hearts still beating
THE WORLD WE KNOW IS GONE, BUT KEEPING OUR HUMANITY ? THAT'S A CHOICE.
Ils disent que tout a commencé en Alabama. Que le virus est apparu là-bas, fin 2015, et qu'il a fallu un seul homme contaminé pour tout détruire. Les ravages de ces choses ont été grandioses, fatales, inexplicables. La terre n'est plus composée essentiellement d'individus purs, beaux, humains – non, ces monstres à l'odeur putride et à la peau grisâtre ou décharnée ont pris le dessus sur l'Homme. Il n'est plus question de vie mais bien de survie, de se battre continuellement contre ces rôdeurs afin d'échapper à leur sentence exclusive. Il suffit d'une morsure, qu'ils disent tous, une morsure pour devenir comme eux. Une morsure pour tomber malade, une morsure pour mourir et se relever et s'attaquer aux sources de nourriture possibles.

A Lafayette, en Louisiane, du haut des fortifications, les survivants observaient les rôdeurs aux bouches béantes, aux mâchoires cassées, et au seul objectif de se ravitailler de leurs chairs, s'attaquer au grand mur qui les séparait. Les enfants étaient toujours aussi terrifiés en les voyant, en les entendant surtout, et les adultes essayaient de ne pas penser à ce qui les attendait à l'extérieur de ces murailles qui les protégeaient. Mais certains d'entre eux savaient, ou commençaient à comprendre, que ceux que leurs gosses appelaient grossièrement zombies n'étaient pas les seuls à posséder le pouvoir de les faire frémir – ceux qui dirigeaient cette ville n'étaient peut-être pas mieux que ceux, dénués de la moindre humanité, qu'ils cherchaient tant à fuir. Cet endroit est pourtant tellement idyllique au premier abord, promettant aux survivants monts et merveilles, une protection implacable et salvatrice. Pourtant, ceux qui y vivent seraient aujourd'hui bien capables de dire le contraire.

Les rôdeurs ne sont plus la seule menace pour les indépendants : ceux qui vivent dehors. Pour Lafayette non plus d'ailleurs. Un nouveau groupe sévit dans la région : les Horsemen. Des habitants de Lafayette refoulés aux portes de la ville lorsque la société est tombée. Pourquoi ? Parce qu'ils étaient en dehors des cases. Ils ont juré de se venger et pour cela tout est permis. Ils ont décimés des clans entiers : faisant des prisonniers pour les obliger à se battre dans une vieille maison qu'ils ont renommé l'Arène.

hearts still beating: les infos à savoir

création du forum : 03 février 2017.
pré-ouverture (anciens membres) : 22 février 2017
ouverture officielle : 23 février 2017.
nombre de lignes : 20 lignes minimum.
staff : bw (ash turner) & rockette queen (demetrius rosenbach).


http://heartstillbeating.forumactif.com/
http://heartstillbeating.forumactif.com/
http://heartstillbeating.forumactif.com/