AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm mending inside and we both know why. || Ash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 394
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3149
MessageSujet: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Mer 5 Avr - 22:25

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

Demetrius avait enfin eut la permission de sortir. Il ne savait pas pourquoi sa demande avait pris plus de temps que celle des autres. Avaient-ils peur qu’il s’en aille ? Qu'il emmène des gens dans le camp ? Il ne savait pas trop et ne cherchait pas. Le principal étant qu'il avait une chance de voir la seule chose qui donnait un sens depuis la fin du monde : Ash. Le brun lui manquait, plus qui ne l'avouerait jamais. Pas fierté et pudeur. Il n’était pas le genre expressif ou démonstratif bien qu’ilsait toujours prouver en temps et en heure au combien il apprécie une personne. Demetrius n’avait pas mis de temps à faire son sac. Il avait soigneusement entouré sur une carte sa destination. Il comptait retourner là où il a été vu par le clan pour la dernière fois dans l’espoir qu’Ash le retrouve et qu'il n’est pas oublié le doc. Ce dernier devenait anxieux en pensant à cette possibilité. Être oublié… Voilà qui est bien triste. Il n’estimait pas être digne d'Ash mais il était devenu essentiel à sa vie ces dernières années. À un tel point qu’il est prêt à le laisser en paix et à rester loin de lui s’il est heureux ainsi. Si ça ce n’était pas de l'amour.
Le nécessaire sur le dos, il vérifie bien qu’il a son couteau et son arme à feu avant de se présenter à la porte pour signer le registre. Fébrile, car jamais encore sortit en solitaire, il écrit son nom et signe. Une grande inspiration et le voilà partie au-delà des murs sécurisants de Lafayette. Si Demetrius n’était pas trouillard : l'expérience traumatisante au début de tout avait suffi au malheureux. Les cris de ses collègues dont la peau se faisait déchirer par les rôdeurs hantaient encore ses nuits, même les plus calmes.

Un rapide regard sur sa montre lui indique que le soleil n’était pas encore à son Zénith. Il avait prévu un trajet qui évite les derniers emplacements connus des groupes de rôdeurs. D’un pas décidé, pressé, il se dirige vers la ville d’à côté. Son coeur battait à tout rompre. Mille et une question assaillent son pauvre esprit qui jamais ne se reposait. L’interrogation récurrente était sur Ash. Plus il avançait vers la fin du voyage, plus il avait peur qu'il ne veuille plus de lui. Ou soit passé à autre chose.
Dieu que sa chaleur lui manquait dans le lit. Son odeur. La façon dont il avait de le réveiller à l’aube. Ces petits moments où il comprenait que Ash était sien. Qu’il lui appartenait. Cet amour dévorant et réciproque laissait le bougre impotent face à l’ampleur de ces sentiments. Quand il voit le premier bâtiment, il ne peut pas empêcher ses pas d'accélérer pour finalement courir et combler les derniers mètres. Tout était calme. Désert. Par précaution, Demetrius se met dans un coin, s'assoit et attend. Il avait un bon point de vue.

Il attends.
Il attends.

Après une heure, il abandonne.

Triste à en crever. Il se lève, frappe violemment dans une pierre avant de se retourner pour rebrousser chemin. En voyant dans un fossé des plantes qui lui manque, il saute et sort sa lame pour couper les feuilles. Une flèche vient se planter au-dessus de sa main. Demetrius soupire, lève ses bras. Il ne parle pas. Souffle juste bruyamment. La personne qui le tient en joug ne parle pas. Ce qui était bon signe non...? Lorsqu'un individu voulait du mal à quelqu'un où il parlait et se la jouait grande gueule ; ou bien il pressait la détente et après il parlait. L'homme ou la femme qui se tenait derrière lui ne voulait pas le supprimer encore. Pour une raison. Il aurait été facile de lui coller une balle dans la tête.

« Je ne veux aucun mal. Je passais juste mon chemin. » Il se tourne finalement et un sourire en coin s’étire sur son visage. « Hello Old Friend… » Il baisse ses mains et range les plantes avant de s’approcher de lui. « C’est bon de te revoir. »
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 831
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2985
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Dim 9 Avr - 0:25

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

Le soleil se lève à peine et pourtant tu es déjà réveillé. Les cernes sous tes yeux prouvent ton incompétence à dormir depuis quelques jours. Il y a bien trop de chose qui volent dans ton esprit pour que tu trouves le repos. Si les Horsemen n'étaient pas assez méprisants, tu dois aussi te torturer seul en te demandant si Sasha a survécu. Une chose est certaine, elle n'est pas ici, les Horsemen ne l'ont pas attrapé. Tu parles de ce groupe comme si tu n'en faisais pas parti et pourtant tu es bien là, dans leur rangs. Tu es témoin de leurs actes barbares et leurs règles de vie. Tu commences à comprendre ce que ton père fuyait. Avant tout cela, tu n'avais jamais été confronté à la nature humaine. Tu étais dans ton cocon et tu ne comptais absolument pas en sortir. S'acclimater à ce nouveau monde te semble encore plus difficile. Tu ne connais pas les codes de cette société tombée. Tu es encore coincé dans ta tête, coincé dans cette secte qui a pourtant été décimée. Ce sont les pas d'un homme qui te font relever les yeux. "Ashton. Tu vas prouver ton efficacité aujourd'hui". Tu regarde le grand brun sans répondre. Tu détestes qu'on utilise ton prénom en entier mais n'en parles pas. Tu es plus inquiet par ce qu'ils attendent de toi. Ces mots peuvent devenir un vrai cauchemar selon la mission imposée. Parce qu'elle le sera. Si tu refuses ils te tueront sans aucune émotion. Tu le sais, tout le monde le sait. Et c'est la seule raison pour laquelle tu restes avec eux. Si tu crèves, comment tu pourrais retrouver ta fille ? Comment tu pourrais retrouver Demetrius ? Parce que tu sais qu'il n'est pas mort. Même si Aiden et Tobias t'ont assuré qu'ils l'avaient vu tomber. T'arrives pas à le croire, tu le sens au fond de tes tripes. S'il n'était plus de ce monde, tu perdrais un bout de toi...et t'es toujours entier. Alors lui aussi. Il est quelque part, probablement bloqué comme toi. "Lèves-toi. Tu vas vérifier les environs. Et si tu vois un camps, tu nous préviens". Tu te contentes d'hocher la tête, surpris qu'ils te laissent partir seul. Sont-ils si certain de leur emprise qu'ils ne craignent même plus ta fuite ? Tu n'es pas là pour penser de toute façon, mais pour agir tel un robot...leur robot.

C'est par reflex que tu retournes vers ton ancien camps. Parce que tu espères trouver Sasha. Tu pourrais peut-être même en profiter pour l'accompagner toi même jusqu'à Lafayette ? Tu n'avais aucune confiance en ce camps, et pourtant il te semble maintenant une parfaite alternative pour ta fille. Tu t'arrêtes en voyant un homme à terre et prend ton arc en quelques secondes. Tu lances ta flèche pour t'annoncer, comme une menace silencieuse. Puis enfin, tu t'approches à pas feutrés jusqu'à LE reconnaître. Cette voix, ce ton grave et posé, tu te sens soudainement plus léger. Tu le laisses se retourner et étudies ses traits comme si tu le voyais pour la première fois. « Hello Old Friend… » Tu ne peux pas empêcher un sourire de prendre possession de tes lèvres. Et à ce moment, c'est lui que tu aimerais posséder. Pourtant, tu recules d'un pas et hoche négativement la tête quand il s'approche. C'est discret, presque imperceptible. T'as peur soudainement, peur que ce soit un test des Horsemen. Et s'ils t'avaient suivis tout le long ? Tu poses ton regard sur le brun, espérant qu'il comprenne qu'il y a un problème. T'es plus tout à fait toi même, tes cernes et tes joues creusées le prouvent. Tu tends ton arc même si tu serais incapable de tirer, incapable de lui faire du mal à lui. Tes yeux le dévorent littéralement, t'as envie de le serrer contre toi et de respirer son odeur. Il t'a manqué, de sa façon de poser une cigarette sur ses tendres lèvres jusqu'à ses cauchemars qui te réveillaient la nuit. Mais avancer vers lui pourrait le mettre en danger. Alors tu prends le ton le plus distant possible "C'est dangereux de trainer tout seul comme ça, t'as jamais entendu parler des Horsemen ? " Tu tentes de lui expliquer sans trop en dire, tu veux simplement qu'il comprenne ton changement soudain. Il ne peut pas croire que tu l'as oublié...Et encore moins remplacé. Et puis tu chuchotes juste pour lui. Tes mots s'envolent dans les airs et tu n'es même pas certain qu'il les entendent vraiment "Sasha...?" Tu voudrais qu'il te rassure. Qu'il te fasse un simple signe disant qu'elle est bien arrivée à Lafayette en un seul morceau. Parce que toi tu as les mains liées, t'as le coeur en miette mais de la volonté à revendre.
made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 394
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3149
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Dim 9 Avr - 11:52

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

Le sourire qu’il lui offre semble être le plus beau de tous et il trouve rapidement l’envie de lui répondre en copiant cette risette. Pourtant, elle disparaît bien rapidement quand il le voit reculer. Demetrius détails les traits fatigués d’Ash. Les sourcils froncés témoignent de son inquiétude, il va pour lui demander comment il va ; si quelque chose n’allait pas avant de rapidement se rétracter. Il reste estomaqué en voyant la distance qu’imposait celui qu’il pensait être son compagnon d’infortune. Les mots qu’ils prononcent sont comme des coups de couteau dans son cœur. C’est donc ainsi qu’il l’accueillait ? Après des mois de questionnements, d’interrogations… De manque ? Il sent incroyablement idiot. Là, debout devant cet homme qu’il aime. Ses mâchoires se serrent en même temps que son rythme cardiaque s’accélère. Pourquoi il lui parlait des Horsemen ? Oui, il en avait entendu parler, ce n’était pas pour autant qu’il souhaitait aborder le sujet avec Ash. Il y avait des choses autrement plus importantes non ? Comme par exemple Sasha, le camp, ce qu’ils avaient construit ensemble ces dernières années. Sa salive passe difficilement dans sa trachée qui semble piégée dans l’étau qui s’était formé dans sa gorge. Un blocage né de son désarroi quand il le voit bander son arc à nouveau pour le viser. Il ne sait tout simplement pas comment réagir. Une chose bien rare chez cet homme qui avait tout quitté pour une vie qu’il savait meilleure loin de son village natal. Ash comptait-il le tuer ? Etait-il en colère contre lui ? N’avait-il pas compris qu’il n’avait pas eu le choix que de rester dans un camp qui n’a jamais été le sien, qui ne le sera jamais ?
Soudainement son regard se fait incroyablement plus sombre. Ses yeux d’un bleu à couper le souffle se voile rapidement comme un ciel qui porte en son sein un orage sur le point d’éclater. Lorsqu’il trouve enfin la force de parler, d’articuler des sons il crache ce mot.

« Enfoiré. »

Demetrius relève sa tête, dignement comme si soudainement il ressentait le besoin de prouver quelque chose à l’homme qu’il pensait être sien. Soit. Puisque cela devait être ainsi… Il entend le chuchotement et ses poings se serrent. Cela ne lui ressemble pas. Ce comportement... Ce n'est clairement pas dans ses habitudes. Il est juste blessé. Il se sent impotent face à la distance inhabituelle d'Ash. Et comme la nature humaine le dicte : son premier réflexe est d'utiliser l'agressivité.

« Qu’est-ce que t’a fait d’elle ? » Tout dans son ton, dans sa gestuelle annonçait clairement son envie d’exploser. « Où elle est ? »

Il s’inquiétait maintenant. Si Ash semblait étrange, s’il avait changé : c’est que quelque chose s’était passée et il imagine tout de suite le pire. Surtout pour celle qu’il considère comme sa fille. Lui qui n’a jamais eu la chance d’être père : Sasha représentait tout ce qu’il avait souhaité pour sa femme et lui avant qu’elle ne meure. Nerveusement, il passe sa main sur son visage puis dans ses cheveux pour les plaquer contre son crâne. Il regarde autour : rien. Personne. Ils n’étaient que tous les deux. Alors pourquoi agissait-il de la sorte ? Demetrius s’approche pour que la pointe de sa flèche appuis sur son cœur.

« Tu m’expliques ton comportement ? Et puis merde à la fin ! Si tu n’as pas les couilles de tirer baisse ton arc. » Et s’il avait le courage alors qu’il tire. Cela serait moins douloureux que le trou qui est en train de se creuser dans sa poitrine. « Qu’est-ce qui se passe Ash ?! » Sa voix se fait un peu plus dure : « Ça fait des mois que tu ne m’as pas vu et tout ce que tu trouves à dire c’est me mettre en garde contre les Horsemen ?! » Il est agacé, cela se voit. « Je n’ai pas pu venir avant, je ne pouvais pas. Sinon… Je serais venu. Je n’avais aucun moyen de te dire que j’étais en vie sans mettre notre camp en danger. J’ai menti, tu sais ? Pour protéger notre famille. » Demetrius s’avance un peu plus, il sent le métal de la pointe se planter dans sa peau : « Où est Sasha ?! »
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 831
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2985
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Dim 9 Avr - 15:50

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

Tu savais qu'il n'était pas mort. Dem ne pouvait pas avoir succombé aux griffes des rôdeurs. Pourtant, le revoir était la pire des tortures. Une punition encore plus cruelle qu'être dans un groupe qui te répugnes, plus difficile encore d'avoir perdu ton camps. Tu ne devrais pas te plonger dans ses grands yeux bleus, mais son regard est d'un hypnotisme dont tu es incapable de te désister. Et cela depuis plusieurs années maintenant. Avant d'être kidnappé par les Horsemen -parce que c'est exactement ce qui s'est passé - tu pensais souvent à tes retrouvailles avec Demetrius. Il n'y avait pas de larmes de joies ni de longues tirades enflammées, vous êtes tout les deux bien trop pudiques pour cela. Pudique des sentiments, des émotions de trop grandes envergures. Dans ton esprit il n'y avait qu'une simple étreinte et peut-être quelques mots soufflés l'un pour l'autre. Vous n'aviez jamais eu besoin de crier votre amour sur les toits pour qu'il semble réel. C'était plutôt quelque chose de précieux que vous gardiez pour vous, un sentiment à protéger de l’extérieur.

Tu vois son comportement changer, son regard ne semble plus aussi doux qu'il y a quelques minutes. Ses mots semblent te trancher la peau, telle une lame parfaitement aiguisée. Ils te font plus mal qu'une douleur physique, ils te brisent un peu plus. Tu connais Demetrius par cœur, et tu sais qu'il est plus blessé qu’énervé. C'est ta faute, pas la sienne. Comment lui en vouloir ? Et quand il serre les poings, tu t'attends presque à sentir ses phalanges entrer en contact avec ton épiderme. Mais non, il ne fait rien, se contentant de confirmer tes craintes. Il n'a pas vu Sasha. Alors que le brun s'approche pour toucher le bout de ta flèche, tu détends un peu ton arme, par pure reflex. Pourtant tu ne le baisse pas. C'est la seule chose qui l'empêche d'avancer un peu plus, petite barrière qui t'empêche de le prendre dans tes bras. Il est près, trop près pour que tu ne perdes pas tes moyens devant son regard. Il sait comment te faire flancher, il a toujours su comment briser ta carapace. C'était ton bras droit, il t'aidait à prendre les décisions difficiles quand tu n'en avais pas la force. Sauf que cette fois, la décision le concerne.

Tu sais que tu peux parler suffisamment bas pour qu'il soit le seul à t'entendre. "Baisse d'un ton...s'il te plaît". T'es peut-être totalement parano mon pauvre Ash. Tes nuits sans sommeil t'empêchent de penser clairement. Ta voix est posée, presque trop calme. Tu ne veux pas l'alarmer, c'est déjà assez dur comme ça. Alors tu le regardes et tentes d'expliquer "Ils...Ils sont pas loin". Ils sont ainsi, ils arrivent de nul part et détruisent tout sur leur passage. "Ils ont détruit le camps. Il n'y a plus rien Dem... Ils ont tué tout le monde. Sasha...Je lui ais dis de se cacher et d'aller à Lafayette" Tu mords la partie intérieure de ta joue, reflex depuis que tu es gamin pour contrôler ton stress. Demetrius ne comprends pas. Il ne veut pas voir l'ensemble du tableau et laisse ses sentiments prendre le dessus. Pourtant, tu as besoin qu'il relativise, qu'il réalise qu'il y a un problème plus grand que vous deux deux. Tu baisses finalement ton arme et soupires doucement. "Je ne suis pas en colère contre toi" Il devait comprendre qu'il n'était pas le problème, il ne l'avait jamais été. "Les horsemen. S'ils comprennent que je te connais, ils t'utiliseront contre moi. Ne les sous-estime pas". Tu voudrais lever ta main vers son visage, pour soulager un peu sa peine. Tu te contentes simplement de frôler sa main avec la tienne, dans un mouvement si discret qu'il ne peut pas être vu à distance. Tu espère qu'ainsi il verra que tu tiens toujours à lui. Le simple toucher de sa peau te fait frissonner et tu fermes quelques secondes les yeux "Je t'ai pas oublié"

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 394
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3149
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Dim 9 Avr - 18:31

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

La peine déchire son cœur et avec les espoirs, les attentes de ces retrouvailles. Ashton avait-il réellement mis une croix sur eux ? Etait-ce pour cela qu’il agissait de la sorte ou bien le problème était autre ? Demetrius était confus. Une part de lui était convaincue qu’il y avait baleine sous gravillons ; l’autre criait à la trahison. Son esprit n’est sure de rien et il ne peut pas demander un soutien de la part de son cœur. Ce n’est juste… Pas possible parce que ce dernier est encore plus incertain que la tête. L’archer baisse son arme légèrement, mais pas assez. La flèche est toujours contre son cœur et le doc ne semble pas décider à s’arrêter. Son regard ne quitte pas le sien : il veut savoir la vérité. Et contrairement à l’homme qui l’a torturé : il n’utiliserait pas la manière forte pour avoir sa réponse.

Quand il l’ordonne de baisser d’un ton, Demetrius passe nerveusement sa langue sur ses lèvres et sourit d’une façon ironique. Forcé. Il le pointe du doigt avant de le pousser avec ce dernier : « Depuis quand tu me dis ce que je dois faire hein ? » Déjà maladroit dans ses sentiments : la situation le met mal à l’aise, le prend au dépourvu. Il ne savait pas comment réagir à cela. Finalement, Ash explique la raison de son ordre. « Ils ? » Ses sourcils se froncent : « Les Horsemen ? » Il tente de lire entre les lignes, son aimé répond rapidement à sa question et explique l’attaque. Que tout le monde était mort. Demetrius se recule vivement : comme s’il s’était pris un coup électrique. « Elle n’y est pas… J’en viens. » Il regarde autour. Le doc s’était calmé, il regarde autour. « Je vais partir à sa recherche, la ramener au camp : elle sera en sécurité avec moi. Je la protégerais. » Hors de question que Sasha reste seule dehors : encore plus si les Horsemen n’étaient pas loin. Une question persistait : « T’es avec eux ? » Finit-il par demander pour avoir le cœur net. Autant qu’il l’apprenne tout de suite plutôt qu’il le découvre.

L’arc se baisse, Demetrius prend une longue inspiration. Il cherche nerveusement dans sa poche sa tabatière et en sort une cigarette qu’il l’allume rapidement. Il était un danger pour lui. Ce n’était pas nouveau. Il pince l’arête de son nez et ferme les yeux pour réfléchir, pour assimiler toutes ces informations. Il ne répond pas d’ailleurs, ne rouvre les yeux qu’en sentant la main d’Ash dans la sienne.

« Viens à Lafayette. » Il était sérieux. Qu’importent les risques, Demetrius s’approche. Bon sang qu’il a envie de le toucher, qu’il a envie de l’aimer là : à même le sol. Cela faisait bien trop longtemps qu’il rêvait de sa peau, de sa chair. « On prend Sasha, on reste un peu et on s’en va loin. On trouve un moyen. Juste nous trois, on est une équipe gagnante. » Il s’était calmé. Le doc était comme ça, comme son père. Il s’énervait puis redevenait tout de suite calme. Comme par magie… Surtout grâce à Ash : « Je ne veux pas repartir sans toi. Je ne veux plus me réveiller à côté d’une place vide. » Demetrius faisait des efforts, il avait soudainement peur que plus jamais il n’aurait l’occasion de lui parler. « Je t’aime et j’aurai dû t’écouter ce matin-là. Je n’aurais pas dû partir avec les autres. Les choses auraient été différentes : j’en suis certain. » Et cette idée le torture. Parce qu’avec des si on pouvait mettre Paris en bouteille. Oui, il ne servait à rien de remuer le couteau dans la plaie comme ça : mais c’était tout ce qu’il lui restait. « Je n’ai pas été là pour notre famille… » Confesse-t-il la tête baissée. « Et je m’en voudrais toujours pour ça. »
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 831
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2985
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Dim 9 Avr - 20:41

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

"Depuis que ça peut te sauver la vie Demetrius" Tu restes sérieux, tu ne sourcilles pas malgré l'envie de t'emparer de ses lèvres. Il ne comprend pas, il ne réalise pas ce qu'il se passe. Tout s'embrouille dans ta tête et tu dévies quelques secondes le regard pour réfléchir. Sa protection restera toujours ta priorité, tout comme celle de Sasha. Ils sont les deux personnes les plus importantes de ta vie. Et si tu dois rester avec les Horsemen pour qu'ils puissent être heureux, alors tu le feras avec bonheur. Tu avales difficilement ta salive quand il annonce l'endroit de sa venu. Ta fille n'y est pas arrivée. Où est-ce qu'elle peut bien être ? Est-ce qu'elle a été blessée ? Est-ce qu'elle s'est perdue ? Des dizaines de scénarios tournent dans ta tête et tu serres les dents pour ne pas laisser la colère s'emparer de toi. Quand le brun dit qu'il ira la chercher, tu relèves ton regard vers lui. Tu n'en attendais pas moins de lui, il considère Sasha comme sa propre fille depuis des années. Avec lui elle sera en sécurité, entre de bonnes mains, tu ne crains rien. "On était au camps. Le soleil n'était pas encore levé. Les Horsemen sont arrivés de nul part, ils étaient trop nombreux..." Tu soupires et baisse finalement ton arme. Ces souvenirs sont difficiles à raconter, un traumatisme que tu n'as pas encore réussis à assimiler. "Ils ont commencé avec les Stevens. C'est les hurlements qui nous ont tous réveillé. Ils sont organisés, armés et...barbares". Il ne peux pas les sous-estimer. Il doit les craindre, les considérer comme ses pires ennemis. "J'ai fais grimper Sasha sur les toits juste avant qu'ils arrivent dans notre chambre..." Tu hausses les épaules en laissant le silence s'installer. Evidemment que tu es avec eux, pourtant t'arrives pas à l'avouer. Tu ne veux pas voir la déception dans les yeux si bleus de celui qui tu aimes. Et tu ne veux pas non plus qu'il imagine les coups qui ont plu sur toi durant les longues minutes de l'attaque. Etant auparavant dirigeant d'une secte, tu as l'habitude d'être celui qu'on regarde, celui qu'on écoute. Et maintenant ? T'es juste leur larbin, accomplissant leur ordres sans rechigner. "Ils ont vu du potentiel" Tu reprends leur mots, c'est exactement ce qu'ils ont dit. Tu les as entendu entres 2 coups, alors que tu te laissais doucement emporter vers ce que tu pensais être un sommeil infini. Mais non, ils ont décidé de te garder. Est-ce que c'est mieux ? Probablement oui. "Ils ont tué les autres, mais ils m'ont gardé moi"

Il tire une cigarette de as poche et tu aimerais pouvoir être ce bâton de nicotine pour entrer en contact avec ses lèvres. Pour une fois tu ne dis rien quand il commence à fumer. Tu as toujours trouvé ça sexy, son petit air torturé et mystérieux, mais aujourd'hui tu aimerais pouvoir lire dans ses pensées.

Il parle, plein d'espoir et de positivisme. Tu aurais trouvé ça mignon en temps normal. Tu aurais probablement souris avant de l'embrasser tendrement.Mais tu restes sérieux et hoche négativement la tête. "Je ne peux pas. Si je pars... ils vont me traquer. Nous trouver et nous tuer. Un par un". Tu passes une main dans tes cheveux maintenant trop long et souffles longuement "Ils ont été très clair. Je.... Je dois rester avec eux. Trouves Sasha pour moi, assures-toi qu'elle va bien." C'est comme une requête que tu oses lui demander. Tu le regardes quand il parle de se réveiller seul. Tu t'approches furtivement pour lui déposer tes lèvres contre sa joue "Alors trouves toi quelqu'un qui acceptes de se réveiller à tes côtés...". Ça te brise le cœur de prononcer ses mots. Tes yeux fuient d'ailleurs les siens, observant les feuilles au sol. Rien qu'en l'imaginant avec un autre,tu as l'impression que l'air passe mal dans tes poumons. "Jusqu'à ce que je trouves une solution"

Tu regardes autour de toi et ne vois rien, personne. Tu scrutes les branches des arbres, écoute le moindre bruit. Se pourrait-il qu'aucun d'entre eux t'es suivis ? Tu es sûrement parano Ash. Ils savent que tu reviendra, ils connaissent ton point faible. Tu attrapes Demetrius pour le plaquer contre le tronc d'un arbre avant de lui embrasser le cou, respirant son odeur. Ton arc est déjà tombé au sol, passant ta main dans les cheveux du brun "Je t'aime aussi. Et c'est pour ça que je dois te laisser partir. Trouves Sasha. Partez loin, je m'occupe d'eux. De l’intérieur...t'en fais pas". Pas besoin de lui dire que tu as plus le statu d'esclave que de leader. Mais au moins tu sais où ils vont, quels armes ils ont. Les choses auraient été différentes s'il était resté, mais cela ne veut pas dire mieux. Il aurait pu mourir durant l'attaque. Ton visage reste près de son cou, et un vrai sourire se dessine sur ton visage alors que tu relèves la tête. "I'll find you Dem"

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 394
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3149
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Dim 9 Avr - 21:14

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

« On sait tous les deux que j’ai jamais eu besoin de toi pour me sauver. » Depuis quand ils se parlaient comme ça ? Comme s’ils n’étaient rien pour l’un et pour l’autre ? Ils échangeaient des paroles comme deux inconnus trop alcoolisés dans un pub. Pourtant, ils n’étaient rien de tout ça. Ils étaient amants, un couple unis et fort qui s’occupait d’une merveilleuse adolescente. Alors évidemment qu’il irait la chercher : par monts et par vaux. Il ne laisserait jamais Sasha seule. Finalement, Ash prend le taureau par les cornes et commence à expliquer ce qui s’est passé. Les couleurs de son visage se perdent au fil du discours. Il est estomaqué, son cœur se met au bord de ses lèvres et il doit se faire violence pour ne pas se laisser envahir par le flot d’images qui naissaient de son imagination débordante. Quand il baisse son arme, Demetrius s’approche un peu plus de lui. Bon sang qu’il avait envie de se jeter dans ses bras et d’y rester jusqu’à y crever. Il sent sa peine. Ils avaient toujours été complices au point de deviner les émotions de l’autre. Peut-être parce qu’ils étaient si proche que parfois ils étaient une seule et même personne. Son corps se raidit en entendant la conclusion de cette histoire. Du potentiel… Il serre les dents, trépigne. Il imagine soudain le pire. Et si son aimé était utilisé pour d’autres fins que militaire ? Pour se calmer, il tire une cigarette qu’il allume.
Demetrius tire presque frénétiquement sur le cancer en bâton. Ce n’était pas ça qui le tuerait de toute façon. Ash ne tarde pas à détruire ses plans et à juste titre : ils sont fous. Ils sont idiots. Irréalisable.

« J’ai quand même envie de saisir ma chance. Si on meurt, au moins ça sera ensemble et non loin de l’un et de l’autre. Tu sais que la situation aujourd’hui rend nos vies précaires. Je peux mourir demain et toi dans quelques heures sans que l’autre ne soit au courant. »


Et cela le stressait au plus haut point. Mourir sans dire au revoir ; apprendre la mort d’Ash sans même avoir eu le temps d’embrasser ses lèvres. Sasha revient sur le tapis, Demetrius remet mécaniquement la cigarette dans sa bouche et prend une longue bouffée de nicotine avant de l’expirer longuement par son nez : lui donnant un air encore plus soucieux. Le baiser que son aimé lui donne le fait doucement sourire pourtant les paroles qui suivent le détruise.

« Comment oses-tu dire ça ? Me demander une telle chose ? » Souffle-t-il entre exaspération et mécontentement. « Je pourrais jamais te faire ça Ash et tu le sais. Alors je ne vois pas pourquoi tu dis ça à voix haute quand ça n’a pas lieu d’être. C’est toi et moi. Point. » Demetrius attendait de la part de son compagnon la même fidélité. Il n’était pas le genre d’homme qu’on trahissait, que l’on trompait. Si on le connaissait d’humeur généralement calme : il savait aussi exploser et devenir une machine infernale pour tous ceux qui l’on blessé. « J’ai été torturé pour savoir où était la position de notre clan. J’ai rien dit et ce n’est pas maintenant que je vais lâcher prise, abandonner tout ce qu’on a. » Parce qu’il avait réussi à le retrouver à la fin de toute chose. Alors oui, il allait converser l’espoir d’être à nouveau dans ses bras. En attendant : sa main saurait faire le travail.

La fougue de son ancien chef le surprend. Plaqué contre le tronc, les lèvres dans son cou le font soupirer de plaisir et il abandonne volontiers son addiction pour glisser ses mains sous le haut d’Ash avec précipitation. Il voulait sentir sa peau contre la sienne. Même si ce n’était que dans le creux de sa main. Dieu qu’il avait besoin de cet homme.

« Je ne te laisserais pas. Il en est hors de questions. » Ash devait le savoir. « Je te l’ai dit, c’est toi et moi. Une fois Sasha en sécurité je te retrouverais. » Il se plonge dans son regard pour dire ces derniers mots. Ses mains remontent pour encercler son visage : « Je trouverais un moyen. » Demetrius l’embrasse langoureusement, appuyant sa tête contre la sienne pour accentuer son baiser : « No Ash, I’ll find you. » Et ce n’était pas négociable. Il scelle à nouveau ses lèvres avant d’échanger leur position pour caresser son corps et savourer cet instant qui sonne plus comme le glas de leur relation que comme un moment qui se reproduirait.
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 831
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2985
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Dim 9 Avr - 22:15

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

Ses mots fendent l'air et tu baisses les yeux. Merde que c'est dur. "Il se pourrait bien que ça change..." Tu murmures ça, ne voulant pas te disputer avec lui. Ni maintenant, ni jamais. Les retrouvailles sont assez difficiles comme ça, tu ne peux pas gérer plus de sentiments.  Demetrius s'approche mais tu n'as pas la force de reculer de nouveau. Sa présence t'apaise, il a toujours été une partie importante de ta vie, bien qu'il l'ai quitté durant plusieurs années. Tu lui en a d'abord voulu, mais quand il a expliqué la raison à son retour, tu n'as pas eu d'autre choix que de le pardonner. Parce que tu avais besoin de lui, de ses conseils et de son calme.

"Si on part, c'est du suicide. Si je te suis aujourd'hui, on signe notre arrêt de mort. On doit justement saisir notre chance et survivre Demetrius." Tu y as pensé durant de longues heures. Alors que tu te trouvais entre leur mains, quand ils te dictaient les règles si strictes des Horsemen. Ce n'est pas cela qui te fait peur. Les restrictions en tout genre tu es né avec, tu as grandis avec des barrières imaginaires qui t'empêchait de voir trop loin, d'aller découvrir ce qui se passait à l’extérieur de votre communauté. Alors ils peuvent t'imposer autant de règles qu'ils veulent, c'est plus rassurant qu'effrayant pour toi. Pourtant, c'est la solitude qui te pèse. Parce qu'ils ont beau être un groupe, il y règne constamment la peur, la vengeance. Personne ne semble se faire confiance. C'est du moins l'impression que tu en as. Ce n'est pas une communauté soudée mais un groupe où règne la loi du plus fort. Et cette fois, t'es tout en bas de l’échelle Ash, et tu ne peux rien faire contre ça. "Pour la première fois, c'est moi qui ai vu quelque chose qui t'es totalement inconnu. Tu dois me faire confiance"

Tu vois son sourire suite au baiser, mais ses paroles te ramènent sur terre. "Excuse moi. Je...veux simplement que tu sois heureux. Avec ou sans moi...Même si je préfères que ce soit avec moi" Ses mots te rassurent cependant, c'est une vision en moins qui viendra hanter tes nuits. " Toi et moi. Point"  Si Dem te dit qu'il restera fidèle, tu lui fais confiance. Ce n'est pas le genre d'homme à mentir pour te faire plaisir. Il dit ce qu'il pense, que ça plaise ou non. Et c'est aussi ça que tu aimes chez lui, sa franchise légendaire. Elle paraît parfois idiote à d'autres, mais tu as su remettre à leur place ceux qui le disait trop fort. Peut-être que tu mettais Demetrius au dessus des autres, il est vrai que tu ne le traitais pas comme les autres membres de votre communauté. Il partageait ton lit et avait volé ton cœur, tu ne pouvais pas faire autrement. Tu fronces les sourcils. Torturer ? Ton regard glisse sur lui, de haut en bas comme si tu pouvais voir à travers ses vêtements pour t'assurer qu'il va bien. Son visage te semble intact, ses avant bras également. "Qui ? Où ?" T'es inquiet et ça se voit dans ton langage corporel. Tu soupires et le regarde "Dem...On a déjà perdu tout ce qu'on a. Il n'y a plus de communauté. Plus de camps. On doit avancer et tenter de laisser ça derrière pour le moment".

Les secondes suivantes  semblent à peine réelles. Il soupire et tu accentues tes baisers tout en caressant ses cheveux. Ses mains glissent sur ton torse et tu voudrais rester comme ça à vie. Tu en oublierais presque tout tes problèmes. Tu fermes les yeux et pose ton front contre son épaule, le laissant explorer ta peau durant de trop courtes secondes. Tu dois te reprendre Ash, tu dois te décoller maintenant où tu n'auras jamais la force de partir. Penses à lui. "Alors on trouvera un moyen ensemble. Mais ce n'est pas la priorité. La priorité...c'est notre fille" Tu penses à Sasha, imagine sa peur tout seule. Tout comme toi elle n'avait jamais quitté la communauté avant. Elle ne connaît rien au monde extérieur, ni aux personnes qu'elles pourraient croiser.

Tu réponds avidement au baiser, rêvant d'enlever ce t-shirt qui t'empêche de le toucher à ta guise. Mais tu ne fais rien, te décalant à contre cœur. Tu allais lui dire de partir, mais Demetrius te plaque contre cet arbre pour te bloquer de son corps. "Je dois terminer ma ... enfin je dois y aller. Je peux pas prendre trop de temps" Les horsemen restent dans le coin de ta tête oui, à chaque moment. Même si les gestes de ton homme arrivent à les rendre moins importants, durant quelques temps. Tu parles mais perds ta conviction à chaque nouveau  centimètres de peau que Dem parvient à toucher. "Je t'aime. T'as pas le droit d'en douter. Quoi que je fasse...c'est toujours dans l'idée de vous retrouver". Ton cœur s’accélère sans que tu puisses le contrôler, et tu sais qu'il le sent, ayant sa main posée sur ton pectoraux gauche. "S'il te plaît...Ne joues pas avec le feu"

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 394
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3149
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Lun 10 Avr - 0:23

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

Il hoche la tête. Non. Ce n’était pas possible. Demetrius n’avait jamais compté sur personne pour survivre et c’est pour cela qu’il était aussi difficile pour lui de s’appuyer sur quelqu’un ; que le clan de Lafayette lui semble étranger voir dangereux. Changer ses habitudes n’avait jamais été conseillé par son père et parfois l’enfant en lui écoutait encore la voix de ce dernier. Ash devait le savoir. C’est pourquoi le doc ne surenchérit pas. Ils auraient d’autres moments pour se bagarrer. En attendant, le temps n’était pas en leur faveur et cela le stressait. Comment pouvait-il le laisser à nouveau partir maintenant que ses lèvres étaient contre la peau de son cou ? Demetrius n’avait pas de volonté quand il était question du leader.

« Et je fais quoi moi hm ? En sachant que sans toi je ne peux tout simplement pas hein ? »


Il balbutie ses mots à travers ses mâchoires serrées. Il était pris au piège dans la prison de ses sentiments. L’amour était pour les faibles. Son père avait raison. Seuls les forts pouvaient survivre à ce genre de sentiment. La chose était de plus en plus évidente. Demetrius pensait être maître de la situation mais il ne l’était pas. Il ne l’avait jamais été. Ash pouvait dire ce qu’il voulait : si les Horsemen sont aussi terribles qu’ils le prétendent alors il pouvait passer l’arc à gauche dans pas long et ça le bouffait.

« Je te fais confiance, c’est dans les autres que je suis incapable de placer ma foi. Me fais pas retomber sur le chemin de Dieu et m’oblige pas à le prier pour ta sécurité. »


Il s’était tourné des voies impénétrables de Dieu depuis des années et pourtant il était prêt à marcher sur les genoux jusqu’à l’autel pour que le pouvoir sain protège celui qu’il aime. Le baiser enflamme son cœur et les paroles qui suivent l’arrêtent. L’ascenseur de ses émotions était douloureux. Quelle délicieuse torture… Il était hors de questions qu’il le trompe pour une paire d’airbags ou pour les atouts masculins. Demetrius aimait sincèrement Ash et il savait que son corps se refuserait à un autre. Parce que pour ses beaux yeux il était prêt à tout. Même à subir un interrogatoire à coup de lames. Il hoche la tête, hausse les épaules :

« Pas important. C’est du passé. »


Et comme toujours il a mis de la chaux vive dessus pour ne pas que cela vienne le hanter plus tard. Il avait déjà assez de problèmes pour trouver le sommeil comme cela. Pauvre esprit torturé qu’il était, bien trop sensible pour ce nouveau monde qui le rend progressivement fou au même titre que ses compères.

« Je peux laisser tout ça derrière, mais je ne peux pas te laisser toi. Je ne peux pas ok ? »


Il ne servait à rien d’insister. Demetrius pouvait être têtu comme une bourrique quand il s’y mettait. Et pour prouver ses paroles il embrasse fougueusement son aimé en collant son corps au sien : ne souhaitant plus jamais le lâcher. Il voulait le posséder. Physiquement. Il voulait qu’Ash l’aime pour qu’il dispose de lui à sa guise. Sa tête sur son épaule, il continue de le caresser tendrement : respirant avec addiction son odeur. C’était ça, sa vraie drogue.

« Je vais la trouver, la protéger. » Souffle-t-il au creux de son oreille : « Il ne lui arrivera rien. Moi vivant, elle est en sécurité. Je vais m’en assurer. » Demetrius ne la laisserait pas seule. « Et après… Après je viens te chercher et on trouve un plan. »

Parce que si les Horsemen ne les laissaient pas partir : alors ils devraient les supprimer. Non pas que cela dérange le doc : ils étaient des humains. Ils avaient des faiblesses. Il fallait juste trouver lesquelles et le tour est joué. La nature humaine, dans son côté le plus primaire était facile à comprendre. Heureusement pour eux : la situation actuelle réveillait le pire des hommes. Ash tente de s’échapper mais Demetrius le rattrape. Il ne peut pas le laisser partir. Pas encore tout du moins. Bientôt… Pas tout de suite. Quelques minutes lui suffiraient.

« Me quitte pas… » Sa voix suave trahit le désir qui tiraille ses entrailles. Son bassin se colle au sien. Il sent le cœur d’Ash s’accélérer. « Me trompe pas non plus… Reste-moi fidèle. » Ce n’était pas une supplique, ni un ordre. Juste une demande sincère d’un homme qui l’aime éperdument.  Cela était le seul péché qu'il ne pardonnerait jamais. « Je me suis déjà brûlé les ailes et mon père m’a marqué au fer rouge… Je sais ce que je fais. Ce que je veux. »

Des cicatrices sur son corps dont seul son aimé connaissaient les origines. Le temps ne les a pas effacés. Comme il le pourrait : Chronos n’était pas magicien. Il souffle longuement, embrasse une dernière fois avec tout son amour Ash et s’éloigne. Demetrius reprend son bâton de nicotine et le remet dans sa bouche. Il tire dessus pour raviver les braises et remet sa chemise en place.

« Je vais partir à la recherche de Sasha. » Il regarde aux alentours, à l’horizon plutôt que d’affronter le regard d’Ash. Il le rendait faible. Impotent. « Reste en vie… Ok ? » Son regard glisse du sol aux iris perçants de son amour : « Je t’aime. » Il le répète, au cas où il l’oublierait. « Je viendrais te chercher. Reviens dans cette ville fréquemment. Je laisserais un indice sur cet arbre quand je retrouverais Sasha deal ? » Un code qu’ils auraient. Un que personne ne comprendrait.
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 831
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2985
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Mer 12 Avr - 0:40

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash


Depuis tout petit, tu as l'impression d'être important. Important pour une communauté dont la cause t'échappait pourtant à l'époque. Tu as grandis , et avec les responsabilités s'est ajouté le pouvoir. Les grandes décisions reposaient sur tes épaules, bien que ton père soit toujours derrière pour surveiller tes fait et gestes. Comme lorsque ta sœur est décédée, hurlant de douleur alors que tu te trouvais de l'autre côté de ce rideau trop opaque. Ce sont encore des cris que tu entends lorsque tu fermes les yeux. Les membres de votre communauté - que le reste de l'état appelait secte - te regardaient avec admiration. Pourtant, il n'y avait que dans les yeux de Demetrius que tu trouve cet éclat si différent. Il a le don de te faire sentir différent. Pas seulement important pour une cause politique, mais pour son bonheur et évidemment...le tien. Tu n'es plus dirigeant quand il se trouve à tes côtés, tu es bien celui qui pourrait suivre ses ordres. Alors quand il t'affirme ne pas pouvoir survivre sans toi, tu sens ton cœur se soulever un peu plus. "Si tu le peux. Tout comme tu es le seul à pouvoir me faire sentir vivant dans un monde pourtant déjà mort"

Étrangement, il n'avait jamais cru en dieu. La théorie de Darwin semblait bien plus vraisemblable qu'une personne ayant construit cette planète en 6 jours, utilisant le septième pour se reposer. Sa religion à lui, c'était la nature. Et surtout sa crainte de la technologie, qui avait grandit au fur et à mesure des années. "Tu peux prier si ça te rassures. Mais je te promets que je n'ai pas besoin de ça" Tu soupires en le regardant. Chaque secondes passées te rapprochent du moment où il devra partir. Tu sais que c'est inévitable. Et cette obligation te rends dingue, bien que tu ne le laisses pas paraître. Rentrer chez les Horsemen, ce n'est pas cela qui te fait peur. S'ils voulaient te tuer, ils l'auraient déjà fait. Ils n'auraient pas utilisés des ressources telles que des médicaments et de la nourriture pour te liquider quelques jours après. Non, ils avaient un plan. Et dans un sens, cela te rassure de savoir que tu auras une utilité. Ce sera une façon de prouver que tu peux être un bon soldat, c'est ce qu'ils cherchent. Ainsi tu gagneras leur confiance et, quand le moment sera venu, tu pourras les anéantir. Il faut juste attendre le parfait moment, simple question de patience.

Il s'approche dangereusement de toi et sa main se balade sur ton torse. Ça apaise les blessures encore apparentes des dernières semaines. A moins que cela ne fasse que quelques jours, tu as perdu le compte. Tu as du mal à trouver le sommeil et tombes de fatigue alors que le soleil est parfois haut dans le ciel. Alors tu as perdu le fil du temps. Tu lui embrasse la tempe alors qu'il te rassure concernant Sasha. Tu lui fais confiance, tu ne crains déjà plus pour la sécurité de ta fille. Tu sais qu'il l'a trouvera et qu'il l'a mènera à Lafayette sans aucun soucis.

« Me quitte pas… »
Cette voix, ce ton. ça t’électrise et tu grognes , entre frustration et plaisir. Tu fronces cependant les sourcils à sa requête. "Ne dis pas n'importe quoi, tu sais que ça n'arrivera pas". Tu n'es pas le genre d'homme à tomber dans les premiers bras qui se tendent vers toi. Tu n'es pas de ceux qui se laissent facilement avoir par le désir de la chair. Cela vient peut-être de la façon dont ton père t'a élevé, ou du simple fait que tu trouves ton bonheur dans d'autres occupations. Demetrius est bien le seul qui attire ton attention. Tes doigts s'accrochent à la chemise du brun alors qu'il se décale, et tu laisses finalement le tissus glisser entre tes phalanges, à contre-cœur. Tu hoches la tête et tournes le regard vers l’arbre en question. "Je resterais en vie... Et on se laissera des messages ici même" Tu ne réponds pas verbalement à son je t'aime, mais ton regard traduit ta pensée. "Je vais les attirer vers l'Est" Tu diras que tu as trouvé un camps à détruire, tu mentira s'il le faut. " Vas à l'Ouest et on se retrouvera bientôt" Tu te passes la main dans les cheveux et reprends ton arc tombé au sol. Tu te retournes vivement en tends ton arme en entendant un bruit plus loin. "Vas-y. Maintenant" Rôdeur ou Horseman, tu t'en chargera toi même.

made by black arrow

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 394
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3149
MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    Ven 14 Avr - 19:19

I knew I could be whole if you were mine.
Demetrius ft. Ash

Demetrius pouvait sentir ses muscles se tendres sous ses caresses. Bon sang ce qu’il avait envie d’arracher les morceaux de tissu qui le séparaient de lui. Il voulait le posséder. Il voulait l’aimer. Embrasser chaque parcelle de sa peau. Il était comme un drogué qui prenait sa dose. Jamais satisfait et toujours avide de plus. Il était prêt à mourir d’overdose : si seulement cela était possible. « Tu sais bien que ce n'est pas vrai. » Ash ne pouvait pas affirmer le contraire. Pas après tout ce qu’ils avaient vécu, tout ce qu’ils s’étaient murmuré entre deux étreintes enflammées. Sans son ami dans sa vie, sans son amour : il se sentait bien vide de tout sentiment. Une part de lui était incapable d’être heureux. C’était peut-être là le problème et ce qui lui faisait peur. D’être aussi dépendant de quelqu’un. Ce n’était pas sain. Un mal pourtant nécessaire et qui comblait le manque d’affection qu’il a toujours ressentit. La mort de sa mère avait mis un terme à ce peu d’amour qu’il recevait au quotidien et sa jeune promise ne l’avait jamais aimé comme un époux. Demetrius aimait tellement son ancien chef qu’il était capable de prier à nouveau Dieu bien qu’il se soit détourner de sa lumière et de ses conseils il y a longtemps. Il était donc bien idiot au fond de sa part de vouloir faire une telle chose mais tous les moyens étaient bons à ses yeux pour qu’il puisse retrouver les bras d’Ash. Il ne répond pas à ce dernier quand il affirme ne pas avoir besoin de prière. Il avait probablement raison.

Son corps se colle un peu plus au sien : profitant de ces derniers instants. Le docteur respire doucement le parfum naturel d’Ashton. Il se ressource. Reprends des forces pour le combat qui l’attendait quand rentrerait vers Lafayette. Il devait trouver Sasha et l’amener en sécurité. Une fois cela fait : il trouvera un moyen d’aller chez les Horsemen pour libérer Ash. Que cela le tue : il n’en avait rien à faire. Il n’imaginait pas sa vie sans lui anyway. Autant mourir pour une bonne cause. Et alors qu’il se pensait prêt à le laisser partir, à tourner les talons sans se retourner : il ne peut s’empêcher de souffler quelques mots. Demetrius ne voulait pas l’imaginer dans les bras d’un autre. Cela lui tordait les boyaux et il n’avait pas besoin de ça à l’heure actuelle. Son spleen était déjà assez lourd comme ça. Alors il lui demande de ne pas le quitter, pas devant l’adversité. Ils avaient connu pire et si tel était leur destin de rester en vie alors ce n’était qu’une épreuve. Rassuré, le docteur s’éloigne en soupirant longuement : remettant ses vêtements.

« D’accord… »
Demetrius gonfle ses poumons d’air pur avant de prendre une dernière bouffée de nicotine. Il écrase son mégot avec la pointe de sa chaussure : « T’en fais pas va. Je suis difficile à avoir. » Il hausse les épaules, il se retourne quand il entend des bruits. Un rôdeur sort, Demetrius sort son couteau et le lance dans la tête de la chose qui tombe au sol. Il s’approche, retire sa lame : « Je t’ai dit que je pouvais me débrouiller tout seul. » Il sourit en regardant Ash, range la lame dans son étui accroché à sa ceinture avant de partir sans se retourner : le cœur déchiré de la laisser partir.
made by black arrow

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'm mending inside and we both know why. || Ash    

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm mending inside and we both know why. || Ash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Inside of Nabaztag/tag
» Inside of Mir:ror
» [projet]Table futuriste (questions inside)
» What's next ? (Team Portugal inside)
» LA brule t il ? (COPS 2030 inside)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: What happened and what's going on. :: dead things :: les rps :: rps terminés-
Sauter vers: