AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▴ le ctrl+v.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: ▴ le ctrl+v.   Mer 22 Fév - 15:11

le ctrl+v.
encore un jeu pour les stalkeurs.
Pour ceux qui ne connaissent pas les raccourcis du clavier, faites clic droit, coller et si vous avez quelque chose dans votre bloc-notes, il sera automatiquement collé :a: puis vous postez (a) c'est une jolie façon de vous stalker, ou de voir si vous n'êtes pas des fous  :hii:   essayez de penser à mettre une balise quote ou code pour éviter d'agrandir la page :v:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 23 Fév - 15:42

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 23 Fév - 18:30

Citation :
33082
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Jeu 23 Fév - 23:37

Citation :
VOTRE PSEUDO : écrire ici.
ANCIEN MÉTIER : écrire ici.
POSTE VOULU : écrire ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 24 Fév - 9:52

Citation :
13h30 - 21h
rien :tongue:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 24 Fév - 12:44

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 24 Fév - 13:40

Citation :
asher warrens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 24 Fév - 18:32

Citation :
314296
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 24 Fév - 19:39

Citation :
314363
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 24 Fév - 21:05

Citation :
Pendant près de six mois, Cesare avait bataillé contre tout ce qui se trouvait dans sa tête : les démons, les doutes, les évidences, les contradictions. Il n’se souvenait qu’à peine du brouhaha qui s’était fait toute une place dans son crâne, des moments qu’il n’avait passés qu’avec lui-même, à ressasser des mêmes idées, sous différents angles. Et il avait connu tout un panel d’émotions, à l’idée de devenir père, sans avoir qui que ce soit avec qui les partager : il n’en avait pas parlé à Aria, de peur qu’elle ne le haïsse plus encore, de peur peut-être même, qu’elle soit encore assez une DeMaggio pour le haïr, haïr Isolde, et haïr ce bébé à venir pour avoir été engendré de la trahison. Il n’avait pas pu parler à Isolde de tout ça non plus, puisqu’ils avaient littéralement semblé être de deux côtés d’une frontière infranchissable, trop occupés à porter les masques de leurs assurances qu’ils n’avaient pas osé s’exposer l’un à l’autre leurs vulnérabilités. Jusqu’au dernier moment ; jusqu’à c’qu’elle se mette à parler de peinture sur les murs, de poussette pour bébé, de prénom, des peurs viscérales qui lui retournaient l’estomac tout autant que les contractions qui étaient venues interrompre leur dispute. Cesare, il aurait juré que d’toute manière il n’ferait pas partie de la vie de ce bébé que ses gênes avaient engendré avec la Saddler, avant qu’elle ne le déteste – alors pourquoi aurait-il dû s’attacher, pourquoi aurait-il dû laisser au bonheur la moindre opportunité de s’faire un chemin jusqu’à son cœur ? Et jusqu’au tout dernier jour, jusqu’à cette nuit du sept mai de l’année dernière, le brun avait été persuadé d’avoir au moins réussi jusqu’à un certain degré ; il s’était imaginé avoir assez protégé son cœur, armé son âme et fait le tri dans sa tête. Jamais il n’aurait pu s’imaginer avoir tort à ce point. Et pour combien d’temps avait-il dû faire avec encore après ? Combien de fois avait-il dû abandonner des moments paisibles avec Clara, au profit de la réalité ardue dans laquelle il était un DeMaggio, un fils de hunter, un type qui n’avait que des miettes de vie avec lesquelles essayer d’se faire une vie ? Bien souvent, il s’était dit qu’il avait fait du mieux possible avec c’qu’il avait eu sous la main, les opportunités qui s’étaient présentées à lui ; et pourtant, en revisitant l’histoire, les souvenirs qu’Isolde avait elle de tout ça, il n’avait pu que souhaiter refaire tout différemment. La grossesse, l’annonce de celle-ci, leur bonheur, la vie qu’ils avaient eue avant la catastrophe, la confiance évidente dans le cœur d’Isolde.

Combien de rendez-vous chez le médecin avait-il loupés ? Combien de fois, parce qu’il y avait eu une chose ou une autre, quelqu’un d’autre avait dû prendre sa place pour soutenir Isolde, aider Isolde, guider Isolde, encourager la future mère qu’elle avait été censée devenir ? Combien de fois est-c’que la jeune femme l’avait détesté plus encore pour n’pas être là ? Combien d’fois avait-elle été, en plus du reste, triste d’être seule ? C’était une bonne nouvelle, oui ; dans le cœur battant à toute vitesse contre son poitrail, Cesare était incapable de lire d’autres sentiments. Ils se diffusaient partout à la vitesse de l’éclair, dans son sang, ses chairs – l’air autour d’eux, dirait-il, comme si soudainement l’atmosphère avait littéralement changé, juste à cause de quelques mots. Radcliff était devenue plus belle avec la naissance de Clara, il n’pouvait que voir les choses comme ça, lui, d’une façon totalement subjective évidemment. Un autre bébé, impulsivement, instinctivement, c’était la plus belle nouvelle qui soit – là, entre les quatre murs de cette maison, alors qu’il pouvait la serrer dans ses bras. « Je t’aime aussi. Tellement. » il répondit, avec ses mots tout autant qu’avec son regard – ses yeux sombres qui la dévoraient littéralement, l’absorbaient dans une affection invisible, et pourtant presque aussi palpable que celle de ses bras, l’enlaçant contre lui. Il pourrait facilement s’mettre à flipper, à se dire que c’n’était pas le moment, maintenant qu’ils avaient commencé la conversation avec ce qui semblait être les débuts d’une guerre ouverte contre Insurgency. A deux mois de leur mariage, aussi, ça n’pouvait pas forcément être bon. Isolde avait encore son job, cette stupide histoire de recensement qui allait lui bouffer tout son temps et mettre leurs nerfs à vif. Et puis, Clara était encore bien jeune ; beaucoup pourraient dire qu’ils allaient bien vite, dans leur histoire. Y’avait plein de raisons de paniquer, de détester la vie à Radcliff – tant de préoccupations que Cesare n’arrivait pas à avoir, comme si leurs sourires, leurs prunelles accrochées les unes aux autres, occultaient complètement le terne réel et ses lois bien à lui. Il n’trouvait même rien à dire – il pourrait, pourtant, répéter qu’il l’aimait, encore et encore, ça semblait être l’option la plus évidente. Mais Cesare se contenta de l’embrasser, d’embrasser Isolde comme il n’avait pas trop osé le faire jusque-là – il n’voulait pas lui faire mal, après tout – mais là, il en avait besoin comme il avait besoin d’oxygène.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Ven 24 Fév - 23:40

Citation :
314492
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Sam 25 Fév - 14:46

Code:
    [rand]0,2000[/rand]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Sam 25 Fév - 14:51

Citation :
314721
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Sam 25 Fév - 16:58

Citation :
314782
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Sam 25 Fév - 18:10

Citation :
chloe bennet, dani keller
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Sam 25 Fév - 18:56

Code:
    [rand]0,2000[/rand]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Dim 26 Fév - 2:10

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Dim 26 Fév - 12:47

Citation :
315345
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Dim 26 Fév - 12:52

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Dim 26 Fév - 12:53

Citation :
315345
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Dim 26 Fév - 15:01

Revenir en haut Aller en bas
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ inscrit le : 03/02/2017
▴ messages : 2560
▴ points : 4391
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Dim 26 Fév - 15:15

Citation :
Rester dans les bras de Cesare pour le reste de la journée et pourquoi pas pour la journée suivante, c’était tout ce dont Isolde avait envie pour le moment. Elle avait l’impression que dans ses bras, tout était plus simple, moins douloureux, si bien que ça semblait facile de parler de tout et de n’importe quoi, même de sexe comme si de rien n’était. Il rendait tout plus facile Cesare. Elle avait besoin de lui, tous les jours, sans l’ombre d’un doute, elle savait bien que maintenant, elle serait incapable de le supporter s’il devait s’absenter pendant des jours et des jours comme ça avait été trop souvent le cas au cours de leur histoire. Elle avait encore plus besoin de lui ce soir, alors qu’elle savait bien que si elle n’était complètement folle de rage ou de chagrin comme ça avait pu être le cas quelques mois plus tôt quand elle avait perdu Anthea, c’était parce qu’il était là. Ça avait été sa présence aussi, après tout, qui l’avait apaisée quand elle avait perdu sa meilleure amie. Il l’aidait à se sentir mieux Cesare et peut-être qu’il n’avait même pas besoin de chercher des paroles réconfortantes pour que ça marche, le simple fait qu’il soit là, avec elle, ça aidait déjà. Elle ne savait pas où elle aurait pu aller ce soir, si elle avait décidé de ne pas rentrer à la maison, parce que de toute façon, cette option ne lui avait pas traversé l’esprit une seule seconde. Dès que les choses avaient commencées à se compliquer, elle n’avait eu qu’une seule envie, retrouver les bras de Cesare. Elle aurait voulu l’appeler pour qu’il vienne la chercher, mais évidemment, elle avait pensé à Clara avant de penser à elle, si bien qu’elle avait renoncé à l’idée en se disant que si ça se trouve elle dormait et elle n’avait pas envie qu’on la réveille pour elle. Elle avait tenu bon aussi longtemps que possible, avec en tête l’objectif de rentrer à la maison.

Maintenant elle y était. Clara était encore réveillée, alors elle pouvait aller s’occuper d’elle. Elle en avait l’envie et pourtant, ce fut dur de quitter les bras de Cesare pour se lever du canapé et rejoindre la petite. Ça avait été dur aussi de monter à l’étage pour rejoindre la chambre de la petite fille, comme si chaque centimètre de distance entre Cesare et elle devenait complètement insurmontable. Elle était bien pourtant à s’occuper de Clara, la changer, la mettre en pyjama, jouer un petit peu avec elle avant de la bercer dans ses bras, au rythme de n’importe quel chanson lui passant par la tête. Heureusement que Cesare lui avait offert ce fameux livre de comptines pour son anniversaire, ça lui avait permis d’apprendre des chansons faciles qui ne lui demandaient énormément de concentration. Elle l’avait gardé encore contre elle un instant, peut-être plus longtemps qu’elle l’aurait cru, alors qu’elle était endormie, avant de finalement la déposer soigneusement dans son berceau, l’observant encore quelques minutes, avant de finalement quitter la chambre. Elle s’empressa de redescendre, comme si rester seule quelques secondes seulement c’était déjà trop dur, en un rien de temps ça refaisait monter la peine, lui donnait l’impression que son cœur lui faisait un mal de chien dans sa poitrine. Elle rejoignit Cesare dans la cuisine, se laissant tomber sur la première chaise. « C’est bon, elle dort. » Elle n’avait probablement pas besoin de le préciser, de toute évidence, elle serait encore là-haut, si Clara n’avait pas trouvé le sommeil. Elle laissa échapper un léger soupire alors que son regard se posa sur un des nombreux magasine en rapport avec le mariage, qui trainait dans le coin. Elle tira le machin vers elle et trop rapidement, ça ramena vers elle une pensée dont elle se serait bien passée. « Normalement, c’est le père de la mariée qui est censé l’accompagner à l’autel. » Une tradition qui venait du fait qu’avant le père donnait sa fille à un autre homme, un truc qui du coup, par principe aurait dû agacer Isolde et pourtant c’était pas le cas. « J’pensais demander à Aldrich, parce que mon père … » Elle ne termina pas sa phrase, coupée par un sanglot, parce que son père il était mort, bien avant d’avoir pu seulement imaginer le jour du mariage de sa fille. « Maintenant y a plus non plus Aldrich. » Aldrich était mort et elle avait l’impression qu’y avait encore une partie de son monde qui s’effondrait. Elle n’avait plus de père, plus de mère, plus de meilleure amie et maintenant plus d’Aldrich. Elle n’avait que Cesare dans fond et quand bien même elle aurait pu jurer qu’elle n’avait besoin que de lui dans sa vie, elle ne pouvait pas se contenter de se dire ça pour minimiser la peine qu’elle pouvait ressentir. « Je vais être toute seule du coup. J’ai pas envie d’être toute seule. » Comme si ça pouvait être le truc le plus grave du monde cette histoire d’allée à remonter avant de retrouver Cesare, le jour de leur mariage, elle ne résista pas plus longtemps à l’envie de pleurer. Elle était peut-être complètement ridicule à faire un drame pour ça, mais évidemment que le problème allait plus loin que ça, c’était qu’Aldrich était mort et qu’il ne serait pas là, ni pour son mariage, ni pour rien d’autre, tout comme son père ou sa mère et même Anthea, et c’était définitivement pas juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Dim 26 Fév - 18:00

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Dim 26 Fév - 23:35

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité
MessageSujet: Re: ▴ le ctrl+v.   Dim 26 Fév - 23:36

Citation :
« On devrait la mettre au lit, oui… »
Revenir en haut Aller en bas
 

▴ le ctrl+v.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Enlever l'action de la touche CTRL
» Aero Chord - Ctrl Alt Destruction
» Ctrl+V
» Ctrl+V
» Ctrl+V
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: What happened and what's going on. :: dead things :: vieux flood-
Sauter vers: