en Louisiane. Le fait que son père ait rejoint le campement lui a effleuré l'esprit mais elle s'est vite ressaisie en se disant qu'il ne l'aurait pas abandonnée, et en espérant qu'il soit lui aussi entrain de la chercher. Ce qu'elle espère à présent, c'est reformer sa famille.


Dernière édition par Livia Castellanos le Sam 22 Avr - 15:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Ven 21 Avr - 20:44

MA FILLE T'ES BELLE JOTEEEEEM :brille: :flirt: :flirt: :aw: :keur: :hihi: :hug: :luv: :bave: :foulove: :heartie: :heeart: :cloud: Bienvenue sur le forum et merciiiii de tenter mon scénario :smile: :pliz: :luuv: :love: :crazylove: :sisi: :rainbow: bonne chance pour ta fiche, si tu as des questions, n'hésite pas :crazylove: :crazylove: :crazylove: :sisi:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 380
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 2932
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Ven 21 Avr - 21:39

Biiiiienvenue dans la famille **

Bon courage pour ta fiche ♥

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Ven 21 Avr - 21:44

merci beaucoup vous deux :calinou:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : alycia debnam-carey.
▴ inscrit le : 01/04/2017
▴ messages : 904
▴ multi-comptes : aucun.
▴ points : 2440
▴ sac : un sac à dos usé, une bouteille d'eau toujours pleine, un couteau de cuisine qu'elle a piqué chez elle avant de partir, un iPod à 50%, une photo des Sykes au complet.
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Ven 21 Avr - 22:10

hiii, Marie est tellement un bon choix ! comme Silas, j'ai un faible pour Holland, mais je trouve que Marie passe encore mieux pour le rôle de sa fille. I love you

bienvenue chez toi, t'as fait un sacré heureux :hii:
bon courage pour la suite ! :titcoeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Hugh Dancy
▴ inscrit le : 24/02/2017
▴ messages : 840
▴ multi-comptes : Samuel, le horseman & Ash, le gourou
▴ points : 1375
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Sam 22 Avr - 0:57

La jolie Marie :lilheart:
Super choix de scénario! Et moi je trouve ça bien de compléter la famille de THE 100 :red:
Bon courage pour ta fiche!!

_________________
+ the fairytale got twisted and decayed +
▴  Being stuck in a world where you don't belong, half awake, half asleep. Is There a Worse Nightmare Than Waking Up Into REALITY?▴
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Sam 22 Avr - 2:58

Superbe choix de scénario ** J'ai même pensé le prendre en DC s'il était encore disponible le moment venu :hearteyes:

Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche :cute:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Sam 22 Avr - 16:29

TEAM THE 100 YAY :brille: :flirt: :flirt: :hihi: :creep: :creep: bienvenuue :smiile:
bonne chance pour la suite :creep: :flirt:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Sam 22 Avr - 16:29

merci vous tous, ça me fait trop plaisir d'être si bien accueillie :heeart:
j'ai fini et j'ai été signaler ma fiche :rainbow:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Sam 22 Avr - 17:00

Bienvenue petite grenouille ! :heeart:
Je vois que tu as fait un heureux en prenant ce scénario. :lilheart:
Et comme ta fiche est déjà terminée je n'ai plus qu'à te dire à bientôt sur le forum.  :smile:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Sam 22 Avr - 18:53

Alors, pour moi ça va niveau de l'histoire et compagnie, par contre, j'vais te demander de revoir les quatre premiers points dans les anecdotes du premier message, parce que là, c'est du copier/coller de ce que j'ai mis dans le scénario et du coup c'est pas ce qu'on demande :dead: il vaut mieux que tu rédige toi-même tes points, sans nécessairement que ça reprenne ce qui est dit dans le scénario, merci de bien vouloir revoir ça du coup :flirt:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Sam 22 Avr - 19:20

ah je pensais que je pouvais reprendre certains trucs, du coup c'est modifié I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MEMBER ▴ EVERYTHING DIES.
▴ avatar : Erika Linder
▴ inscrit le : 25/03/2017
▴ messages : 274
▴ multi-comptes : Shawn Cayson
▴ points : 1086
▴ sac : Une gourde amochée mais toujours remplie ; un poignard acéré et un Colt M1911 parce qu'on ne peut vivre sans arme dans ce monde ; quelques pansements et bandages au cas où ; une écharpe chaleureuse qui m'est précieuse
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Sam 22 Avr - 21:33

Bienvenue belle brune :red: Excellent choix de scénario et très bon choix d'avatar :smile: :titcoeur: Je crois que tu vas être bien entourée, en tout cas amuse-toi bien parmi nous :D:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Dim 23 Avr - 17:32

bienvenue parmi nous! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: no one's here to sleep (livia).   Lun 24 Avr - 17:28



validation, validation
t'es beau, t'es charmant, tu m'as l'air sincère
Hohoho, tu viens d'être validé(e) jeune sauterelle des îles, mais avant de passer aux hostilités, laisse-moi te dire une chose ou deux : désolée pour l'attente ma bb fille d'amour que j'aime :flirt: :flirt: :flirt:

Maintenant, laisse-nous t'abreuver avec ce tumblr de folie où tu retrouveras des gifs très très drôles (attention aux spoilers). Si ce n'est pas déjà fait, va jeter un coup d'oeil dans le bottin des avatars afin de vérifier si on ne t'a pas oublié au passage, puis tu pourras aller recenser ton rôle et ton habitation si ton personnage vit à Lafayette. Et pour que ton intégration se passe bien, va te créer une fiche de liens et, si l'envie t'en prend, une chronologie. Tu vas pouvoir également te renseigner sur la gestion de tes points et participer à un rp mission. Si tu veux, tu peux aussi aller créer un scénario ou des pré-liens afin d'aider de futurs intéressés dans la construction de leur personnage. Mais puisqu'un forum est là aussi pour te distraire un max, viens nous rejoindre dans le merveilleux flood et supporte-nous dans la promotion du forum (on te le rendra bien, avec un max de bisous et de love).

voilà, maintenant que tu es validé(e), tu peux venir faire la fête avec nous et n'oublie pas que les admins sont à ta disposition 24h/24 (et même 38h/24 si des offrandes sont faites). amuse-toi bien parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
 

no one's here to sleep (livia).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sleep Bombing
» Kingdom Hearts : Birth by Sleep
» Journal médical du Dr. Livia
» Kingdom Hearts Birth By Sleep
» Armure pour sleep bombing
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: What happened and what's going on. :: dead things :: vieilles fiches-
Sauter vers: