AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▴ le ctrl+v.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 2:20

Citation :
317054
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 11:42

Utopistes debout !
J'ai des lyrics en stock
Et si plus personne comprend
Je m'exile à Pétaouchnok
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 12:16

Citation :
emmy rossum ✤ maxine rutherford (07/03)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 14:51

Citation :
317185
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 15:37

Citation :
Heeey :v: :brille:
tu as commencé ta fiche il y a de ça une semaine - désires-tu un petit délai pour la terminer ? en cas d'absence de réponse de ta part, ta présentation sera archivée et ton compte supprimé, merci de ta compréhension. :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 18:26

Code:
https://66.media.tumblr.com/c202a1e25ce2b40c1e158160fc584fb6/tumblr_ni6nxjIfFk1qbk7lno1_250.gif
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 18:26

Citation :
background: #1A1A1A!important;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 18:32

Citation :
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche. :cute: I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 20:42

Citation :
317185
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 21:58

gestion des rps
pour toujours savoir où on en est.
les rps en cours
parce qu'on a pas encore fini ces rps là.
titre du rp, nom du joueur
titre du rp, nom du joueur
titre du rp, nom du joueur

les rps terminés
hop, ceux là, ils sont finis.
titre du rp, nom du joueur
titre du rp, nom du joueur
titre du rp, nom du joueur

les rps prévus
la liste d'attente.
nom du joueur
nom du joueur
nom du joueur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 22:34

Citation :
Il n'y avait aucune meilleure solution en ce qui le concernait. Peut-être qu'il aurait mieux fait de rester à Fallon, peut-être que suivre Sam l'avait rendu plus vulnérable qu'il n'avait bien voulu l'imaginer. Liam lui avait emboîté l'pas presque automatiquement – il avait traîné sa culpabilité jusque là, courbant l'échine à volonté tout en usant et abusant de cette froideur qui l'enveloppait de sa protection. C'était finalement tout ce qui lui restait, cette vulgarité prononcée et ce retrait qu'il effectuait souvent et volontairement. Il ne pouvait pas lui échapper, il n'était pas assez agile, ni suffisamment motivé. Sam était là, se dissimulant dans l'ombre qu'il projetait. Là, toujours là, pour essayer d'le guider – ou de lui taper sur les doigts. Liam se demandait s'il ne s'agissait là que d'une étrange méthode de réconciliation ; elle, qui prétendait comprendre et le soutenir. Qui prétendait que tout allait bien, que leur rupture n'avait été la cause que d'un parfait malentendu. Liam n'avait pas oublié, flanqué d'une rancune qui n'avait pour seule et unique loi de ne jamais flancher ; cette trahison avait encore un goût d'amertume prononcé au fond de sa gorge. Ses sentiments étaient entachés par une douleur qui avait fini par s'atténuer, faisant à présent partie de sa chair. Sam appartenait à une époque de sa vie qu'il aurait préféré oublier – il était plus facile de rayer une partie d'sa vie que de vivre avec éternellement. Il savait qu'il penserait à Sam – à ce qu'ils avaient vécu, à ce qu'elle avait voulu lui faire subir – jusqu'au moment où les mâchoires d'un rôdeur se refermeraient sur sa peau. Ça le hanterait, le tourmenterait, le boufferait et recracherait ses os. Ça faisait partie de lui, de ce passé qu'il n'évoquait jamais. Il avait refermé une porte et Sam l'avait rouverte. Sans le consulter. S'il en avait eu l'courage, Liam aurait préféré s'éloigner plus loin, toujours plus loin, sans jamais réellement y parvenir. Au moins, l'épidémie l'avait tenu séparé d'elle durant un certain temps – mais la vie faisait mal les choses. Il avait pensé qu'elle était morte, il avait imaginé son corps tuméfié et pâle, et ça l'avait libéré de tout ce qui était susceptible de le retenir. Il avait pensé que la femme qu'il aimait encore, autant qu'il haïssait, avait été tuée – rien n'était plus permis, hormis peut-être les regrets. Mais il pouvait vivre avec cette mélancolie ; exister en présence de Sam était un exercice beaucoup plus compliqué. Sans grande surprise, il y avait un écart considérable entre ce qui pouvait lui être favorable et la manière dont il agissait. A croire qu'il lui tendait l'bâton pour se faire battre, à croire qu'il aimait ça.

Faible. C'était de cette façon dont il se considérait en présence de Sam – faible car il lui adressait la parole et cherchait sa présence autant qu'il la repoussait, malgré tout. Faible, car il ne pouvait pas faire taire ce qu'il avait cherché à réprimer depuis qu'il l'avait retrouvée. Il avait beau ignorer et détourner le dos, ses sentiments lui revenaient en pleine gueule ; et ce n'était pas beau, non, ce n'était pas l'idéal qu'il recherchait. C'était douloureux, tant et si bien que ça en devenait parfois physique. La confiance qu'il lui avait accordée des mois auparavant avait été tuée dans l'oeuf ; entre eux ne substituait plus que – quoi au juste ? Des souvenirs. De tendres réminiscences pour la plupart et qu'il chérissait sans réellement l'vouloir, mais il n'était plus dupe ; il savait que tout était bon à jeter. Que cette femme pour qui il aurait tout fait n'était rien de plus qu'une image, un personnage inventé pour l'attirer. Il avait eu besoin d'une personne dans sa vie pour le soigner de la perte de sa fille – et Sam, peu importait son véritable nom à l'époque, lui avait tendu une main secourable. Il y avait eu tout cet effet dramatique qui l'avait poussé dans ses bras plus rapidement que prévu, mais qu'importait au fond, il avait toujours été sûr de ses choix même lorsque ceux-ci s'avéraient être purement hasardeux. Dans leur relation, il n'avait toutefois pas vu le moindre hasard, seulement des sentiments agrémentés d'un bien-être coupable. Etait-il en droit d'être heureux après la mort de sa fille ? L'avait-il mérité ? La vie lui avait foutu en pleine poire le retour de la médaille, et il avait accepté ce fait comme on accepte un vieil ami à sa table. Comment avait-il pu être aussi naïf pour imaginer un seul instant être dans la capacité de reprendre une existence normale, ponctuée de petites peines et de grandes joies ? Foutaises, s'était-il dit en voyant Sam franchir le pas d'la porte de la maison qu'ils avaient partagée, putains d'foutaises.

Son comportement plus ou moins haineux à l'égard de Sam, dont il ne pardonnait toujours pas les erreurs, était parfois teinté d'une tendresse évasive. D'un petit regard, d'un geste qu'il n'était pas en mesure de contrôler – un automatisme qui lui revenait, agissant comme s'ils s'appartenaient encore. C'était hors de sa portée. C'était d'une idiotie sans nom. « Sûr et certain, ça doit être extrêmement compliqué de retourner les poches d'un quelconque riche héritier lorsque les bois sont déserts. Too bad. Évite de rafler le fric de Jeffrey en rentrant à Fernley, il y tient à ses pièces même si elles ne valent plus un clou. » cracha-t-il, avant de contracter les mâchoires, jaugeant la prédatrice du regard. Il se souvenait du jour où il l'avait vue pour la première fois ; il avait pensé que c'était une fille aussi paumée que lui. Il s'était senti proche d'elle. Elle l'avait aidé, putain. Mirages, mirages, comédie parfaite. Il n'y avait vu que du feu. Mais lorsqu'il se rendit compte de la portée destructrice que son venin pouvait avoir, il rebroussa chemin, toujours inquiet d'être dans le too much et de la voir tourner les talons. « Je suis certain que t'aurais fait le job mieux que moi. T'as un certain style en ce qui concerne les massacres. » un compliment bancal mais qui venait du cœur, et qui effaçait d'un revers de main maladroit tout ce qu'il avait pu débiter auparavant. Il ne lâchait pas prise pourtant ; il n'allait certainement pas commencer à être brusquement aimable et à ouvrir les bras, quémandant une accolade. Il n'avait presque plus de dignité ; mais le peu qui lui restait était suffisant pour le pousser à dire no way in hell. Il se sentait ridicule parfois, à jongler entre paroles hautaines et dénuées de la moindre empathie, à ces p'tits mots qui ne faisaient frémir que sa pauvre fierté.

Elle évoqua enfin la bague de fiançailles, ce bijou qu'il lui avait offert et qu'elle portait encore. Une bague qui aurait pu devenir une alliance, signature d'une nouvelle époque. Il déglutit, réfléchit, mais ne répondit rien et laissa aller vers un paquet de clopes que le rôdeur avait sur lui. Il fronça le nez en voyant l'état du macchabée, se demandant si son manque était suffisant pour se mettre dans la bouche un truc qui avait séjourné des mois durant dans la poche d'un mort. A la demande de Sam, Liam tira de sa poche arrière un vieux briquet et le lui tendit. Elle alluma sa clope. Il alluma la sienne. Il tira une longue bouffée de nicotine et la savoura comme jamais. Après avoir largué Sam, il s'était servi de ce briquet pour allumer des spliffs – il n'avait fumé de véritables cigarettes qu'en compagnie de vieux potes, à la terrasse des bars qu'il fréquentait assidûment. Les joints, il s'en était farci des tonnes après la mort de sa fille et ce ne fut guère mieux après la trahison de sa prétendue fiancée. « Non, je ne veux pas que tu t'en ailles. » il fut lui-même étonné par cette réponse qu'il lui donna, comme si sa langue avait laissé échapper des jurons qui dépassaient l'entendement. Mais c'était vrai – à cet instant, il ne voulait pas être seul. Ou loin d'elle, s'il y avait une différence notable. « J'me demande parfois comment - » son front se plissa, en proie à un doute qu'il essayait de dissiper « comment on a pu en arriver là, toi et moi. Et puis j'te regarde. Et j'regarde c'que t'as au doigt, et je me souviens. Je me souviens de tout ce que tu m'as dit. Je me demande encore s'il y avait une seule chose de vraie là-d'dans. Une seule putain de chose. » il sentit sa respiration devenir haletante ; mais il ne souhaitait pas baisser les bras, pas maintenant. Il avait besoin de l'ouvrir une bonne fois pour toutes et d'être honnête – autant avec elle qu'avec lui-même. Un chemin d'la rédemption et d'la bonne foi. « Ca m'bouffe, ça ne me laisse jamais en paix, ça me hante comme un putain de fantôme à la con. Alors laisse-moi te dire que j'm'en fous si tu la portes encore, cette bague. C'est la seule chose que t'as réussi à garder, le seul matériel que t'as réussi à grappiller. Si elle vaut quelque chose à tes yeux, très bien, mais ce n'est qu'une prétention ridicule puisque tu n'es plus fiancée à quiconque. » il contracta de nouveaux les mâchoires, sembla s'adoucir l'espace d'un bref instant puisqu'il avait dit tout ce qu'il avait à dire, l'esprit déjà libéré de quelques tracas qui reviendraient à la moindre occasion, il en était persuadé. « Je suppose que c'est idiot d'entretenir les rancunes en ce moment, que la guerre qui fait rage entre nous n'est pas vraiment une priorité dans tout ce qu'on vit. Mais j'ai besoin de temps, Sam. » de temps pour panser les plaies, de temps pour peser le pour et le contre ; le temps d'accorder son pardon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 22:45

ce scénario est libre/pris/réservé
ft. avatar négociable/non négociable
Notez ici tout ce que vous avez à dire en plus sur votre scénario, ce qui est négociable ou non. Vous pouvez également préciser le niveau de rp, ce que vous attendez du joueur prenant votre scénario, mais aussi quelques indications sur la façon dont vous voyez les choses évoluer entre votre scénario et votre personnage. Cette partie est là pour que vous puissiez faire la promotion de votre scénarios alors allez-y, lâchez vous et faites en sorte que votre scénario soit pris ! Go, c'est le marketing time baby !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 22:46

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 23:04

Citation :
515
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 23:06

Citation :
34437
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 23:06

Citation :
515
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 23:09

Citation :
34437
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 23:25

Citation :
317468
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 23:30

Citation :
Romane Benoist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 2 Mar - 23:53

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 3 Mar - 1:21

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 3 Mar - 2:14

Code:
    [rand]0,2000[/rand]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 3 Mar - 11:47

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 3 Mar - 11:48

Citation :
Heeey :v: :brille:
tu as commencé ta fiche il y a de ça une semaine - désires-tu un petit délai pour la terminer ? en cas d'absence de réponse de ta part, ta présentation sera archivée et ton compte supprimé, merci de ta compréhension. :keur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 3 Mar - 12:06

Citation :
317609
Revenir en haut Aller en bas
 

▴ le ctrl+v.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Enlever l'action de la touche CTRL
» Aero Chord - Ctrl Alt Destruction
» Ctrl+V
» Ctrl+V
» Ctrl+V
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: What happened and what's going on. :: dead things :: vieux flood-
Sauter vers: