AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Together we'll mend your heart [Demetrius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Together we'll mend your heart [Demetrius]   Sam 25 Nov - 23:42

Demetrius & Ashton ×
Together we'll mend your heart
C'est en voyant Demetrius sortir de votre nouvelle maison que la différence t'a frappé.Il n'est pas difficile de voir que votre complicité à disparu. Tu étais assez naïf pour penser qu'un acte charnel pourrait vous rapprocher spirituellement. Tu pensais qu'après quelques nuits dans les bras de ton homme, tu arriverais enfin à le comprendre et à le voir comme la personne que tu percevais autrefois. Tu pensais sincèrement pouvoir rire à ses mots, tu t'attendais à le comprendre en un seul regard comme vous en étiez capable il y a près d'un an. Mais la vérité est bien plus difficile à avaler. Vous vivez sous le même toits,partagez des moments basiques de la vie de tout les jours. Mais il n'y a plus cette petite étincelle qui te rendait avant si heureux. Les mots se font de plus en plus rares, les sourires moins sincères. Tu as l'impression d'avancer sans voir le brouillard se lever. Demetrius s'occupe à sa façon, en prenant soin des personnes de ce camp. Il était médecin et sait se rendre utile pour se faire accepter. Toi, tu es loin de faire autant d'efforts.Tu n'es pas sorti de la cabane qui vous sert de refuge depuis quelques jours. Une semaine ? Peut-être 10 jours, tu as perdu le compte. Tu n'es pas de ceux qui restent sans rien faire habituellement, et tes journées consistent à tourner comme un lion en cage sans oser poser la main sur la poignée pour sortir. Tu ne veux pas faire la connaissance des survivants. Ils ne seront plus de ce monde d'ici peu de temps. T'attacher est la pire des choses à faire depuis l'apocalypse. Tu as perdu Sasha, Demetrius te glisse entre les doigts et la seule personne que tu pensais pouvoir décrire comme une amie ...Elle a rétabli la situation. Ivy ne t'a jamais considéré comme un ami, tu t'es simplement attaché à elle, car c'était la seule personne à s'intéresser un temps soit peu à ta personne.

Tu refermes le livre alors que ton regard se perd à l'horizon. La vitre sale est ta seule ouverture sur l'extérieur. Le médecin ne reviendra pas avant une bonne heure et il te manque déjà. Bien que le silence règne quand vous êtes ensembles, son absence te semble tout aussi insoutenable lorsqu'il est loin. Mais c'est une silhouette qui attire ton attention. Un visage que tu ne pourrais pas oublier. Tu penses premièrement que ton cerveau te joue un tour, mais les cheveux blonds de la jeune femme t'obligent à accepter la vérité : Rue se trouve ici, à surveiller les environs. Comment ? Pourquoi ? Est-ce que les Horsemen ont encerclé le camp ? Ton sang ne fait qu'un tour et pour la première fois tu sors de la cabane. Habillé d'un simple pantalon, sans même prendre la peine de mettre des chaussures ou un t-shirt tu cours vers la porte où Demetrius s'est faufilé il y a 10 minutes. Tu entres en trombe pour tomber sur ce qui semble être la pièce principale. Dem s'y trouve avec l'un de ses patients. Tu attrapes la main du brun et l'obliges à s'éloigner de l'homme pour le tirer vers la porte "On ne peut pas rester". Tu paniques et ça se voit. Le jeune homme te regarde avec de grands yeux. Pour une première introduction, faut dire qu'on fait mieux. Mais c'est le dernier de tes soucis. Sans donner plus d'explications, tu obliges l'Amish à te suivre jusqu'à chez vous. Rue ne peut pas vous voir. Tu refermes la porte et attrapes rapidement les choses essentielles. "Ils sont là"

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 386
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3112
MessageSujet: Re: Together we'll mend your heart [Demetrius]   Jeu 30 Nov - 0:17

Wrote the book on painAsh & DemetriusLes jours défilaient sans se ressembler. Demetrius n’arrivait pas à s’accrocher à la réalité. La peine qui le rongeait de l’intérieur était bien trop familière. Il l’avait ressenti à la mort de sa mère ; celle de sa femme et de son enfant ; maintenant c’était pour Sasha qu’il portait le deuil. Celle qui fut sa fille. Avec elle, il a eu le malheur de croire qu’ils étaient une famille. Ash et lui en tant que deux pères parfois indignes et elle l’enfant prodige. Tout cela n’avait aucun sens maintenant et il se maudissait tous les jours que le Seigneur lui donnait. Il aurait dû rester seul. Ne pas s’accrocher. Ne pas les laisser le toucher. Il était plus facile de vivre seul que bien accompagné. La seule chose qui le tenait en alerte, qui lui permettait de s’évader de ce quotidien morose était de prendre soin des patients. Il était un bon docteur. Demetrius faisait ce pourquoi Dieu l’a mis sur terre : il prenait soin de ceux qui en avaient besoin. Pour l’instant, ils étaient tolérés grâce à l’effort que faisait le médecin : mais le mutisme d’Ash mettait tout cela en danger. Pourquoi ne lui en parlait-il pas ? Parce qu’il était pleinement conscient que cela ne servait à rien. Ils faisaient chacun leur deuil. De leur côté à défaut de le faire ensemble. Cela marchait pour le côté solitaire de Demetrius.
En quittant ce matin-là, il embrassa Ash tendrement comme toujours. Lui glissa un ‘je t’aime’ avant de sortir en s’allumant une cigarette : il faisait l’effort de ne pas fumer en sa compagnie. Parce que par tous les Saints il l’aimait cet homme. Et c’était ça le problème. Leur couple n’était plus parfait mais il tuerait pour le garder à lui. Demetrius avait fait bien pire pour survivre. Ash était tout ce qui lui restait alors il était tout bonnement impossible qu’il le laisse s’éloigner ne serait-ce qu’un seul instant. Mais il le quittait régulièrement pour aller s’occuper des patients avec la peur au ventre de le retrouver pendu ou pire : partit.

Sa veste était à peine posée sur le dossier de la chaise que son compagnon fit irruption dans l’humble bâtisse qui ne comportait qu’une seule pièce. Un long soupire traverse les lèvres de Demetrius. Encore plus quand son compagnon lui attrapa le poignet pour le tirer vers l’extérieur. Il eut juste le temps de se retourner pour faire signe à son patient que ça allait. Il finit par le suivre et rentra dans leur chez eux.

« Qu’est-ce qui se passe Ash ? » Cela n’était pas un reproche, mais une constatation. Demetrius était épuisé et cela n’était pas difficile à voir. Il ne faisait que se remettre des sévices causés par les meurtriers de leur fille. « Les Horsemen ne sont pas là. » Il n’avait pas peur d’utiliser leur nom. « Tu le sais aussi bien que moi. C’est une petite communauté : ils se connaissent tous et ils ont tous souffert de ces salopards alors je doute qui les laisse s’approcher. » Voyant qu’Ash ne se calmait pas, il souffla et l’arrêta dans ses gestes : « Calme-toi. » Il remonta ses mains pour attraper son visage : « On est en sécurité ici. On est en hauteur, dans les arbres : il n’y a pas de meilleur endroit et tu le sais. » Il fallait rationaliser. Son regard dans le sien, aucun doute ne subsistait. « Tu me fais confiance eh ? Je ne te mettrais jamais en danger. »

© Crimson Day

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: Together we'll mend your heart [Demetrius]   Dim 10 Déc - 19:50

Wrote the book on painAsh & DemetriusPlus rien ne fait de sens dernièrement. L'idée de la survie devient de plus en plus difficile à concrétiser. Sans Sasha, le quotidien est plus morose. Si chez les Horsemen tu avais de quoi t'occuper l'esprit, ici, tu es enfermé avec tes sombres pensées. Des regrets, tu en as des dizaines, tu ne sais même pas par ou commencer. Avoir laissé Demetrius partir ce fameux matin d'hiver il y a près d'un an ? Avoir réagi de la sorte en arrivant chez les Horsemen et avoir coopéré plutôt que te battre contre eux ? Tu aurais perdu la vie, mais il semble que tu ai perdu bien plus en survivant. La solitude est bien entendu la chose la plus difficile à gérer. Tu as toujours été entouré de la communauté, dans un endroit familier et avec des règles que tu suivais. Ici, tu n'es personne, même plus l'amant de Demetrius. Parce que cet attachement que vous vous portez n'a rien à voir avec l'amour que vous aviez l'un pour l'autre autrefois. Alors tu te contentes de rester à l'intérieur, observer les environs en voyant ta vie s'effriter aussi rapidement que ta relation avec le médecin.


D'ailleurs, la chaleur de sa main contre la tienne ne t'apporte plus la même sensation. Demetrius te demande des explications alors que vous retrouvez la sécurité de votre nouvelle demeure. Il parle des Horsemen comme s'ils n'étaient qu'une menace du passé...Mais il a tord. Ils sont présents, ils sont toujours là. Ses mains posées sur tes joues n'arrivent pas à calmer les palpitations rapides de ton cœur meurtri. "Je l'ai vu Demetrius. Elle était en bas" Ca aussi, tu en es absolument certain. Tu reconnaîtrais ces cheveux blonds entre mille. "Rue. C'est celle qui les a convaincus de m'emporter avec eux" Les souvenirs sont flous, mais tu as eu tout le temps d'observer la jeune femme par la suite. "Je te fais confiance... Mais je sais ce que j'ai vu" Tu poses tes mains sur les siennes pour décoller ses doigts de ta peau. "Et je ne resterais pas là"


Est-ce que tu partirais sans lui ? Non. Tu en serais incapable. Parce que sans lui, il n'y a pas de survie, et encore moins d'avenir. " C'est juste toi et moi...Tu te souviens ? On n'a pas besoin d'eux, pas besoin de cette communauté. Ils finiront par crever" Réalité brute. Tu n'es pas aussi négatif d'habitude, mais la mort de Sasha te rend plus sombre. "Rue est ici. Elle va aller prévenir les Horsemen et je ne serais pas là quand ils attaqueront. Alors tu vas me suivre, parce que t'es la seule raison pour laquelle je survis"

© Crimson Day

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 386
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3112
MessageSujet: Re: Together we'll mend your heart [Demetrius]   Sam 3 Fév - 16:25

Wrote the book on painAsh & DemetriusTout avait toujours coulé de source avec Ash bien que leur début n’ait pas été une partie de plaisir. Et pourtant aujourd’hui Demetrius perdait pied. Il ne savait ni quoi faire, ni quoi dire. Chaque parole, mot employés ne faisaient qu’alourdir leur peine. Est-ce que cela était le signe qu’ils devaient se séparer ? Sasha était-elle la douleur de trop pour eux ? Ce qui les avait liés et maintenant les séparait ? Il peinait à croire cependant que c’était la fin. Cela ne pouvait pas être le glas de leur amour. Non. Ils devaient y avoir quelque chose à la fin de cette longue et douloureuse période. Seraient-ils seulement en vie pour voir la fin de leurs souffrances ? Leur vie précaire au quotidien pouvait très bien arracher leur dernier souffle sans pudeur. Et alors qu’il s’inquiète de l’attitude d’Ash : il ne trouve aucun réconfort dans ses paroles. Il le repousse après avoir expliqué ce qu’il avait vu. Demetrius souffle longuement et le laisse s’éloigner sans chercher à garder un contact avec lui. Il le repoussait. Que pouvait-il faire ? Inconsciemment, il s’alluma une cigarette :

« Et tu veux aller où Einstein ? » Il prit appuie sur le petit bureau et mit sa main libre dans sa poche. « Il n’y a pas cinquante mille endroits sûrs où on peut aller. » Évidemment que Demetrius avait déjà ressassé cette question dans sa tête.

Non. Bien sûr que non il n’avait pas oublié que c’était Ash et lui. Maintenant et jusqu’à ce que la mort les sépare. Mais qu’importent les choix de Demetrius : son amant ne semblait pas vouloir y concéder. Il commençait à croire que c’était parce que l’idée de rester ici venait de lui et non de celui qui avait été un chef un jour. Le pouvoir lui manquait-il tant que ça pour vouloir l’imposer sur le docteur ? N’avait-il donc pas son mot à dire ? Il n’était pas encore totalement remis du mauvais traitement des Horsemen. Sa mâchoire se contracta avec violence quand il conclut son discours.

« Tu t’entends parler Ash ? Je ne suis pas ton chien ou quelque chose que tu peux contrôler. » Il tira nerveusement sur la cigarette. « Avoue que c’est parce que l’idée vient de moi que tu ne veux pas rester ici ? » Il continua de fumer le bâton de nicotine « Je n’irais nulle part. Tant qu’ils auront besoin d’un docteur et parce que j’ai survécu dehors. Parce que je sais qu’il n’y a rien à part la mort et la désolation au de-là de cette forêt mais tu ne sembles pas me croire ! » Ash avait toujours vécu en communauté, pouvait-il seulement comprendre le sens de ses paroles ?

Demetrius était sur les nerfs. Il faisait des efforts mais il n’avait aucune réponse positive de la part de son ancien chef et cela le rendait fou.

« Admettons qu’on parte, tu ne crois pas que les Horsemen surveillent la zone ? Les éclaireurs reviennent tous les jours de justesse. De nuit comme de jour ils patrouillent autour. Si tu veux mourir… » Il sort son flingue et se le colle sur la tempe : « On le fait ici et tout de suite ça nous économisera du temps. Parce que si on part ils vont nous tomber dessus. C’est ça que tu veux ? »  

© Crimson Day

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: Together we'll mend your heart [Demetrius]   Sam 3 Fév - 23:50

Wrote the book on painAsh & Demetrius Pour ne pas changer les bonnes habitudes,la conversation s’envenime. Tu repousses les mains du brun en gardant cependant le bout de ses doigts entre les tiens plus longtemps. Cette proximité te rends maintenant mal à l’aise, comme si cela reflétait tout ce que vous avez perdus. Le médecin te regarde de ses grands yeux bleus,alors que les tiens se dirigent vers le sol.Eviter son regard,ne pas replonger dans les souvenirs du passé. Oublier son sourire et vos heures à rire sous le ciel orné d’étoiles aussi scintillantes que votre quotidien.Tu restes silencieux alors que Demetrius allume son bâton de nicotine. « On voulait partir vers le sud.On avait parlé de visiter la Colombie. » Une discussion parmi tant d’autres il y a de cela plusieurs mois. Tu voulais en apprendre plus sur le pays de ta mere, découvrir les paysages dont elle a tant parlé durant ta jeunesse. C’est aussi une part de toi que tu voulais partager avec l’homme que tu aimes. Tu te demandes si c'est un projet qui va lui aussi partir en fumée.

Mais le ton qu’emploi Demetrius remet bien rapidement les points sur les i. « Je n’ai jamais utilisé mon statut pour te donner des ordres,Tu le sais très bien ». Si ça avait été le cas,il ne serait jamais parti en dehors de la communauté. Tu sers les dents de frustration,comment peut-il dire des choses comme ca ? « Et si ça peut te rassurer, je ne suis plus chef. Plus chef,plus père, plus rien ».  Tu devrais ajouter amant à la liste, mais tu te retiens. Il est difficile de ne plus savoir quel est ton rôle.

Alors ce camps passe avant vous ? Le médecin ne partira pas tant que cette communauté aura besoin de ses services ? Tu te contentes d’hocher la tête en soufflant longuement. L’amertume est visible sur les traits de ton visage. Tu relèves les yeux pour répondre mais t’arrêtes net devant son geste suicidaire. Sans même le réaliser,ton regard se fait plus doux, tes gestes plus protecteur. « Demetrius…s’il te plaît »Devant sa réaction, tu es incapable de lever la voix. Ta main se lève doucement pour caresser tendrement sa joue. « On a pas le droit… » De ton autre dextre, tu attrapes l’arme que tu baisses sans le quitter des yeux. « Tu crois qu’elle voudrait ça ? » C'est la première fois que tu parles de Sasha depuis des jours. Mais tu es toujours incapable de prononcer son prénom.

Tu soupires avant de poser ton visage contre son cou,profitant de cette proximité rapide. Tu te recules avant de le regarder,fixant cette cigarette que tu tolères. « Je sais que tu en as envie. Je suis pas stupide. Depuis les Horsemen tu joues avec la mort en espérant qu’elle gagne » Une main dans les cheveux, des mots sûrement trop sincères « On reste ici si tu y tiens. Mais ne fais plus jamais ça. On abandonne pas. » Tu passes tes bras autour de lui,resserre ton étreinte avant de poser tes lèvres contre sa joue. Sa chaleur,sa présence, tu en as besoin au final. Bien que tu le repousses, bien que tu te renferme. Tu restes silencieux même si ton inquiétude est toujours présente. Rue était là, tu en es certain. Pourtant, tu murmures tout contre lui « J’ai du imaginer tout ça… Je suis désolé. Je suis un peu perdu »



© Crimson Day

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 386
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3112
MessageSujet: Re: Together we'll mend your heart [Demetrius]   Mar 6 Fév - 20:07

Wrote the book on painAsh & DemetriusComme Demetrius se sentait impuissant. Il n’avait rien pût faire pour empêcher la mort de Sasha et maintenant il ne semblait pas être en mesure de trouver les mots justes pour rassurer Ashton. Il était désemparé. Il ne savait plus quoi faire pour le rassurer. Non, ils ne craignaient rien ici. Il en était persuadé. Parce que s’ils étaient en danger : ils auraient déjà rencontré des ennuis. Avec les Horsemen autour d’eux : ils ne pouvaient pas se permettre de partir. Demetrius préférait mourir plutôt que de retomber entre leurs mains. Il tuerait Ash avant que les psychopathes ne le touchent de nouveau. S’allumant une cigarette pour se calmer les nerfs, il prit le temps de lui demander où il voulait aller. Aucun doute maintenant sur le fait que le monde entier était dans la même situation que la Louisiane.

« Ce n’est pas la porte d’â côté. On ne sait même pas si la situation est pire qu’ici. »  Souffle-t-il. Demetrius ne voulait pas prendre de risques. Ce n’était pas comme si cela était de simples vacances. Qu’il n’y avait pas de danger. « Vu l’état des Walkers actuels… Je dirais que dans un an ou deux ils devraient définitivement se composer. On peut espérer que le temps soit encore plus réduit dans les pays chauds. »  Alors il y avait un fol espoir oui.

En attendant, ils devaient survivre. Ils devaient trouver un moyen de rester vivant et l’idée d’Ash de partir n’enchantait pas Demetrius qui avait passé beaucoup trop de temps dehors. Pensait-il que ce qu’il disait était un tissu de mensonges ? Alors qu’il insinuait qu’il refusait de rester car l’idée ne venait pas de lui ; il écouta l’ancien chef utilisé la carte du Caliméro. Demetrius ne répondit pas, mais il leva ses yeux au ciel d’un air désespéré. Fallait-il que les grands moyens soient employés pour qu’enfin il l’écoute ? Devant l’entêtement d’Ash c’est ce qu’il décide de faire. Posant son arme contre sa tempe : autant s’ôter la vie tout de de suite et ensemble. Parce que tenter de vivre en dehors de cette communauté revenait à un suicide. Dem en était conscient, pourquoi Ashton ne lui faisait-il pas confiance ? Jamais il ne lui avait menti. Quand il parle d’elle, le docteur ne met pas de temps à comprendre. Il parlait de Sasha. Son cœur se serra. Il souffla longuement et remit la sécurité de l’arme avant de la lancer sur le lit.

Demetrius le laissa poser sa tête dans son cou. Sans rien répondre. Il ne pouvait pas. Un étau le rendait muet. Il continua de tirer sur sa cigarette, expirant la fumée loin du visage d’Ash. Un haussement d’épaule servit de réponse. Oui. Il avait envie de mourir. Même si cela était son désir, il n’avait pas envie de prendre le risque de se faire bouffer vivant ou de se faire capturer à nouveau. Il y avait pire que la mort sur terre. La cruauté humaine était le fléau de la Terre et elle était à son apogée durant ces heures sombres. En sentant ses bras autour de lui, il écrasa sa cigarette et l’enlaça. Depuis leur retour, cela était bien la première fois qu’ils se touchaient de la sorte. Demetrius prit quelques minutes pour réfléchir.

« Laisse un peu de temps. Je ne connais pas la région. On ne sait pas où on est. Je vais demander aux éclaireurs de nous donner une carte. Une fois qu’on en sait plus : on pourra bouger ok ? »  Il faisait une petite concession. « Il nous faut des vivres, une voiture, de quoi tenir… »  La liste était longue. « Mais je trouverais tout ça. Si tu ne te sens réellement pas en sécurité ici : on partira. »  

Le doc s’écarte pour venir l’embrasser tendrement :

« Je t’aime… Et tu as raison. N’abandonnons pas. » 

© Crimson Day

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: Together we'll mend your heart [Demetrius]   Jeu 8 Fév - 0:14

Wrote the book on painAsh & Demetrius La Colombie, ce n’est pas seulement  l'espoir que la situation soit meilleure. C’est aussi une façon de réellement tourner la page et entrevoir un avenir plus heureux. Tu as besoin de t’éloigner des Horsemen et donc du souvenir douloureux de Sasha. Bien sûr, tu ne l’oublieras jamais, mais un nouveau chapitre est nécessaire pour la survie de votre couple. Demetrius aussi à besoin de changer d’air. Tout ici, vous rappelle la tragédie. Et te sentir en danger à chaque fois que tu fermes les yeux n’aident en rien. Le Brun à beau assurer que vous êtes en sécurité,tu n’arrives pas à dormir sur tes deux oreilles. Tu as trop peur que votre destin t’échappe une nouvelle fois.« Je sais que ce ne serait pas un parcours de santé Dem. Je tente juste de nous éloigner de tout ça. Je pensais qu’un renouveau nous ferait du bien » Tu arques un sourcil quand il parle de la décomposition des walkers. «
Deux ans? Tu es sérieux?" Un léger silence et tu continues « On sera mort d’ici là. Morts ou plus ensemble »

La révélation doit lui faire une décharge électrique, puisque Demetrius s’empare d’un revolver pour se le plaquer contre le crâne. Ce n’est pas ce que tu voulais dire, tu ne parlais pas de suicide. Tu réalises juste les dangers au quotidien, et les opportunités ratées ont peu de chance de se représenter. Mais le spectacle qu’offre le médecin te fait oublier toutes tes questions. Tu n’es pas prêt à abandonner, pas prêt à le perdre. La nuit, quand il dort et que tu n’arrives pas à trouver le sommeil, tu te surprends à perdre tes doigts dans ses cheveux. Alors que vous dormez désormais chacun de votre côté du lit, c’est bien le rythme calme de sa respiration qui t’empêche de paniquer au moindre bruit.

Alors tu tentes de lui expliquer à ta manière qu’il ne doit pas abandonner. Vous devez survivre ensemble. Même si le mot couple n’a plus la même signification qu’autrefois. T’as le fol espoir qu’un jour ça reviendra.Tu utilises donc la carte « Sasha ». C’est mal, mais t’as quoi d’autre pour le convaincre ? T’as l’intime conviction qu’il préférerait avoir la jeune femme ici à ta place. Sans attendre, l’arme atterrit sur le lit , ses épaules se haussent. Ouais, il s’en fout de mourir. Tu en as maintenant la confirmation.

Sans le remarquer tes gestes deviennent plus doux, et c’est avec reflex que tu passes tes bras autour du corps de Demetrius.Ca te tue de savoir que sa propre vie lui importe si peu. Sentir la chaleur de son corps t’aide cependant à ne pas perdre pieds.Tu l’écoutes d’une oreille en te concentrant sur ses mains contre ton dos. Pourtant tu arques un sourcil et le regardes « Une voiture ? Je suis incapable de conduire et ce n’est pas fiable. Et puis on … » Tu t’arrêtes et soupires.Des restes un peu plus persistant de la secte. « On verra plus tard. Si tu penses qu’on a besoin d’une voiture,Tu dois avoir raison ». Tu ne veux surtout pas le contrarier.Pas s’il décide encore de se pointer une arme sur le crâne. Alors tu laisses mourir la conversation, hochant la tête pour lui donner raison. Il te rassure cependant avec un baiser auquel tu réponds.

Tu souris en coin devant une telle proximité. C’est rare, bien trop rare. T’es incapable de passer outre le fait que le médecin te pensait faire le gigolo chez les Horsemen. Ou bien qu’il t’ai comparé ouvertement à eux. « Tu gagnes toujours,ça changera jamais ça. Je suis incapable de te dire non ». Tu te perds dans la couleur océan de ses yeux avant de caresser sa lèvre inférieure de ton pouce. « Et t’es toujours aussi beau. Ça non plus ça changera jamais ». Pourtant, tu te recules, presque à contre-cœur.Une part de toi pense que ça sonne faux, même si c’est incroyablement sincère. « Tu… Tu devrais retourner avec les autres. T’as probablement des patients à voir où je ne sais quoi » Tu regardes l’intérieur de la cabane « Je vais… » Organiser le départ. Sauf que tu ne peux pas lui dire. « Je vais m’occuper »


© Crimson Day

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Cillian Murphy
▴ inscrit le : 26/03/2017
▴ messages : 386
▴ multi-comptes : Aliénor & Levia
▴ points : 3112
MessageSujet: Re: Together we'll mend your heart [Demetrius]   Sam 10 Fév - 13:13

Wrote the book on painAsh & Demetrius« Et dire que d’ordinaire je suis le plus pessimiste… »  Souffla-t-il dans un grognement. Peut-être même qu’il ne l’avait pas entendu. Dem n’en savait rien et il s’en fichait. « Je pensais que ça te ferait plaisir comme découverte. »  

Mais apparemment non. Quoiqu’il fasse : il n’arrivait pas à se reconnecter à Ashton. Ce dernier se fermait quand lui s’ouvrait pour converser ce qu’ils avaient été. S’il n’y avait que ça : autant qu’ils arrêtent là cette mascarade. Se séparer, pour ne pas continuer de traîner comme un boulet leur relation. Peut-être qu’au fond ce qu’il aimait c’étaient les souvenirs du passé, mais pas le présent ? Sasha avait peut-être été la colle depuis l’apocalypse. Le ciment qui les avait reliés à nouveau. Mais maintenant qu’elle n’était plus là : étaient-ils condamnés à voir s’éteindre cet amour pourtant si ardent dans ses débuts ? C’était là tout le problème des relations humaines : tout finissait par se ternir jusqu’à ne plus briller. Le pire dans cette histoire était que même s’ils n’étaient plus ensemble : Demetrius ne pourrait jamais le laisser aller dans les bras d’un ou d’une autre. Il tuerait pour ça. Plutôt tuer Ash que de le voir partir avec quelqu’un d’autre. Pour sûr qu’il ne résisterait plus à l’envie de se tuer si jamais il le quittait de toute façon. Il n’attendrait pas de le voir prendre ses affaires maintenant qu’il y pensait.
L’ancien chef fait le premier pas, le docteur n’hésite pas à faire le reste et referme ses bras autour de lui une fois sa cigarette éteinte. Pendant quelques minutes, il décide de baisser les armes et de trouver une solution comme ça sur le moment pour qu’ils puissent partir. Mais comme toujours, Ash ne rendait pas les choses faciles. Un soupire passa ses lèvres :

« Et tu comptes y aller comment hein ? A cheval ? Je t’ai déjà dit que les voitures ce n’est pas dangereux. Les routes seront vides : c’est le moyen le plus fiable à l’heure actuelle pour avancer rapidement et ça donne un abri le soir venu. »  Que cette secte et ses principes l’insupportaient ! Et pourtant, il venait lui-même d’une communauté refusant la technologie. Si cela l’avait aidé à survivre : il n’en restait pas moins qu’il avait mis de l’eau dans son vin et avait immédiatement apprécié l’utilité d’une automobile.

Le débat se meurt dans un baiser alors qu’Ashton lui fait remarquer qu’il gagne toujours. Ce n’était pas vrai. Il n’était pas aussi fort qu’il le laissait entendre. Demetrius avait juste beaucoup trop de fierté pour dire ou faire quoique ce soit qui le rendrait faible. Il ne dit rien cependant et se plongea dans son regard. Sourire en coin, le contact de son doigt sur ses lèvres l’électrisa. Depuis combien de temps n’avaient-ils pas été proche comme ça ? Beaucoup trop. Chacun enfermé dans un carcan de deuil et de souffrance sans percevoir celui de l’autre. C’était probablement le destin de tout parent ayant perdu un enfant. Pourtant, il ne fit rien pour le retenir alors qu’il s’échappait déjà de son emprise. Il hocha la tête et tourna déjà les talons avant de s’arrêter en posant sa main sur la poignée. Non. Il ne pouvait pas partir comme ça. Alors, il tourna les talons et s’approcha vivement de lui pour attraper avec avidité les lèvres d’Ash.
Le baiser n’avait rien de doux et pourtant il était chargé de tout l’amour qu’il portait pour l’homme qui partageait sa vie. Bientôt, l’échange devenait langoureux et il colla son corps au sien jusqu’à le pousser vers le lit. Poussant l’arme pour qu’elle trouve sa place sur le sol, il l’allongea et couvrit son cou de baisers. Son pantalon trop serré ne faisait qu’appuyer son désir pour Ash. Il avait envie de lui. Oublier ce qu’ils vivaient pour embrasser leur amour. Demetrius arrêta de l’embrasser pour déboutonner sa chemise et la faire tomber. Il ne le laisserait pas arrêter ce moment.
© Crimson Day

_________________
you better run

☠️ we don't need a bigger knife


We're killing strangers, so we don't kill the ones that we love. We pack demolition, we can't pack emotion. You better run because we got guns. @excelsior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN ▴ KEYS TO THE KINGDOM.
▴ avatar : Luke Evans
▴ inscrit le : 20/03/2017
▴ messages : 825
▴ multi-comptes : Samuel & Luke
▴ points : 2950
▴ sac : un poignard - une gourde d'eau - la gourmette de Demetrius au poignet - Tu as jeté la photo de ta fille pour que les Horsemen ne connaisse pas son existence
MessageSujet: Re: Together we'll mend your heart [Demetrius]   Sam 10 Fév - 17:33

Wrote the book on painAsh & Demetrius Tu ne réponds rien à la remarque sarcastique de Demetrius. Pourtant tu l’as entendu. Mais il a raison, tu n’es plus aussi optimiste qu’autrefois. Comment pourrais-tu l’être ? Sasha est morte, enterrée loin des siens, loin de la forêt où elle est née. Tu es d’ailleurs le seul à savoir où elle se trouve aujourd’hui. Enfin, il y a aussi Ivy, mais elle ne fait pas partie de l’entourage de Sasha. Tu n’as pas eu la force d’en parler à Demetrius bien qu’il soit en droit de le savoir. Peut-être qu’il n’est pas encore prêt à l’entendre, peut-être que cela lui ferait réaliser un peu plus ce qu’il a perdu. Ce petit bonheur que vous avez tous les deux perdus. Cela te conforte dans l’idée que ce secret doit encore rester tiens durant quelques jours. Tu as peur que cela détruise Demetrius plus que ça ne l’aide. Tu relèves cependant les yeux vers lui. « Je suis content Dem c’est juste que… Je doute beaucoup en ce moment » Il faut dire que tu as le temps de réfléchir entre ces quatre murs. Les heures défilent et tu retournes dans ta tête toutes les situations possibles, te trouvant coupable à chaque fois que tu repenses à la mise à mort de ta fille. Pourtant tu as cette petite voix qui te répète que si tu avais tenté quelque chose… Tu serais mort. Et donc Demetrius aussi. Aucun doute qu’il aurait mit fin a ses jours si tu n’étais plus là.

Alors que le médecin parle de voiture, le naturel revient au galop et tu réfutes l’idée. Tu as été élevé avec des principes plutôt strictes et il est parfois difficiles de les laisser derrière. Et bien que tu te rattrapes rapidement, Demetrius ne voit pas l’effort et soupire. Tu as accepté non ? Tu lui as dit qu’il avait raison, pourquoi ne peut-il pas laisser tomber l’argumentation ? « J’ai dis ok Dem. Il te faut quoi de plus ? » Toi aussi tu es agacé, ça se voit, ça s’entend.

Malgré ce semblant de dispute, la proximité du brun te ramène vers de tendres souvenirs. Tes doigts trainent sur ses lèvres alors que tu scrutes son visage. Tes yeux se perdent sur les imperfections de ses traits, toutes ces petites choses qui justement le rendent parfait à tes yeux. Tu soulignes d’ailleurs sa beauté avant de te reculer pour vaquer à tes occupations. Tu entends les pas du brun s’éloigner et pour toi cette entrevue est déjà terminée. Vous allez chacun vous éloigner pour vous retrouver partiellement à la nuit tombée. Semblerait cependant que Demetrius ne voit pas la situation du même œil puisqu’il s’empare de tes lèvres. Sa fougue te surprend, son envie encore plus. Ne sachant plus comment réagir, tu le laisses simplement faire et ton corps se retrouve rapidement sur le lit. Ce même matelas où vous vous touchez à peine depuis des semaines. Tes doigts trainent sur la hanche du brun alors qu’il dépose des baisers enflammés sur ton cou. Ton cœur bat à la chamade, tu rigoles même en attrapant le visage du médecin pour attraper de nouveaux ses lèvres sucrées. Alors qu’il enlève sa chemise, tu te redresses sur les coudes pour l’admirer.  Tu plisses les yeux et te rapproche de lui pour embrasser son torse et laisser tes doigts épouser les courbes de ses muscles. Vous n’avez plus 25ans, tu as pu voir son corps évoluer. Mais pour toi, personne ne lui arrivera jamais à la cheville. Ses grands yeux bleus te font autant chavirer qu’au premier jours, son sourire vainqueur et fier également. Tu soupires de plaisir avant de te laisser retomber en arrière, n’oubliant pas de l’entrainer avec toi pour continuer de l’embrasser. Tes mains descendent jusqu’à sa ceinture que tu commences à défaire. Les yeux clos, son odeur tout près et la chaleur de son corps réchauffant le tien…T as l’impression de retourner plusieurs mois en arrière. Les souvenirs passent comme des flashes : son départ, le matin où les Horsemen ont abattu la communauté, ton quotidien dans ce clan barbare, les heures passées à nettoyer le sang dans l’arène et bouger les corps, Sasha, son enterrement, le retour inattendu de Demetrius, les promesses envolées, les espoirs déchus et finalement votre comportement. Tu ouvres subitement les yeux et repousse le médecin pour te dégager de son emprise. Ton corps voudrait rester mais ta tête n’est pas de cet avis. Pour ce qui est de ton cœur, tu n’en as aucune idée. Tu sais que le brun ne va pas apprécier cette réaction, il va te demander des explications. Il n’est pas du genre à passer par quatre chemins alors tu devances le tout en prenant la parole.  « C’est à peine si on se parle depuis des jours et on va juste se sauter dessus comme si tout était normal ? Comme si…On s’aimait autant qu’avant ? » Tu mords nerveusement l’intérieur de ta joue sans oser le regarder. Son regard, tu l’imagines assez à vrai dire.



© Crimson Day

_________________
This could be the end of everything.So why don't we go,somewhere only we know?
   
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Together we'll mend your heart [Demetrius]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Together we'll mend your heart [Demetrius]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hearts still beating :: Somewhere only we know. :: far far away-
Sauter vers: